Breathedge (Nintendo Switch) – Le test

Alors que le jeu Subnautica va bientôt plonger dans l’univers de la Nintendo Switch, un jeu aux mécaniques similaires atterrit sur la console hybride : Breathedge. Ce jeu de survie dans l’espace nous fait-il nous sentir en apesanteur ou nous fait-il redescendre sur Terre ?

KIC : Kentucky Immortal Chicken

Vous ouvrez les yeux, difficilement. Euh, vos yeux ne vous jouent-ils pas des tours ? Non, ce sont bien des cercueils spatiaux robotisés en face de vous. Ils n’ont pas l’air sympathique. En effet, vous êtes attachés et ils vous interrogent. Sous la pression, vous finissez par leur raconter comment vous les avez retrouvés.

Tout a commencé par un énorme accident dans l’espace. Vous accompagniez votre défunt grand père vers sa dernière demeure. Vous étiez tranquillement installé à côté de son cercueil prévu pour traverser l’espace. Papy vous a légué « Mister Poulet », le poulet immortel de la famille qui traverse les générations familiales. Lorsque tout à coup dans un grand fracas, votre endroit de recueillement s’ouvre au vide spatial et emporte le cercueil. Un accident ?! C’est ce qu’il semblerait au premier abord. Dans un premier temps, vous cherchez à survivre. Puis vous allez découvrir un énorme complot galactique …

Un bucket de survie et d’aventure spatiale

En préambule de ce test, nous avons évoqué la prochaine arrivée de Subnautica (courant mai). Pourquoi ? Tout simplement, car Breathedge pourrait être qualifié de « Subnautica dans l’espace ». En effet, nous avons affaire ici à un jeu de survie et d’aventure dans lequel il va falloir explorer notre environnement afin de récolter des ressources qui nous permettront de fabriquer des équipements nécessaires à notre progression.

Votre premier objectif dans le jeu sera de rejoindre un point bien précis. Or, ce lieu est assez loin et dangereux. Pour l’atteindre, vous devrez donc améliorer votre combinaison et trouver un moyen de ne pas mourir d’asphyxie, de faim, de soif, de froid ou autre. Pour rester en vie, vous aurez donc une jauge de santé, de faim, de soif et de radiations. Pour ne pas faire tomber ces jauges à zéro et donc mourir, il vous faudra trouver de l’eau, de la nourriture et d’autres ressources dans les débris de l’accident.

Heureusement pour vous, votre petite navette spatiale n’a pas été gravement endommagée, bien que les moteurs soient hors service. Vous avez donc à votre disposition un lit pour vous reposer et récupérer de la santé, un petit atelier de bricolage afin de fabriquer des ressources et des équipements et enfin vous disposez même de toilettes. Pour faire pipi. Oui, le bouton Y est entièrement dédié à l’ouverture de votre braguette pour vous soulager…

Des allers-retours fastidieux

Vous l’aurez donc peut-être compris, l’exploration est primordiale pour récupérer des ressources diverses et variées. Malheureusement, deux choses rendent rapidement cette exploration fastidieuse : vous ne disposez que de très peu d’oxygène et votre inventaire se limite à 120 objets. Vous serez donc amené à rentrer à la base fréquemment, voire très fréquemment. Car lorsque vous rentrez à votre navette, vous remplissez votre oxygène et vous disposez d’un conteneur pour stocker ce que vous voulez. L’espace autour de votre navette regorge de centres d’intérêt, mais il vous faudra faire vite pour repérer ce qu’il vous faut sachant que vous êtes également très lent. C’est pourquoi il vous sera très recommandé d’améliorer rapidement vos capacités d’oxygène ainsi que votre vitesse de déplacement en fabriquant une bouteille d’oxygène et un accélérateur.

Malgré cela, même si vous avez réussi à obtenir toutes les améliorations pour atténuer ce problème, vous serez parfois obligé de revenir sur des endroits déjà visités. Car dans Breathedge, pour avancer dans l’histoire, il est nécessaire de fabriquer des objets bien spécifiques qui nécessitent parfois des ressources difficiles à trouver. Et il est très facile de passer à côté d’une ressource importante sans la repérer. Heureusement, un petit lexique des différentes ressources est disponible afin de savoir où vous pourrez les récupérer.

Un humour omniprésent qui ne plaira pas à tout le monde

Si vous avez souri en lisant que notre personnage est accompagné d’un poulet immortel, sachez que le ton du jeu est donné ! Le jeu ne se prend absolument pas au sérieux et contient une grosse dose d’humour du début à la fin. Que ce soit la création d’une « merde imposée par les développeurs » ou la création d’un accélérateur avec un kebab (pour générer des gaz …), vous prendrez en pleine face des blagues qui parfois vous feront sourire et d’autres fois moins. L’humour est plutôt tourné pipi, caca et sexe. Il faut donc aimer. Mais l’effet pervers de cet humour omniprésent est sans doute le fait qu’on arrive difficilement à s’immerger dans le jeu et suivre l’histoire. En revanche, nous pouvons saluer l’environnement très vaste à explorer rempli de scènes assez drôles parmi les cadavres et les débris.

En ce qui concerne la technique, le jeu s’en tire très bien. Les graphismes sont très beaux. Bien que cela soit flou lorsque l’on est loin d’un lieu, en s’approchant tout devient beau et lisse. C’est le compromis qui est fait ici afin de s’adapter aux capacités de la Switch. Pour accompagner ces beaux paysages galactiques, une douce musique est présente. Mais lorsque la tension se fait sentir, le rythme s’accélère un peu pour notre plus grand plaisir. En revanche, il est à noter un long temps de chargement de la partie et de chaque chapitre (qui sont au nombre de 6). Mais une fois chargée, tout se déroule sans accroc. Du moins, si vous faites attention à sauvegarder régulièrement afin de ne pas vous faire piéger par la sauvegarde automatique. En effet, chaque fois que vous accédez à un lieu important une sauvegarde automatique est effectuée. Mais si vous êtes sur le point de mourir (à cause des radiations par exemple), alors vous serez condamné à reprendre votre dernière sauvegarde manuelle. N’ayant pas fait cela lors du premier chapitre, nous avons dû recommencer entièrement le jeu. Perdre quelques heures de jeu est assez frustrant, mais si vous êtes prévoyant, cela n’arrivera pas.

Enfin, la durée de vie est tout à fait correcte. Il vous faudra environ 25 heures pour arriver au bout de l’histoire. Il vous sera possible de continuer à jouer afin de réaliser tous les succès du jeu. Mais nous n’en n’avons pas trop vu l’intérêt. Cependant, à la fin du jeu il nous est révélé qu’un nouveau contenu gratuit devrait arriver prochainement afin d’enrichir l’histoire. Une histoire intéressante, mais qui n’est pas d’une énorme originalité non plus.

Conclusion
Breathedge est un bon « Subnautica like », autrement dit un jeu de survie et d’exploration dans l’espace. Mais les allers-retours incessants pourront peut-être rendre votre partie fastidieuse. L’humour omniprésent saura vous faire sourire, mais pourra aussi parfois nuire à votre expérience de jeu. Mais on se plaît malgré tout à parcourir ce bel univers galactique afin de découvrir un complot d’ampleur planétaire.
Points positifs
  • Un « Subnautica like » dans l’espace
  • Un univers original
  • Un environnement assez vaste
  • Des beaux graphismes
  • Une bonne musique
  • Un humour déjanté
  • Plein de références geeks
  • La promesse de nouveaux contenus gratuits
Points négatifs
  • Un humour parfois trop présent qui nuit à l’immersion
  • Un humour parfois limite
  • Des allers-retours fastidieux
  • Des ressources importantes difficiles à trouver
  • Un temps de chargement de partie assez long
  • Attention à la sauvegarde automatiquement
6.6
Correct
Ambiance / Univers - 9
Graphismes - 8
Gameplay - 5
Son / Musique - 7
Humour - 7
Fun - 6
Scénario - 6
Durée de vie - 7
Rejouabilité - 4
Parconico .
Ecrit par
Lorsque j'étais petit, on se faisait des sessions Zelda ou Secret of Mana en famille. "Papa fais-ci, papa fais ça !". Pour moi c'est ça le jeu vidéo !

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire