Dead Cells – DLC Fatal Falls (Nintendo Switch) – Le test

Dead Cells, le désormais célèbre jeu d’action primé aux Games Awards en 2018 revient avec son deuxième DLC payant, Fatal Falls. Alors, fatalement bon ?

Petit rappel

Vous ne connaissez pas Dead Cells ? Ce n’est pas un problème. Vous pouvez retrouver notre test ici. En bref, ce jeu a été réalisé par l’équipe de Motion Twin, un petit studio bordelais (cocoricooo !). Après un accès anticipé en 2017, Dead Cells est arrivé en 2018 sur nos consoles pour notre plus grand plaisir. Alors que le studio français était en difficulté et que ce jeu représentait quasiment leur dernière chance de survie économique, le succès a été rapidement au rendez-vous. Les ventes se sont enchaînées pour atteindre plus de trois millions aujourd’hui. Et ce n’est pas fini ! Cerise sur le gâteau, le jeu a été récompensé aux Games Awards en 2018 dans la catégorie jeux d’actions.

Bon, ok, le jeu a cartonné, mais concrètement, c’est quoi ? C’est un Roguevania comme se plaît à le décrire notre testeur de la première heure. Un mélange de metroidvania et de roguelite. Nous incarnons un personnage possédant une boule lumineuse à la place de la tête. Pourquoi ? Car il s’est fait décapiter en prison. C’est d’ailleurs là que vous commencerez chacune de vos tentatives d’évasion. Vous tentez de vous évader non seulement de la prison, mais de l’île toute entière, car celle-ci est peuplée d’innombrables créatures plus monstrueuses les unes que les autres. Ces monstruosités sont l’œuvre du Mal Être, une maladie qui s’est propagée très rapidement dans la population.

Heureusement pour vous, hormis votre tête étrange, vous avez gardé votre humanité. Vous n’aurez alors de cesse de tenter de vous échapper et d’obtenir des réponses auprès du roi lui-même. Mais pour arriver jusqu’à lui, vous devrez parcourir de nombreux endroits différents, tuer énormément de monstres et quelques boss. Si vous mourez, vous recommencerez depuis le début, en repassant par la case prison. Cependant, comme tout bon roguelite, vous repartirez en ayant débloqué des armes, des pouvoirs, etc. Chaque mort n’est donc pas vaine et vous progresserez au fur et à mesure de vos tentatives.

Fort de son succès, le studio Motion Twin a promis aux joueurs de poursuivre le développement de leur jeu par le biais de nombreuses mises à jour développées par l’entité Evil Empire. Et on peut dire qu’ils ont tenu leur promesse ! Jusqu’à aujourd’hui, on compte vingt mises à jour gratuites et une payante nommées Bad Seed. C’est dans ce contexte qu’arrive le deuxième DLC payant de Dead Cells, Fatal Falls.

Attention à la chute !

Le DLC Fatal Falls propose deux nouveaux biomes (ou zones de jeu), un nouveau boss et un tas de nouveaux objets et armes. Le premier biome accessible se nomme « Les Temples Brisés ». L’entrée de cette nouvelle zone se trouve après avoir battu le Concierge ou Mama Tick (boss du premier DLC Bad Seed). Contrairement au premier DLC payant dont le contenu est visible dès le début, Fatal Falls vous demandera de vaincre un boss (le Concierge ou Mama Tick donc) avant de pouvoir profiter de sa première zone, « Les Temples Brisés ».

Les temples brisés font la part belle à la plate-forme. Ce niveau tout en hauteur demande à la fois de faire attention à ne pas tomber, d’éviter les différents pièges et bien sûr, de vous occuper des ennemis. Ça sent bon le metroidvania ! De plus, les pièges présents dans cette zone sont activables contre les ennemis. Un ennemi un peu coriace ? Activez le piège et il se verra envoyé dans les airs et fera une chute fatale. La chute fatale, ça vous rappelle quelque chose ? Le nom de ce DLC bien sûr ! (Pour ceux dont la langue de Shakespeare ne rappelle que de lointains souvenirs de collège, Fatal Falls signifie « Chutes Fatales »). Et vous allez voir, le nom de ce DLC n’a pas du tout été choisi au hasard. Heureusement pour nous, nos chutes ne sont pas fatales, bien qu’elles nous enlèvent une grosse quantité de vie. Donc, on résume : des pièges activables, des plaques au sol qui disparaissent, et des ennemis parfois très gênants. Gênants comment ? Comme ceux qui se téléportent sur vous ou bien les corbeaux myopes qui se déplacent en ligne droite et qui, s’ils vous percutent, vous envoient valdinguer très loin. Bref, ici, tout est fait pour vous faire tomber !

Concernant les graphismes, « Les Temples Brisés » sont très lumineux. On se croirait aux portes des cieux. Accompagné de sa belle musique épique, on a une impression d’être proche du paradis s’il n’y avait pas tous ces fichus monstres.

Après avoir passé sans encombre cette nouvelle zone, vous pourrez soit rejoindre la « Tour de l’Horloge » soit la nouvelle zone, « Les Rivages Éternels ». Or, pour atteindre cette nouvelle zone, il vous faudra faire preuve d’un peu de réflexion, car la porte vous sera fermée. Si vous ne voulez pas savoir comment accéder aux rivages éternels, ne lisez pas le paragraphe suivant.

La porte des rivages éternels est fermée et gardée par deux statues encapuchonnées. Un message sous les statues vous dit que seuls leurs semblables pourront passer. Cela signifie qu’il faut que vous ayez la même tenue que les gardiens de pierre. Pour cela deux solutions : soit vous prenez possession d’un cadavre d’adepte de culte en tunique bleu présent dans la zone des temples brisés (en décrochant votre tête), soit vous achetez la tenue auprès du collecteur avec une cellule morte. Une fois la tenue débloquée, il vous suffira de la mettre au début de votre prochaine tentative d’évasion pour que les portes des rivages éternels s’ouvrent devant vous. Heureusement, cette manipulation ne doit être effectuée qu’une seule fois. Ensuite, plus besoin de porter une tenue d’adepte de culte, cette porte restera ouverte.

Bon, vous avez ouvert cette fichue porte, mais qu’y a-t-il derrière ? Les rivages éternels nous plongent dans une zone à l’opposé des temples brisés. Une zone sombre et pluvieuse, avec quelques éclairs donnant des effets de lumière très réussis. On a vraiment l’impression cette fois de redescendre aux enfers après avoir été si proche du paradis auparavant. La preuve en est, certaines de nos victimes sont ramenées à la vie par un étrange monsieur avec une lanterne qui projettera un bouclier devant lui pour se protéger. Il faudra donc vous concentrer sur lui afin de ne pas voir tous les cadavres tenter une nouvelle fois de mettre fin à vos rêves d’évasion. Mais si vous avez réussi à échapper à tous ces morts-vivants, vous pourrez entrer dans le « Mausolée » où vous attend l’Épouvantail.

Le Mausolée contient le nouveau boss de Fatal Falls, l’Épouvantail. Cette zone de boss est très florale, il y a des fleurs partout. Les lumières tirent fortement sur le violet sans piquer nos yeux avec les épines des roses présentes sur le sol. On voit également deux gros champignons sur lesquels on peut sauter aux deux extrémités de la salle. Et enfin, il arrive. Le jardinier. Oui, l’Épouvantail n’est autre que le jardinier atteint de Mal-Etre. Armé de deux faucilles, il sera coriace à battre. Il fera apparaître des champignons explosifs et aura la mauvaise habitude de se nicher au plafond pour vous lancer ses faucilles et se ruer sur vous dans une chute dévastatrice. Une chute qui peut être fatale … Après l’avoir battu, vous pourrez débloquer les faucilles de l’Épouvantail. Le Mausolée sera également accessible depuis la zone de la Caverne, en plus des rivages éternels.

Conclusion
Le DLC Fatal Falls apporte une vraie fraîcheur au gameplay de Dead Cells. La première zone des « Temples Brisés » fait la part belle à la plate-forme tandis que la seconde, les « Rivages Éternels » est plus orientée sur l’action. Le nouveau boss, l’Épouvantail, est aussi très plaisant à jouer. Fatal Falls permet de varier les runs sur Dead Cells et apporte son lot d’armes et d’objets. Cependant, on regrette simplement de ne pas en avoir un peu plus. Mais peut-on en vouloir à Motion Twin et Evil Empire de vendre ce contenu 5€ quand on sait qu’il y a déjà eu vingt mises à jour gratuites aux contenus conséquents ?
Points positifs
  • Deux nouvelles zones très belles
  • Une musique entraînante
  • Deux zones aux gameplays bien différents
  • De nouvelles armes et ennemis intéressants
Points négatifs
  • On aurait aimé avoir plus de contenu
8.5
Génial
Nouvelles zones - 9
Nouveaux ennemis - 8
Ambiance sonore - 8
Fun - 9
Ecrit par
Lorsque j'étais petit, on se faisait des sessions Zelda ou Secret of Mana en famille. "Papa fais-ci, papa fais ça !". Pour moi c'est ça le jeu vidéo !

2 commentaires

  1. Je suis d’accord pour la quantité de contenu, après, 5 euros ce n’est pas très cher, et MT a précisé que ça servirait à financer les futures updates gratuites donc c’est du tout bon ^^

    Répondre
    • C’est tout a fait ca 🙂
      Motion Twin propose un max de contenu gratuit financé par quelques DLC payants. Je trouve que c’est plutot tres honnete de leur part.

      Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire