My Friend Pedro (Nintendo Switch) – Le test

Vous avez une soudaine envie de banane ? Vous repensez avec nostalgie à vos parties sur Hotline Miami ? Et plus que tout, vous avez envie de vous défouler en dézinguant des bandits de partout avec style ? Eh bien, My Friend Pedro est disponible sur Switch depuis ce 20 juin et risquerait de bien vous intéresser. Mais avant ça, voyons si le développeur solo derrière le jeu mérite son succès fulgurant…

Un défouloir bananesque !

Vous êtes réveillé doucement par une banane qui parle… Mais pas de panique, ce n’est que votre ami de toujours : Pedro ! Et c’est ainsi que My Friend Pedro pose ses premières secondes de jeu, qui définissent très bien ce que l’on retrouvera par la suite ! Votre cher ami vous invitera à sortir de cet endroit lugubre dans lequel vous étiez enfermé. Mais dans votre escapade, des bandits voudront votre mort et il va falloir les déglinguer à l’aide de pistolets fraichement acquis.

On aura la possibilité du tirer sur plusieurs ennemis à la fois et dans des directions différentes en tenant une arme dans chaque main, l’une dirigée par le joueur et une autre par une visée automatique pas toujours cohérente avec la cible souhaitée. Mais avec un flingue dans chaque main, ne pensez pas être invincible pour autant, les ennemis essayeront d’abattre à vue le tueur à gages que vous êtes ! Cependant vous disposerez de multiples talents qui vous permettront de sortir vivant de ces fusillades. On peut effectuer des esquives, des sauts muraux, des ralentissements du temps, et tout ça de manière stylée !

Et ce n’est pas tout, on peut interagir avec de nombreux objets de manière loufoque et inattendue pour tuer de façons… créatives ! Le jeu profite d’une physique déjantée vis-à-vis des objets à disposition, offrant une grande diversité des situations lorsqu’on y ajoute un level design simple mais efficace ! Durant certains passages, on voit tellement de manières différentes de tuer les bandits que cela redonnerait presque envie de refaire le niveau.

Puis il y a ce côté complètement barré, avec un humour à la fois horrible et absurde qui laisse un agréable goût de banane dans la bouche.  Le tout forme un mélange super dynamique et dopé à l’adrénaline qui donne une satisfaction incroyable au joueur qui se voit tuer de manière complètement loufoque et avec style ses ennemis. On remerciera des niveaux assez diversifiés (plus vers la fin que le début), dont certains profitant d’un gameplay particulièrement créatif lorsqu’il s’agit de tuer.

Toutefois l’expérience de jeu n’est pas optimale, car l’attribution des actions possibles aux différentes touches de la Switch n’est relativement pas intuitive. Mais heureusement, il est possible de changer l’attribution dans les options ! Mais pour que le joueur puisse changer ceci à sa meilleure convenance, il a besoin d’assimiler les différents éléments de gameplay, le temps de 3 heures de jeu par exemple… Quoique 3 heures c’est la durée de vie du jeu en fait.

Court et perfectible  

C’est le gros point noir de l’œuvre de DeadToast Entertainment : la durée de vie. 3h pour finir l’entièreté des niveaux et de l’histoire. Lorsqu’on sait qu’on a plus de 2 heures d’OST et que le jeu vaut 20€, ça fait vraiment très peu. Et même si ces 3 petites heures étaient des moments grandioses, cela pourrait être pardonné mais ce n’est pas le cas.

Même si le gameplays est jouissif et que le level design est efficace, on n’a pas affaire à la perfection non plus, à cause de petits défauts par ci par là qui auraient pu être corrigés. On a aussi affaire à une redondance légèrement présente par la répétition de mêmes démarches pour tuer les ennemis, et cela malgré l’intention créative ressentie derrière.

Au niveau des graphismes, on retrouve des niveaux joués en 2 dimensions bâtis sur des décors 3D. Ceux-ci mettent convenablement dans l’ambiance le joueur mais n’ont rien d’impressionnants, au point de rendre l’expérience visuelle un peu fade. On notera même des bugs d’affichage lors d’un combat de boss pendant les séances de jeu pour ce test. Puis lorsqu’on parle des animations,  elles semblent statiques et pas vraiment vivantes du côté des ennemis.  Par contre, celles du côté héros sont complètement réussies et jouent grandement au dynamisme et au fun du jeu, en rendant certaines situations complètement classes, et, en combinant cela au ralenti, on sera vite tenté de faire des screenshoot de ces moments de gloire ! Ensuite nous avons des musiques vraiment  correctes, collant bien à l’ambiance défouloir et qui sont agréable a l’écoute, dont seules 2-3 pistes audios ressortent vraiment du lot sur les 2 heures d’OST. Puis le sound design, quand à lui,  est totalement acceptable, mais aurait pu être largement poussé dans le détail pour améliorer l’expérience sonore et le ressenti du joueur dans le jeu.

Par ailleurs, l’histoire est cohérente et amusante. Et même si celle-ci est plus un prétexte pour jouer (mon ami est une banane qui parle), elle permet d’envoyer de petites piques de curiosité au joueur pour lui donner envie de connaitre le dénouement final. Ensuite, l’évolution des différents niveaux que l’on retrouve est maitrisée en offrant une difficulté en crescendo et proposant de nouvelles armes tout au long du jeu. Le tout est adapté avec une difficulté normale par défaut, de quoi rendre le jeu accessible à tous, mais qui peut être augmentée pour pimenter le jeu, et surtout pour améliorer le score final ! Eh oui, même si le jeu est très court, il offre la possibilité de refaire les niveaux pour espérer voir son nom tout en haut des tableaux de scores mondiaux. Les fanatiques du scoring pourront s’y mettre à cœur joie, surtout que les niveaux semblent complètement conçus pour ce type d’utilisation et il va falloir incarner la perfection pour faire partie des meilleurs.

Conclusion
My Friend Pedro ne mérite pas toute la hype qu’il a suscité. Ce n'est pas que le jeu soit mauvais, loin de là, puisqu’on a vraiment de quoi s’éclater grâce à un gameplay jouissif et une ambiance déjantée. Mais le titre souffre d’une durée de vie super courte et de plusieurs défauts, le rendant totalement imparfait. Mais l’œuvre a réussi à trouver son public grâce à une demande toujours pas comblée depuis Hotline Miami. Bref, si vous êtes prêt à mettre 20€ dans un jeu court mais qui défoule, alors allez-y, surtout si vous êtes amateur de scoring ! Sans cela, on ne saurait conseiller le jeu à ce prix-là.
Points positifs
  • Ambiance déjantée
  • Gameplay créatif par moment et super dynamique
  • Très jouissif
  • Des niveaux faits pour le scoring
Points négatifs
  • Durée de vie ridicule
  • Visuellement pas folichon
  • Touches par défaut pour les manettes partiellement intuitives
6.1
Correct
Scénario - 6
Graphismes - 6
Bande son - 7
Gameplay - 8
Amusement - 9
Durée de vie - 3
Rapport qualité-prix - 4
GénéralKaiminus
Ecrit par
Informaticien demandeur d'emploi de 22 ans, je croque à pleines dents les jeux indépendants de toute sorte ! J'adore tout particulièrement les metroidvania.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire