Pool Panic (Nintendo Switch) – Le test

Sortie dans le courant de l’été sur l’eShop Nintendo Switch, le délirant Pool Panic s’est laissé approcher. Le titre est décrit comme le simulateur de billard le moins réaliste au monde d’après ses créateurs et vous allez vite comprendre pourquoi. Développé par Rekim Games avec l’aide de l’éditeur Adult Swim Games, c’est aussi une exclusivité console puisque le jeu est disponible sur Steam et Switch uniquement pour le moment.

Pool Panic n’est pas un jeu de billard ordinaire puisque vous prenez le contrôle de la boule blanche dans un univers déjanté où toutes les boules sont vivantes. Il n’y pas d’histoire à proprement parler donc nous allons tout de suite évoquer le gameplay. Cette petite boule blanche que l’on incarne sur ses deux jambes est aussi espiègle qu’insouciante, elle peut se déplacer où bon lui semble sur la carte et en jeu sur les différents plateaux. Il suffit de se déplacer avec le stick gauche et armer son tir avec le stick droit en donnant plus ou moins de puissance avec ZL et R. La prise en main est très simple mais parfois maladroitement exécutée par le joueur à cause d’un manque de précision général dans le gameplay. Heureusement, la centaine de niveau proposé dans le mode solo est suffisamment distrayante pour apprécier le titre complètement barré.

En effet, malgré un gameplay assez basique, les situations sont toujours variées avec des boules qui ne vont pas vous simplifier l’aventure. Certaines auront peur de vous, d’autres n’hésiterons pas à vous tendre des pièges, à vous attaquer avec un bulldozer, à s’énerver si on la touche, à monter aux arbres… C’est vraiment drôle surtout que les mises en scène sont aussi travaillées avec des plateaux de toutes sortes comme se retrouver en plein match de foot, au sein d’une manifestation écolo, attaquer par des boules zombies, se battre contre un gang de motard ou encore déjouer un braquage. C’est vraiment très drôle et on se prend vite au jeu qui propose une grande carte et pas mal d’environnement : forêt, lac, désert, route, cirque, fête foraine… Sans oublier des niveaux plus rapides avec des mini-jeux ou les règles changent, ce qui permet de varier les situations.

Qu’en est-il de la difficulté si le gameplay est assez basique ? Si vous visez le 100%, il va falloir être bon puisque dans chaque niveau, il y a des conditions à remplir pour progresser ensuite dans le jeu. Vous n’êtes pas obligé de tout réussir du premier coup, au début on a tendance à prendre plus le temps de connaitre les niveaux. Tout d’abord, vous avez un nombre de coup maximum autorisé donc il faut être précis, un chronomètre et enfin il ne faut pas tomber dans un trou avec la boule blanche et rentrer la boule noire en dernier sans jamais la faire tomber dans un trou en cours de partie. Toutes ces conditions réunies font que la difficulté est bien au rendez-vous surtout que le gameplay est imprécis par moment, ce qui n’aide pas. Le jeu pousse donc beaucoup au retry pour limiter son nombre de coups et découvrir tous les secrets.

Le mode solo est donc suffisamment conséquent pour vous tenir 5-6h et vous pouvez pousser jusqu’à 10h avec les autres modes de jeu. Nous avons un mode multijoueur en local jusqu’à quatre joueurs qui fonctionne assez bien avec ses mini-jeux, à deux il est possible de se partager un Joy-Con. Le mode Panique met lui à l’épreuve vos compétences contre la montre, mais n’oubliez pas que les autres boules sont aussi vives et animées que vous, et qu’elles ne réagissent pas toutes pareil aux coups. Globalement le titre fonctionne assez bien malgré son rythme assez lent, les graphismes et animations sont travaillés, l’ambiance sonore énerve un peu par moment car elle se répète même si les morceaux sont nombreux. Le portage est impeccable mais pour votre confort de jeu, on vous conseille d’y jouer à la manette pro sur TV.

Conclusion
Si vous êtes un amateur de jeu de billard en manque de challenge et à la recherche d’originalité, Pool panic est fait pour vous. Le jeu ne se prend pas au sérieux et certaines situations sont très drôles. L’univers est complètement barré avec une direction artistique colorée et un contenu satisfaisant. Cependant, le gameplay assez lent, répétitif et imprécis ne plaira pas à tout le monde mais ce n’est pas tous les jours que l’on voit un OVNI pareil.
Points positifs
  • On rigole bien
  • Les situations sont variées
  • Trois modes de jeu
  • Bon portage
Points négatifs
  • Gameplay imprécis
  • Devient vite répétitif
  • Manque de visibilité
7
Bon
Graphismes - 7
Gameplay - 6.5
Durée de vie - 7
Bande son - 6.5
Fun - 8
juju05 B
Ecrit par
Webmaster Adjoint

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire