Yo-Kai Watch 2 : Esprits farceurs et Fantômes bouffis – Le test

 Un an après l’arrivée de la franchise Yo-Kai Watch en Europe, la 3DS se prépare à accueillir le second opus de la franchise en Europe. Ce sont deux versions qui arrivent, Yo-Kai Watch 2 : Esprits farceurs et Fantômes bouffis. Les différences entre ces deux itérations reposent uniquement sur des Yo-kai exclusifs, les échanges permettront d’obtenir les Yo-kai de l’autre version. Nous avons parcouru l’ensemble du titre, voici notre verdict.

Comme mentionné dans la preview, il est possible de choisir un héros masculin (Nathan) ou féminin (Katie) pour l’aventure. Le scénario tournera autour de la Yo-Kai Watch avec plusieurs voyages dans le temps. Suite directe du premier opus, on nous présente une nouvelle fois les protagonistes, les lieux, le système de jeu pour les joueurs qui n’auraient pas fait le premier jeu. Le début de l’aventure se passe dans la même ville, Granval-sur-Mer pour ensuite s’étendre à trois nouvelles zones et c’est assez long à se mettre en place. On va bien passer quatre heures à redécouvrir les mêmes lieux avant de passer à des zones totalement inédites. C’est assez déconcertant de devoir refaire le même début d’aventure, ce qui laisse forcément une impression de déjà-vu. L’une des nouveautés étant les voyages en train ou bus, elle est intéressante mais vite répétitive. Pour se rendre dans les différentes zones de jeu, il faudra payer et passer par chaque gare et arrêt, ce qui devient franchement long et lassant à force. Level-5 a mis en place un système de quêtes verrouillées pour avancer dans l’histoire. C’est-à-dire que pour progresser dans l’aventure, il vous faudra régulièrement terminer trois à cinq quêtes. C’est un système qui ne plaira pas à tout le monde mais il permet de faire plusieurs combats Yo-kai importants pour gagner de l’expérience. Au final, même si l’on prend toujours plaisir à se lancer dans les quêtes et services des habitants, il y a beaucoup trop d’allers-retours inutiles pendant l’histoire qui se révèlent peu captivantes et ne prennent même pas le temps de développer les personnages. On gravite toujours autour du même trio : Nathan, Whisper et Jibanyan dont les dialogues sont très bons mais sans jamais prendre le temps de jouer avec l’équipe du passé, composée de son Grand-Père et Hovernyan. Certaines quêtes de l’aventure principale sont même reprises directement du premier jeu, en termes de recyclage on peut difficilement faire mieux.

La partie exploration restera sensiblement identique, notre héros peut maintenant monter sur des murets ou encore sortir de la ville. Le terrain de jeu est plus vaste, on débloque par la suite le vélo pour circuler plus vite. Les Yo-Kai Télémir vont vite revenir pour voyager rapidement entre différentes zones mais pas toutes. La ville est plus vivante avec davantage de PNJ et de Yo-Kai à combattre, les lieux seront plus travaillés mais on connait déjà cette partie du jeu. Les nouvelles zones sont sympathiques mais très petites avec Ourcival, le petit village de Mamie ou encore San Fantastico, une ville portuaire. Lors des voyages dans le passé, le terrain de jeu sera le même mais avec un style old school et des trains à vapeurs.  Niveau exploration on reste dans le même principe que le premier avec quelques nouveautés dans les transports. Ce ne sont pas les choses à faire qui manquent mais on est vraiment dans le même registre que le premier jeu, on passera simplement par de petites évolutions. C’est indéniable, cette suite est techniquement plus aboutie avec un certain nombre de petits détails et des mises en scènes entre les dialogues des personnages ou encore les animations. Lorsque l’on va rentrer dans diverses boutiques par exemple, on est tout de suite frappé par la richesse des décors. En effet, la 3D stéréoscopique est aussi bonne que le premier jeu, le studio est habitué avec ses précédentes productions à proposer différents plans.

Le système de combat n’évolue pas non plus et c’est dommage. Nous avons toujours une roulette de six Yo-Kai, les Ameultimes, la Purification, le Ciblage et les Objets. Level-5 tente de nous faire croire que ça change avec deux ou trois mini-jeux mais c’est le même système. Petite nouveauté très appréciable lorsque l’on cible les ennemis, on peut désormais voir quel type de nourriture ils aiment pour ensuite multiplier ses chances de devenir ami avec eux après le combat. Le but est toujours de devenir ami avec une foule de Yo-Kai et si vous avez pour but de compléter à 100% le médallium, la durée de vie est considérablement agrandie. Notre montre Yo-Kai s’upgrade au fur et à mesure pour voir et affronter des créatures plus puissantes. En parallèle, au cours du scénario, vous obtiendrez une nouvelle Yo-kai Watch modèle zéro permettant de taquiner les ennemis durant les combats. Si vous leur donnez un coup au bon endroit, ils peuvent laisser tomber des objets ou devenir plus faciles à apprivoiser. Les combats rapportent toujours de l’expérience pour monter en niveau et de l’argent pour équiper et soigner son équipe par la suite. Si vous avez aimé le système de combat du premier opus, vous y retrouverez tout de suite vos marques, pareil pour les nouveaux venus sinon vous allez être déçus, il faudra attendre le troisième épisode pour que ça change enfin mais on attend de voir. Ce système n’est pas mauvais en soit mais on reste trop spectateur dans les combats qui se limitent aux attaques puissantes, aux soins et à la purification. Un mot sur la difficulté qui n’est malheureusement pas au rendez-vous hormis le boss final un peu plus résistant. Le souci étant que les boss sont trop peu nombreux et peu marquants, tout cela manque un peu d’originalité.

 Les bouffis contre les farceurs, il existe plus de 350 Yo-kai aux personnalités différentes avec qui devenir amis dans le jeu et incluant 100 Yo-kai inédits. Certains de ces nouveaux Yo-kai ne peuvent être apprivoisés que dans l’une des deux versions mais les échanges sont possibles. Parlons un peu du menu qui prend du volume grâce à une foule d’applications qui vont être ajoutées hormis celle de base comme l’inventaire, le journal et le medallium. Certaines sont très utiles car elles permettront d’accéder au mode multijoueur, à l’échange de médailles, le mini jeu Blaster qui a rencontré un énorme succès à tel point d’avoir eu un spin-off (Yo-Kai Watch Busters). D’autres sont très gadgets comme la possibilité de connaître la météo, invoquer des Yo-Kai comme dans la série, débloquer des trophées. Une appli se nommant « Combat » permet donc d’affronter pour la première fois un autre joueur en multi local ou en ligne. Nous avons trois modes disponibles, la règle est simple : le gagnant est celui qui parvient à éliminer l’entièreté de l’équipe adverse, les objets ne peuvent pas être utilisés. Nous n’avons pas encore pu tester cette fonctionnalité vu l’absence de monde, cela fera l’objet d’une mise à jour prochaine. L’échange de médailles sera possible mais parlons désormais du mini-jeu Yo-Kai Watch Blasters. Ce dernier nous permet d’incarner un de nos amis Yo-Kai et de jouer seul ou jusqu’à trois autres joueurs en local. C’est en fait le jeu de la Terr’heure, le but est de collecter un maximum d’orbes et atteindre la sortie. On peut se frotter à un Oni mais ils sont généralement coriaces, nul doute que ce mini-jeu sera aussi apprécié par les plus jeunes d’entre nous. Hormis cela, la fusion Yo-kai est toujours présente afin d’en créer de nouveaux ou les faire évoluer. Nous avons également la possibilité de changer nos Yo-kai en pierres d’âme qui servent ensuite à renforcer une autre créature mais l’opération est irréversible. Tout ce que vous avez connu dans l’opus précédent sera réutilisé avec quelques mini-jeux inédits pour gonfler la durée de vie.

[amazon_link asins=’B01N4V6VOV,B01MRD6T53,B00ZS86MB0,B01C47BY10,B01C47BSMK,B01CELL63C,2820328113′ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’9579da1d-017d-11e7-bc2b-41e04316e08d’]

Conclusion
Il y a deux façon d’accueillir ce Yo-Kai Watch 2: Esprits farceurs et Fantômes bouffis chez vous. Si vous êtes un nouveau venu, vous bénéficierez d’une version complète et d’un jeu sympathique à parcourir sans être confronté au recyclage du premier jeu. Si vous avez déjà fait le premier, vous serez en présence d’un jeu correcte mais dont le système de combat n’évolue toujours pas et dont l’impression de déjà-vu sera présente. Si l’histoire n’est pas intéressante, vous prendrez toujours plaisir à faire les quêtes et rendre services autour de vous. Les deux versions sont identiques mise à part les quelques Yo-Kai exclusifs qu’il est possible de s’échanger. Le jeu est toujours agréable à l’œil, à écouter et à parcourir mais on ne peut qu’être déçu par ses boss peu originaux, sa difficulté en retrait et d’une manière générale, sa non prise de risque en se reposant sur son prédécesseur. Il vous occupera un bon moment surtout si vous visez le 100% mais ne vous attendez pas à de la fraîcheur et c’est bien dommage mais les enfants se régaleront à n’en point douter.
7
Bon
juju05
Ecrit par
Webmaster Adjoint

2 commentaires

  1. Bonjour, est il possible de faire plusieurs parties simultanément ou une seule à la façon de Pokémon ?

    Répondre
    • juju05

      Bonjour, désolé pour la réponse tardive, je viens juste de voir ton commentaire. Alors oui, tu as 3 slots de sauvegarde comme dans le premier jeu.

      Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire