Speed Limit (Nintendo Switch) – Le test

La Nintendo Switch regorge de jeux indés retro rappelant les jeux arcade de notre enfance. Avec Speed Limit, on est en plein dedans ! Chorus Worldwide Games et le studio croate Gamechuck nous proposent donc une expérience déjà connue sur la console de Nintendo. Alors, énième jeu retro ou véritable petite pépite ?

Keanu feel it ?

Comme son nom ne l’indique pas, Speed Limit est un jeu où le respect du code de la route n’est pas primordial pour gagner. Au contraire ! Et si vous avez encore un doute, le jeu ne se base pas non plus sur le scénario du film Speed, sorti en 1994, dans lequel Keanu Reeves tente de sauver les passagers d’un bus qui ne peut s’arrêter. Au lieu de cela, Keanu, ce sera le nom que l’on donnera à notre personnage, se verra embarqué dans une course infernale. Tranquillement installé dans le métro, en train de lire un article de Nintendo Town sur son smartphone, il voit un étrange individu entrer dans le wagon. Cet homme a l’air au bout de sa vie, mal rasé, aux allures de clochard. Mais il est armé d’un pistolet. Au moment de s’effondrer au sol, il nous donne son arme. Toute l’assemblée semble prise de panique. La police, qui était à la recherche de l’individu, nous confond ainsi avec lui et se lance alors une course poursuite mortelle. Et les forces de l’ordre semblent vouloir en finir avec nous de manière définitive et brutale. Voici la trame de départ qui sert de prétexte à tout le jeu.

 

Un jeu arcade ultra dynamique et addictif

Nous voilà donc lancés avec notre ami Keanu pour tenter d’échapper à la police. Vous l’aurez donc compris, pas de chichi sur le scénario ici, on se lance rapidement dans le jeu, sans même un dialogue. On rentre dans le vif du sujet tout de suite, avec peu d’explications dans un jeu arcade à toute vitesse. Pourquoi à toute vitesse ? Parce que si nous traînons trop, les agents fédéraux seront sur nos talons et mettront fin à nos jours.

On commence donc dans le métro, par une session arcade de plateforme. Les commandes sont simples : un bouton d’action (pour la plateforme cela correspond au saut) et la gâchette ZR pour tirer. Et c’est tout ! Cela sent bon la borne d’arcade non ? Mais, comme dans tout jeu d’arcade, les commandes simples cachent souvent un jeu difficile à terminer. Heureusement pour nous, nous n’aurons pas à insérer une nouvelle pièce dans la borne pour continuer à jouer. D’ailleurs, il n’y a pas de Game Over non plus. Lorsque l’on meurt, on revient au checkpoint précédent. On a juste perdu du temps. Car, finalement, on se bat contre le temps afin de réaliser la meilleure run.

 

Court, mais intense

OK, mais bon concrètement ça donne quoi ? Eh bien on enchaîne cinq tableaux de deux niveaux chacun. Ces tableaux correspondent à un véhicule différent à chaque fois. On commence par une phase de plateforme, puis on embarque dans une voiture, on monte sur une moto, on prend en vol un hélicoptère et enfin, on prend la place de pilote dans un avion de chasse. Comme vous pouvez le constater, on va de plus en plus vite ! Et pour chacune de ces phases, il y aura deux niveaux différents. La caméra change souvent de point de vue. Vue de côté, vue de dessus, vue de derrière, vue de devant, tout y passe. Et cela change grandement le gameplay.

À chaque fois, le deuxième niveau d’un tableau complexifie la donne. On n’a donc pas le temps de se reposer ! Globalement, on doit éviter des obstacles, éviter les tirs ennemis et tirer sur tout ce qui bouge. Mais on n’a vraiment pas l’impression de faire toujours la même chose grâce à l’évolution des véhicules et des niveaux.

Cependant, on regrette la courte durée de vie du jeu. À l’image d’une session érotique ade notre chef adoré de Nintendo Town, c’est très court, mais très intense. La première fois que l’on joue en mode normal, deux heures suffisent pour finir la run. Et encore moins de temps s’il on fait preuve de skill. Sachant qu’il existe un succès « Finir le jeu en mode normal en trente minutes », on était prévenu. En revanche, pour réussir ce succès, il nous faudra de nombreuses tentatives.  Obtenir tous les succès du jeu donnera encore lieu à quelques runs de plus. Le mode facile permet aussi aux joueurs qui restent bloqués de poursuivre l’aventure.

Bloqués me direz-vous ? Oui, car certaines phases sont bien difficiles et demandent une bonne connaissance du niveau pour en venir à bout. Mais avant de connaître sur le bout des doigts un niveau, il faudra beaucoup échouer. Très souvent.

 

Des pixels plein l’écran

Nous manipulons Keanu, notre personnage, dans un environnement fait de pixels et de musiques arcades rétro. Certains apprécieront le respect des codes des jeux arcade, d’autres se plaindront des pixels tantôt de très bon goût, tantôt plutôt grossiers.

Mais qu’on aime ou non les graphismes, on se plaît vraiment à jouer à Speed Limit. On n’a qu’une seule envie : réussir sa partie ! Cela devient très addictif. On a même envie de relancer une partie après pour améliorer son temps. Mais la rejouabilité diminue rapidement, car l’aspect compétitif se restreint à ses propres parties. On aurait aimé un classement mondial des joueurs pour voir qui est le plus rapide et essayer de battre le champion. De plus, lorsqu’on commence une partie, impossible de sauvegarder, on est obligé de terminer la run. On ne peut pas non plus faire un niveau en particulier pour s’entraîner ou juste pour le plaisir. C’est tout ou rien. Comme une borne d’arcade quoi !

Conclusion
Speed Limit est un bon jeu d’arcade, dynamique et addictif. Le gameplay se renouvelle au fil de la partie avec les quatre véhicules différents en plus de la phase initiale de plateforme. Cependant, on regrette la courte durée de vie du jeu qui peut se terminer entre une et deux heures la première fois. La rejouabilité est un peu présente mais ne comptez pas revenir beaucoup de fois sur le jeu. À dix euros le jeu c’est un peu dommage mais finalement, une bonne borne d’arcade à ce prix-là, ça ne court pas les rues.
Points positifs
  • Addictif
  • Compétitif
  • Un gameplay qui se renouvelle
  • Deux modes de difficulté
Points négatifs
  • Trop court
  • Obligé de faire une run complète
  • Des gros pixels qui peuvent ne pas plaire
  • Vraiment trop court !
  • Impossible de sauvegarder
  • Pas de classement
6.6
Correct
Gameplay - 9
Addictif - 9
Graphismes - 5
Fun - 9
Son / Musique - 6
Durée de vie - 2
Rejouabilité - 6
Parconico .
Ecrit par
Lorsque j'étais petit, on se faisait des sessions Zelda ou Secret of Mana en famille. "Papa fais-ci, papa fais ça !". Pour moi c'est ça le jeu vidéo !

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire