3Souls – Le test

Premier né du studio Red Column, 3Souls est sorti le 28 Juillet 2016 exclusivement sur Wii U. Plein de promesses, ce jeu de plateformes / puzzles en 2D a fait l’objet d’un découpage en trois épisodes, et c’est donc pour le moment sur le premier des trois que nous avons pu mettre nos mains.

 On y retrouve Nelesa, notre héroïne de ce premier opus, haute de seulement quelques pixels, qui est enfermée dans les geôles de la Moon Prison.

Nelesa est une Ánima, ce peuple qui vit dans le monde de Mustland, semblable au nôtre, mais dont les habitants sont si différents. En effet, ceux-ci sont dotés d’une caractéristique très particulière : leurs Âmes flottent à l’extérieur de leurs corps et s’offrent à la vue de tous, c’est pourquoi ils portent en permanence des masques destinés à les protéger.

nelesa

Notre aventure commence donc dans les cellules de la Moon Prison, où Nelesa purge une peine pour un motif qu’elle ignore. Elle semble toutefois très bien connaître les lieux, et elle nous guide dès le départ en nous livrant des indices plus ou moins subtils sur la marche à suivre pour avancer dans l’histoire. Sa première mission, et pas des moindres, sera de nous faire comprendre à quoi sert le GamePad dans le jeu.

Car si vous avez un peu suivi le développement de 3Souls, et si vous avez notamment lu notre interview avec Red Column (que vous pouvez retrouver ici), vous aurez bien compris que celui-ci est au centre de tout le gameplay de 3Souls, et explique pourquoi le studio a choisi de ne sortir ce jeu que sur cette plateforme.

Présenté comme un outil créé par des gens de notre monde pour se connecter à celui des Ánimas, ce qui ne devrait normalement pas être possible, il revêt au fil du jeu plusieurs fonctions. Tout d’abord, il vous permet de surveiller l’état d’esprit de Nelesa tout au long de l’aventure, ce qui vous indique par exemple si un danger est proche. Il vous permet également, et c’est là le plus important, et le cœur même du gameplay de 3Souls, de vous connecter à des portails, que vous trouverez un peu partout sur divers objets au fil de votre progression. Ces portails vous permettront d’utiliser ces objets depuis notre monde pour venir en aide à Nelesa.

flight

Vous devrez alors faire preuve de jugeote et d’un peu d’imagination pour comprendre de quelle manière utiliser votre GamePad pour faire apparaître la plateforme ou résoudre le puzzle, car celui-ci n’aura que très rarement été aussi exhaustivement utilisé depuis la sortie de la Wii U, nous vous laissons tout le soin de découvrir ses nombreux usages, mais préparez-vous à souffler dessus, le retourner dans tous les sens… Entre bien d’autres choses.

Tout au long de votre progression, vous découvrirez des fragments de souvenirs appartenant à Nelesa, qui vous en apprendront plus à son sujet. Ceux-ci sont peu nombreux, mais vous permettront tout de même, si vous êtes de grands sentimentaux comme nous, de vous lier au personnage. Autres éléments à découvrir et à collecter tout au long de l’aventure, les fameuses « ML rules ». Celles-ci sont les lois de Mustland, que les Ánimas doivent respecter s’ils ne veulent pas se retrouver, comme Nelesa, enfermés dans la Sun ou la Moon Prison, ou pire… Mais nous y reviendrons. Le fait d’avoir des éléments à collecter ajoute un petit défi supplémentaire, et même si la plupart sont quasiment au milieu du chemin, il y en a un ou deux qui sont un peu plus difficiles à trouver, alors il faut bien ouvrir l’œil et explorer tous les recoins !

Revenons-en au « pire ». Car oui, tout n’est pas rose à Mustland, comme vous vous en doutiez. Les ennemis sont peu nombreux dans 3Souls, mais ils apportent leur lot de sueurs froides. Ce que les Ánimas craignent par-dessus tout, ce sont les fleurs, car celles-ci ont été investies du pouvoir de leur confisquer leurs masques en cas d’infraction à la loi. C’est donc en toute logique que nous retrouverons tout au long du jeu des fleurs qui ne nous veulent pas que du bien. Plus classiquement, nous retrouverons également des parterres d’épines sous les plateformes.

mlrule

 

Ces lits d’épines se situent généralement au-dessous des plateformes invisibles que nous devons aider Nelesa à traverser grâce au GamePad, en se connectant à un –voire plusieurs– portails. Une fois les plateformes repérées sur le GamePad, il faut à l’aveugle réussir à les franchir sur l’écran de la télévision. Si cela s’avère chose plutôt aisée pour les plateformes immobiles, la tâche se complique grandement lorsque l’on enchaîne plusieurs plateformes qui se déplacent à une cadence différente. C’est là que rentre en jeu toute la partie « puzzle » du « plateforme/puzzle », puisqu’il faut bien réfléchir, et pas seulement se précipiter. Cela peut-être un peu laborieux.

Et l’on atteint là le point noir de ce jeu. Pour un jeu de ce type, on ne s’attend pas forcément à rencontrer un tel niveau de difficulté. Qu’un plateformer/puzzle game se transforme en « die and retry » sans notre consentement peut vite devenir agaçant, surtout que le jeu ne nous octroie que trois vies, ce après quoi il nous faudra reprendre tout le niveau depuis le début.

Mais qu’on se réjouisse : un patch devrait arriver prochainement pour mettre en place deux niveaux de difficulté pour le jeu : le niveau normal avec les trois vies, et un niveau plus facile dans lequel les vies seront illimitées. On ne peut que saluer cette initiative qui permettra aux joueurs plus novices de découvrir le jeu.

3Souls

Si l’on arrive à faire fi de la frustration engendrée par les nombreuses tentatives que peut demander le passage d’un niveau, on prendra plaisir à avancer dans ce jeu à la cadence assez calme, qui ne vous balance pas des ennemis en plein visage toutes les cinq secondes, et qui propose une grande variété de puzzles.

Les graphismes sont d’une grande simplicité, et cela fonctionne à merveille pour un jeu de ce type. Les menus sont clairs et instinctifs. On note la présence d’un mode coopération que nous n’avons pas eu la chance de pouvoir tester : à vous de l’essayer et de nous donner votre avis dans les commentaires sur cette option intéressante : le joueur 1 contrôle le GamePad et donc les portails, et le joueur 2 contrôle Nelesa !

La bande originale est elle aussi simple, quelque peu répétitive, mais cela n’est pas gênant car elle colle très bien à l’ambiance du jeu et on se laisse très facilement emporter par la musique, qui est parfois brutalement coupée par les mini jeux « 8 seconds of Nindies », dans lesquels vous devez retrouver à quel jeu indé Nintendo correspond un extrait musical, idée intéressante mais qui ne colle pas forcément à l’esprit du jeu, dommage. Le doublage quant à lui est irréprochable. Le jeu n’est pour le moment disponible qu’en anglais, mais le patch à venir proposera des traductions en plusieurs langues, et notre petit doigt nous dit que le français en fera sans doute partie.

Laisser un commentaire