Murder Mystery Machine (Nintendo Switch) – Le test

Vous connaissez par cœur tous les épisodes de l’inspecteur Columbo ? Vous rêvez d’intégrer un duo de détectives de choc comme Mulder et Scully ? Ou peut-être que Navarro et Julie Lescaut sont des parents éloignés à vous ? Quoi qu’il en soit, si vous êtes fan d’enquêtes et de séries policières, il se pourrait que le jeu Murder Mystery Machine, le dernier-né de Microids, puisse vous séduire…

Bienvenue à la District Crime Agency

Dans Murder Mystery Machine, vous incarnez Cassandra Clarke, fraîchement reçue major de sa promotion à l’Académie de Police. Vous intégrez la DCA, District Crime Agency, qui est composée d’un seul autre détective, Nate Huston, avec qui vous allez devoir faire équipe. Nate semble étrangement sur la défensive et n’est guère accueillant. Vous allez devoir faire vos preuves afin de gagner sa confiance et de collaborer pleinement avec lui.

Votre première enquête est très délicate. Il s’agit de la mort de Franck Daniels, un homme politique en tête des sondages pour l’élection au poste de gouverneur. Et qui dit homme politique dit beaucoup d’ennemis potentiels ! Afin d’y voir plus clair dans cette affaire, vous vous rendez directement au lieu ou la victime a été retrouvée. C’est d’ailleurs ce qu’il se passera à chaque début d’enquête. Une fois sur la scène du crime, vous récolterez de nombreuses informations. Puis vous changerez d’endroit afin d’interroger d’éventuels suspects, jusqu’à découvrir le coupable, le mobile et l’arme du crime. Mais alors qu’à première vue le meurtre du politicien est un simple cambriolage qui a mal tourné, vous vous rendre vite compte que cette affaire est bien plus grosse que vous ne l’avez imaginé.

La carte mentale

Chaque enquête suit le même schéma. Vous démarrez depuis le QG de la DCA, vous prenez un petit café et vous consultez la Murder Mystery Machine afin de vous rendre sur le lieu de votre prochaine investigation. Une fois arrivé, vous pourrez vous déplacer afin de récolter différents indices. Ces indices apparaîtront alors dans votre carte mentale (ou Mind Mapping en anglais). Une carte mentale ?! Qu’est-ce que c’est ? C’est tout simplement comme ce que l’on voit dans les films ou séries d’enquêtes. Vous savez, les détectives qui fixent un mur pendant des heures en regardant des photos, des post-it et des ficelles qui relient les éléments les uns aux autres ? Eh bien, c’est ce que l’on appelle une carte mentale. Et vous allez y passer du temps dans votre carte mentale à essayer de trouver des liens entre des idées. Ces liens, vous les créerez pour deux raisons : soit ce sont deux idées contradictoires, soit ce sont deux idées cohérentes qui amènent à faire une nouvelle déduction.

Lorsqu’une bonne déduction est trouvée, cela débloque un dialogue avec un témoin ou avec votre partenaire. Ce dialogue va, la plupart du temps, faire apparaître un nouvel élément dans votre carte mentale. Et c’est ainsi que chaque enquête va se passer. A chaque investigation, il y aura un objectif. Ce sera par exemple trouver l’arme du crime, un suspect potentiel et le lieu ou la victime a été tuée. Une fois les objectifs remplis, un score apparaît et vous passez à la suite de l’enquête. Ce score est établi en fonction du nombre de tentatives échouées pour trouver les objectifs, les déductions découvertes ainsi que le nombre d’indices utilisés.

Une interface bien pensée

Peut-être qu’en lisant les quelques lignes précédentes, vous vous demandez comment cela se fait il joycon en main ? La carte mentale est certes, plus adaptée à un ordinateur avec une souris, mais force est de constater que c’est très simple de jouer à la manette. Vous pouvez faire pivoter la scène de crime avec les gâchettes R et L, zoomer/dézoomer avec Zr et Zl. Sur la carte mentale, vous sélectionnez une idée puis vous la reliez avec une autre très simplement. Un fil rouge apparaît alors instantanément. Mais si vous avez peur que ces fils rouges soient trop nombreux et rendent le tout impossible à comprendre, il vous sera possible aussi de déplacer les idées où vous voulez afin de faire de la place. C’est plutôt très bien pensé et à la fois simple d’utilisation.

Des déductions pas toujours très simples

Les premières déductions d’une enquête sont souvent très simples à trouver. On repère rapidement les idées contradictoires comme par exemple des horaires qui ne concordent pas, nous menant sur la piste d’un mensonge d’un témoin. Puis, cela devient plus délicat. Parfois, certaines déductions sont assez surprenantes. Ne trouvant pas de déduction adéquate, il nous est arrivé plusieurs fois de relier un peu tout à un peu n’importe quoi pour débloquer un dialogue. Heureusement, cela n’arrive pas très souvent.

Mais ce qui est surtout plaisant, c’est qu’au fur et à mesure que l’on avance dans le jeu, nous remarquons que presque toutes les affaires que nous menons se retrouvent liées les unes aux autres. Nous ne vous dévoilerons rien, pour ne pas gâcher votre plaisir, mais, à la fin, nous obtenons un scénario plutôt intéressant, bien que prévisible.

Une réalisation mi-figue mi-raisin

Si les personnages sont cohérents ainsi que l’histoire globale, nous sommes un peu déçus par l’enrobage. Les graphismes sont parfois plutôt réussis, parfois assez moches. Les scènes sont complètement inégales et les défauts sont encore plus visibles en mode docké.

Concernant l’ambiance sonore, nous avons droit à la même musique mystérieuse tout au long du jeu avec, parfois, quelques petits effets sonores en fonction du lieu où on se trouve. Nous aurions aimé un peu plus de travail de ce côté-là afin d’améliorer l’immersion du joueur.

En revanche, nous avons été beaucoup déçus de voir que la dernière enquête, la plus importante, car elle révèle la fin de l’histoire, n’est absolument pas traduite. Si parfois, les traductions sont plus ou moins approximatives, là, tous les dialogues sont en anglais. Heureusement, la carte mentale, elle, est bien en français. Mais bon, cela donne un léger goût amer au moment de finir le jeu.

Enfin, la durée de vie, quant à elle, est plutôt satisfaisante. Comptez une dizaine d’heures pour venir à bout des 8 enquêtes du jeu.

Conclusion
Murder Mystery Machine est un bon jeu d’enquêtes qui ne manque malheureusement pas de défaut. Les graphismes sont parfois sympathiques, parfois vraiment moches. La bande son n’est pas assez variée, ce qui peut diminuer l’immersion du joueur. Heureusement, l’interface est bien adaptée à la Nintendo Switch, rendant le jeu plutôt agréable en main. Les enquêtes sont intéressantes malgré un scénario global assez prévisible. Enfin, nous regretterons le manque de traduction total dans la dernière enquête.
Points positifs
  • Des enquêtes intéressantes
  • Des enquêtes interconnectées
  • Une interface adaptée à la Switch
  • Une durée de vie correcte
Points négatifs
  • Un scénario prévisible
  • … parfois des graphismes assez moches
  • Des défauts encore plus visibles en mode docké
  • Une bande son pas assez variée
  • Des déductions parfois difficiles à trouver
  • La dernière enquête non traduite en français
6.1
Correct
Scénario - 6
Bande-son - 5
Graphismes - 6
Enquête - 8
Ergonomie - 8
Durée de vie - 7
Narration / Traduction - 3
Ecrit par
Lorsque j'étais petit, on se faisait des sessions Zelda ou Secret of Mana en famille. "Papa fais-ci, papa fais ça !". Pour moi c'est ça le jeu vidéo !

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire