Shin Megami Tensei III : Nocturne HD Remaster (Nintendo Switch) – La preview

Derrière ce nom court et simple qu’est Shin Megami Tensei III Nocturne HD Remaster se cache un grand jeu. Sortie initialement en 2005 chez nous sur PlayStation 2, sous le nom de Shin Megami Tensei : Lucifer’s Call, il revient en grande pompe en 2021 sur PS4 et surtout Nintendo Switch !

Un peu d’histoire

Shin Megami Tensei n’est pas forcément une saga connue par tous. Pourtant, vous connaissez tous son spin-off : Persona. SMT est une saga qui date pourtant d’il y a très longtemps, au départ sorti en 1987 sous le nom de Megami Tensei (sur des consoles comme FM-7, MSX ou encore PC-88), la suite portera toujours le même nom et c’est à partir du « 3 » que la série deviendra Shin Megami Tensei en 1992 sur Super Nintendo, s’en suis alors le 2 puis « If » qui n’est pas considéré comme un spin-off, mais qui n’est pas le 3em opus pour autant, vient alors en 1995 l’arrivée de Devil Summoner (que l’on a connu sur 3DS avec son second opus Soul Hackers) premier Spin Off de SMT.

Et c’est alors en 1996 que Persona sort, lui aussi un spin-off de SMT. Ils partagent au final le même bestiaire de démons, un gameplay qui s’en rapproche, un univers sombre et parlant souvent de fin du monde. Persona est souvent considéré comme plus accessible et plus simple que SMT, il peut y avoir débat sur la difficulté, mais l’accessibilité du soft est plus évidente, nous retrouvons à chaque fois l’histoire d’un groupe d’étudiant et le titre mêle alors beaucoup de phases de dialogue, à la limite entre le RPG et le light novel.

Mais rendons à César ce qui appartient à César et remettons sur le devant de la scène la série mère ! Shin Megami Tensei, et dans notre cas le 3em opus, qui est considéré par beaucoup comme le meilleur de la saga. Ont-ils raison ? Ont-ils tort ? Et bien cette preview va en tout cas nous permettre de voir ce que donne le début de l’histoire.

C’est la fin du monde tel qu’on le connaît

Lors de notre preview nous avons eu accès à environ 3h de jeux, la mise en place de l’histoire, le combat contre le premier boss ainsi que les découvertes des mécaniques de jeux.

SMT3 nous plonge dans un récit sombre, l’histoire commence autour d’un lycéen (que vous nommerez vous-même) qui se rend à Tokyo pour rendre visite à sa professeure à l’hôpital. Avec deux de ses camarades de classe.

La ville semble peu remplie et surtout, l’hôpital est totalement vide, aucune infirmière rien du tout, très étrange. Plus nous parcourons l’hôpital et parlons avec nos camarades, plus on se rend compte que tout ça est étrange. Nous allons rencontrer un homme qui va commencer à nous parler de fin du monde, puis notre professeur va l’arrêter et nous demander de monter sur le toit.

Une fois là-bas, elle nous explique que la fin de Tokyo est proche, le monde actuel est pourri jusqu’à la moelle et qu’il faut alors redémarrer un peu tout ça, et quelle est la solution ? La Conception ! C’est alors que se déroule sous vos yeux un spectacle étrange et vous voyez Tokyo changer, tout le monde excepté les personnes présentes dans l’hôpital vont mourir sous vos yeux et la ville se retourne sur elle-même pour faire apparaître une lune nommée Kagutsuchi.

Vous vous évanouissez, et vous vous réveillez avec un enfant et une dame penchée au-dessus de vous, l’enfant vous fait ingérer un insecte un peu dégoutant qui s’appelle Magatama, ce dernier va vous transformer en un personnage mi-homme mi-démon (mi-molette).

Un gameplay solide

Le gameplay que l’on connaît dans Persona et SMT sont assez similaire. Tout est basé sur les faiblesses (et un peu de chance quand même).  Vous avez 1 attaque possible par personnage dans votre équipe (maximum 4 personnages, nous allons revenir dessus), si vous effectuez un coup critique, vous aurez 1 attaque supplémentaire, si vous attaquez une faiblesse bim 1 attaque supplémentaire. Cependant, si vous ratez votre attaque, vous perdez bien évidemment votre attaque actuelle et 1 supplémentaire. C’est aussi le cas pour vos ennemis !

Vous pouvez alors remporter aisément un combat si vous exploitez bien les faiblesses de vos adversaires. Pour cela, vous avez accès à des techniques magiques qui consomme des PM, mais aussi des techniques physiques qui consomment…  Des PV ! À vous de juger si la perte de PV est raisonnable dans votre calcul.

Pour avoir plusieurs types de magie différents, il va falloir organiser votre équipe, votre héros est immuable, il sera obligatoirement dans votre équipe et surtout, c’est un Game Over s’il meurt. Pour avoir plus de démons, il faut les soumettre en combat, lors d’un affrontement certains démons vont vouloir discuter avec vous. À vous de choisir les bons dialogues pour les convaincre de vous rejoindre. Ces derniers au départ sont très utiles pour compléter votre équipe, mais rapidement, on se rend compte qu’il gagne très peu d’expérience (ils demandent 1 tiers de plus que notre héros globalement). Nous allons alors pouvoir les fusionner pour obtenir un démon plus puissant dans la limite de niveau de notre héros.

C’est old school

Si la version que l’on a eue pour la preview contient les DLC pour avoir le mode facile du jeu, nous l’avons fait en difficulté normal pour avoir une sensation de gameplay d’antan, et il faut avouer que le jeu n’est pas forcément gentil avec nous.

Nous avons eu plusieurs belles surprises quand notre héros est seul, de rater une attaque, puis que l’adversaire fasse un critique sur nous, autant dire qu’on mange chaud et sans dents très rapidement.

Mais globalement, c’est la réalisation qui est datée, c’est normal, c’est un remaster, et c’est vraiment ce qu’il faut comprendre quand on joue à ce SMT3 Nocture Remaster Édition. Nous sommes dans un remaster tout ce qu’il y a de plus classique. Les textures et les touches ont été adaptées à la Nintendo Switch, le jeu est bien plus joli qu’à l’époque. Un doublage total des voix en anglais et en japonais est présent (les deux sont de très bonne qualité, vous pouvez switcher en cours de partie sans aucun souci).

Mais surtout, il est en français intégral ! Quel bonheur, à l’époque il ne l’avait pas été sur PlayStation 2 !

Cependant, tout ce qui est gameplay est lié à son époque, on ne se déplace pas dans tout Tokyo, seulement des quartiers sont modélisés et nous nous baladons sur une map avec un curseur, les zones que nous avons essayées (Shibuya, l’hôpital et le Parc de Yoyogi) sont quant à elle modélisées dans de petites zones, des portes vous feront vous déplacer dans cette zone avec un fondu au noir qui cache finalement un micro-chargement (pour le coup c’est quasi-instantané). La caméra est aussi un peu « rigide » lors de ses mouvements, ce sont des choses totalement normales quand on remet en contexte la sortie du jeu initial.

Nos Impressions

Shin Megami Tensei 3 Nocturne HD Remaster nous donnent envie de nous plonger bien plus loin dans son scénario complexe et pas encore très clair après seulement 3h de jeu. Reconnu et apprécié dans l’univers des fans de RPG c’est un réel plaisir de le découvrir dans cette version remastérisée avec un doublage de qualité et surtout une traduction complètement en français.

Lordo NT
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

5 commentaires

  1. Zenshukawa

    Intéressant surtout qu’il es en français merci pour ce test !

    Répondre
  2. J’ai quelques (excellents) souvenirs de ce jeu sur PS2, ma console avait rendu l’âme et je n’avais jamais pu le finir. Il me semble qu’il y avait un boss (Matador) qui m’avait marqué par sa difficulté à l’époque. Je suis content de voir ces chouettes RPG avoir une nouvelle fenêtre de sortie sur Switch !

    Répondre
  3. Bruce WAYNE

    Rien que l’effort de traduire en Français, en plus du remaster graphique, est déjà un bon point =)

    Répondre
  4. Sebangel68

    Trop cool. J’ai la version sur PS2.
    Content de pouvoir y rejouer.
    Bonne idée la traduction française.

    Répondre
  5. Le jeu était déjà en français sur PS2.

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire