Blossom Tales : Le Roi endormi (Nintendo Switch) – Le test

Media previewAprès presque 4 mois d’attente, puisque FDG Entertainment avait annoncé en Septembre, un portage console exclusivement sur Nintendo Switch, nous mettons enfin la main sur Blossom Tales : Le roi endormi. Le jeu ayant eu son petit succès sur Steam, nous en avons beaucoup entendu parler et notamment sur sa forte inspiration, assumée, des premiers opus de Zelda. Munissez-vous de votre bouclier et de votre meilleure épée, car nous partons explorer le royaume de Blossom.

 

Papy, raconte-nous une histoire

Au premier lancement du jeu, après avoir choisi parmi l’un des trois fichiers de sauvegarde, une petite animation vous fait entrer dans le vif du sujet. Un grand père, faisant sa sieste au coin d’un bon feu de cheminée, se fait réveiller par deux de ses petits enfants, Lily et Chrys qui lui demandent de leur raconter une histoire. De bonne composition dès le réveil, Grand-père propose de raconter « l’histoire du brave petit elfe qui habitait dans le royaume magique d’h… » avant de se faire interrompre, sans même pouvoir terminer sa phrase, car les enfants l’ont déjà entendue un bon million de fois. Les deux petits garnements réclament une nouvelle histoire, pour changer. Alors, le grand père plein de ressources, décide de conter les aventures du grand Royaume de Blossom. Dans ce charmant royaume habitait une jeune fille du nom de Lily. Cette dernière menait une vie tranquille aux côtés de sa grand-mère. Tout du moins, jusqu’au jour où ce qu’elle attendait se produisit enfin… Et ainsi démarre votre aventure.

Media previewDans Blossom Tales : le roi endormi, vous incarnez, Lily. Dès les premières images, vous vous réveillez et, au saut de votre lit, votre grand-mère, avec qui vous vivez, vous rappelle que c’est LE grand jour que vous attendiez tant; vous n’avez pas de temps à perdre, vous devez filer au château où vous êtes attendue. Avant de partir de la maison, vous pourrez soulever quelques jarres pour les lancer et les casser ; idem pour les tabourets qui font partie de la décoration. Cela vous permettra de récupérer quelques pièces d’or pour bien démarrer. En vous rendant au château, vous pourrez discuter avec quelques villageois et autres chevaliers qui vous mettront tout de suite dans l’ambiance avec leurs histoires, petits malheurs ou prouesse, mais toujours avec une petite touche d’humour assez décalée.

En arrivant dans la salle du trône, où une myriade de chevaliers assiste à une cérémonie, vous comprenez que Lily avait rendez-vous pour être nommée Chevalier de la Rose, par le Roi Orchid en personne. En plus d’hériter du titre, vous êtes équipée d’une épée et d’un bouclier. Maintenant que tous les chevaliers présents dans la salle ont été nommés, c’est au tour du Mage Crokus, frère du roi, d’intervenir pour bénir tout ces newbies de la chevalerie. Une fois les salamalecs passés, lorsque le Chevalier-Commandant demande des volontaires pour dératiser le donjon du château, tout le monde se sauve en courant et il ne reste plus que vous, pour accomplir cette première tâche chevaleresque, pour le bien du Royaume de Blossom !

Media previewDès votre entrée dans le donjon, si vous avez incarné Link dans ses premières années vidéo ludiques, la vue de haut, les portes qui se referment derrière vous pour ne se ré-ouvrir qu’après avoir éradiqué tous les ennemis de la pièce, les coffres contenant des potions et pièces d’or et même les fissures lézardant certains murs, vous feront certainement un petit pincement au cœur. Une fois votre première tâche accomplie, après avoir résolu quelques énigmes vous permettant d’apprendre à vous servir de votre bouclier, de votre attaque circulaire, avec votre épée, et même d’avoir affronté un mini-boss, le roi des rats (qui nous rappelle un certain Mouser dans Mario Bros 2), vous gagnez un nouvel item, très pratique, les bombes.

Sans tarder, Lily utilisera l’explosif pour découvrir un laboratoire secret dans lequel elle pourra lire les plans maléfiques de Crokus : Plonger le Roi Orchid, son propre frère, dans un profond sommeil, afin de pouvoir lever une armée d’orques dans le but de renverser le pouvoir et prendre les rennes du Royaume de Blossom. Lorsque vous retournez au château pour prévenir votre souverain, il est déjà trop tard… Le Roi Orchid dort profondément et le seul moyen de le réveiller est de préparer une potion légendaire pour dissiper la malédiction. Bien entendu, pour préparer cette potion, les disciples de la Rose ont besoin de trois ingrédients, se trouvant éparpillés aux coins du royaume, au fin fond de temples et autres donjons. Une fois encore, quand vos collègues chevaliers de la Rose entendent parler de cette quête, ils prennent leurs jambes à leur cou et il ne reste plus que vous, pour accepter de remplir cette mission.

 

Du bon vieux gameplay à l’ancienne !

Media previewPour empêcher Crokus de devenir un Roi-Mage maléfique, vous devrez parcourir le royaume, découvrant au fur et à mesure les endroits visités sur votre carte. Petit à petit, vous trouverez des pierres de téléportation vous permettant de voyager de pierres en pierres pour retourner aux endroits déjà découverts.

Tout au long de votre aventure, vous trouverez, ou gagnerez, à travers les quêtes secondaires, des objets forts utiles ; bombes, boomerang, pelle, arc, anneaux aux pouvoirs magiques et tous ces objets s’utilisent en puisant dans une barre d’énergie verte qui se régénère avec le temps ou avec une potion de la même couleur. En parlant d’élixir, la potion rouge, régénère votre énergie vitale composée de cœurs. Cette dernière augmentera en capacité à chaque fois que vous dénicherez un quart de cœur. Enfin, la potion jaune, vous rend invincible quelques secondes. Les combats se passent très souvent à l’épée, qui évoluera au cours de votre aventure, vous permettant d’effectuer des jets d’énergie, lorsque vos cœurs sont pleins. Au delà de votre lame, vous pourrez utiliser des pouvoirs magiques, un boomerang et même faire évoluer votre arc pour éliminer les orques, fantômes, zombies, araignées, rats et différents Boss qui croiseront votre route.

Media previewLa quête principale est composée de 5 donjons et une multitude de quêtes secondaires vous seront proposées par les PNJ dans les villages. A travers les différentes régions que vous visiterez, vous retrouverez les environnements de base du type marécages, lave, glace…

Pendant toute la durée du jeu, l’histoire est racontée par le grand-père qui intervient à différents moments du scénario, à travers un pop-up apparaissant en haut, au centre de l’écran. Beaucoup d’humour et de clins d’œil qui vous feront sourire vous attendent. Les petits enfants du grand-père, Chrys et Lily, ne manquent jamais de poser des questions et même parfois de se disputer pour changer un PNJ, décrit par le vieil homme. Alors, ce sera à vous de choisir par exemple si tel mini-boss est une Reine Pirate ou un Ninja, et, une fois votre choix sélectionné, le PNJ changera d’apparence sur l’écran, avec l’OST qui lui est réservée.

 

Quand Lily roule des mécaniques

Media previewDans les 5 donjons, temples ou palais, que vous traverserez, il vous faudra résoudre énigmes et casse-têtes vous permettant de débloquer des passages via des interrupteurs ou de gagner des clés pour les ouvrir des portes verrouillées. Cela passe par effectuer un cheminement dans des labyrinthes sans repasser deux fois par le même chemin, pousser des blocs dans le bon ordre pour les amener à une case bien précise en évitant de se barrer la route ou de coincer le bloc dans un coin, rétablir un circuit en acheminant l’électricité aux bons endroits, frapper des pierres musicales dans le bon ordre (un Simon façon Hasbro pour ceux qui ont connu). Concernant les pièges et autres endroits délicats à traverser, vous devrez parcourir des

plateformes qui s’écroulent sous vos pieds après votre passage, éviter des pluies de flèches, attendre que des jets de flammes ou autres champs électriques interrompent leur flux, esquiver des boulets aux pics acérés tournoyants autour d’un bloc auquel ils sont attachés par une chaine et bien d’autres mécanismes que nous vous laisserons découvrir.

 

Et la technique dans tout ça ?

Media previewBlossom Tales : Le roi endormi est très réussi graphiquement, dans l’objectif que se sont donnés les développeurs ; Le rendu visuel, à mi-chemin entre la nes et la super nes, est au rendez-vous avec une touche de modernité qui montre bien que le jeu à été conçu dans le deuxième millénaire. Les effets spéciaux et autres jeux de lumières embellissent les décors 8/16 bits pour notre plus grand plaisir. Le jeu est beau et les décors sont variés.

Réussir à redonner les sensations de l’époque sur un jeu moderne, passe par une difficulté bien dosée qui peut impliquer la maniabilité du personnage, lorsqu’il s’agit par exemple, de traverser des plateformes mouvantes ou des chemins situés dans le vide, n’ayant qu’un bloc de largeur. De ce côté-là, le pari est également réussi ; vous devrez user parfois de votre croix par petits à-coups pour ne pas tomber dans le vide suite à une mauvaise diagonale ou de la précipitation au risque de recommencer le cheminement depuis le début. Dans Blossom Tales : le roi endormi, les commandes répondent au milli-pixel comme les meilleurs de ses ancêtres.

Media previewCôté bande son, même topo que pour les graphismes. On se croirait sur nos bonnes vieilles consoles d’antan avec une basse moderne sur certains morceaux qui ravive le genre. Chaque région, temple, village dispose de son thème qui vous plonge dans l’ambiance où que vous soyez. Certaines musiques vous rappelleront même des passages de mélodies connues de Zelda ou encore Final Fantasy à ses débuts, mais sans jamais plagier. C’est plutôt une admiration forte qui est ressentie et qui met du baume au cœur pour aller casser la tête de Crokus ! Notre préférence ira vers les musiques de donjons, qui sont vraiment là pour encourager le joueur à passer des épreuves qui pourront parfois mettre vos nerfs à dure épreuve.

En soi le jeu n’est pas vraiment difficile. Si vous avez l’habitude des zelda-like, les énigmes vous paraîtront naturelles et vous les résoudrez avec plaisir. D’autre part le jeu est particulièrement généreux en quart de cœurs, ce qui vous permettra de monter rapidement votre barre d’énergie. Concernant les Boss, les patterns se détectent rapidement, et vous en viendrez à bout sans trop de mal. Tout cela mis bout à bout et ajouté au fait que le scénario n’est pas très long, il vous faudra une bonne dizaine d’heures pour terminer la quête principale et quelques heures de plus pour achever les quêtes secondaires.

Written by
Joueur depuis la Nintendo Entertainement System, je n'ai jamais laché les manettes de la Firme Japonaise.

Have your say!

1 0

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lost Password

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.