The Legend Of The Mystical Ninja – Le test

L’arrivée de la Console Virtuelle sur les machines Nintendo (depuis la Wii) a permis aux joueurs de goûter à des titres de qualité qui n’ont parfois toujours pas vieilli. The Legend Of The Mystical Ninja (Ganbare Goemon au Japon) de Konami fait partie de ces jeux, il était notamment sorti via la Console Virtuelle de la Wii chez nous. Mais le jeu est maintenant aussi disponible sur Wii U, retour sur un jeu très apprécié et l’un des seuls de cette licence à être sorti chez nous.

On incarne Kid Ying (ou Goemon dans la version Japonaise) qui va se lancer dans une petite enquête sur des l’apparition mystérieuse de fantôme dans son village. The Legend Of The Mystical Ninja est un jeu d’action plate-forme dont le gameplay très accessible fait encore mouche aujourd’hui. Le village fait office de hub principal et les stage se débloquent au fur et à mesure jusqu’au dénouement. Les zones cachées des niveaux et le village se jouent en vue du dessus mais le coeur du jeu, les différents stages, se jouent en scrolling horizontal comme énormément d’autres jeux de plate-forme 2D.

Chaque stage se pratique encore très bien aujourd’hui et c’est l’une des forces du jeu. Le gameplay ne fait appel qu’à deux boutons : un pour sauter et l’autre pour attaquer (le bouton de tranche sert à changer d’attaque/arme). L’action est toujours fluide contrairement à plusieurs jeux de l’époque, et sans pour autant dire que le jeu est super speed on ressent une sensation de progression rapide qui satisfait l’ego du joueur. On est à 1000 lieux de la rigidité d’un Castlevania (même si lorsqu’on appuie sur Start, on a droit au même bruitage, Konami oblige) et on peut même contrôler le saut de Goemon lorsqu’il est en l’air.

Le jeu est un peu plus facile qu’une grande majorité des jeux de l’époque et cela l’a certainement aidé à bien vieillir mais il n’est pas sans challenge. Notre héros doit faire attention à son nombre de vies sous peine de devoir recommencer le niveau en cours depuis le début. En plus, des boss sont présents pour ponctuer chaque niveau et rajouter un peu de difficulté. Et même si un checkpoint précède leur arrivée, il n’est pas impossible d’obtenir un game over même en commençant avec toute notre vie face à eux. Ces boss sont souvent assez jolis et dans sa globalité le jeu l’est tout autant !

Les sprites sont assez gros et détaillés, on voit même Goemon serrer les dents à chaque coup donné. C’est certainement l’un des jeux de la Super NES les plus agréable à regarder aujourd’hui. Cette version Console Virtuelle Wii U permet de se faire le jeu sur l’écran du Gamepad et grâce à l’écran de la manette magique, plus petit, le jeu passe encore mieux que sur TV. Les décors sont assez colorés, même lorsque les ombres s’abattent sur le village et tout ça sans sacrifier la fluidité du jeu ou le confort du gameplay simple mais plus qu’efficace. Vous pouvez tout de même changer d’arme via le bouton de tranche, en utilisant par exemple des pièces pour attaquer à distance, mais il faut en ramasser pour pouvoir les lancer.

Mais pour en revenir aux niveaux et au contenu du jeu, il faut admettre que le jeu est un peu court, si on réessaie plusieurs fois de le finir et que quelques game over ne font pas peur. Surtout que cette version Wii U nous propose de revenir au point où on avait arrêté la dernière fois, grâce à la sauvegarde automatique de la Console Virtuelle. Vous pouvez vous la jouer à l’ancienne et réinitialiser le jeu à chaque lancement mais il faudra faire avec les mots de passe archaïques, même à l’époque où de nombreux jeux proposaient une vraie sauvegarde.

Avec ses personnages en SD, on a également tendance à oublier que le jeu puise son inspiration dans différentes légendes du Japon pour ses ennemis et ses décors. Son background est donc plus intéressant que ce qu’on pourrait croire pour un jeu rétro, mais les occidentaux que nous sommes ne comprendrons certainement pas les références présentes dans le jeu, c’est peut être l’occasion de se faire une culture Japonaise.

Pour terminer, le jeu propose un mode multijoueur en coopération qu’on ne saurait que vous recommander. Le jeu est bien construit autour de ça et il n’y a pas de problème pour jouer à deux dans certaines zones, là où d’autres jeux laissent en général le joueur 2 de côté pour un certain passage ou quand les deux joueurs doivent se passer la manette à chaque vie perdue. Si vous avez un ami qui n’est pas réfractaire au rétro, il sera encore plus sympathique de parcourir le jeu en coopération.

Etienne Masson
Ecrit par
Webmaster à votre service ! J'aime la Pizza, Jinx, Frozen et le LOSC. AFK je suis volleyeur et ADC/Jgl.

1 Comment

  1. Bonjour,
    Je possède ce jeu sur la 3ds et franchement soit il est dur soit je suis manchot , je n’ai pas encore réussi à finir le premier niveau^^ et je n’ai pas compris comment on saute par dessus les doubles rangées de rocher pour atteindre certain bonus. J’ai vu ça dans une vidéo mais rien à faire je n’y arrive pas. Un conseil?

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire