Gato Roboto (Nintendo Switch) – Le test

Parfois, il suffit de quelques petits détails pour qu’un jeu retienne notre attention, un détail qui peut être variable en fonction de la personnalité de chacun. Imaginez cette fois ci pouvoir allier la douceur d’un félin plein d’audace avec la vivacité d’un Metroid, le tout dans une atmosphère vintage mais  addictive ? Quand les adeptes des minous rencontrent les aficionados de Metroid, bienvenue dans l’univers de Gato Roboto !

Développé par Doink Soft et édité par Devolver Digital, le soft plonge rapidement le joueur dans le bain : à ce stade, le jeu est strictement en noir et blanc, comme si nous replongions dans les (bons) univers d’antan, avec pour seul mot d’ordre notre détermination à avancer dans l’aventure coûte que coûte, sans se prendre la tête sur la qualité des graphismes plus ou moins réalistes. L’amusement n’est assurément pas forcément lié à la contemplation (bien que les deux jumelés soient forcément jouissifs), vous en conviendrez.

L’histoire débute (et totalement traduite en français) : vous survivez au crash du vaisseau spatial dans lequel vous êtes confiné avec votre humain. Si vous êtes indemne, votre maître a eu moins de chance et ne peut s’extirper de la carcasse endommagée… Vous voilà désormais dans la peau de Kiki, une minette toute frêle et docile qui, d’une patoune décidée, va venir en aide à son maître. L’avenir de votre humain repose désormais sur vos épaules. Ça va Kiki ? Qui a dit que les chats n’étaient pas dévoués…

Aucune difficulté à craindre au niveau de la jouabilité. Minette se contrôle avec aisance, déployant toute sa grâce féline dès les premières minutes de jeu. Vous êtes libre de vous balader à travers les nombreux écrans du jeu, vagabondant à droite et à gauche, tout en réalisant de nombreux sauts, jusqu’à vous scratcher sur les murs tel un gecko perdu sur une planète inconnue. Elle ne manque pas de ressources cette Kiki… Et ce n’est pas peu dire. En effet, alors que les premiers tableaux s’enchaînent sans difficulté (sous la forme de pièces successives dans lesquelles vous serez amené à revenir régulièrement, le plan vous sera grandement utile !), minette sera très bientôt capables de nombreuses prouesses incroyables pour un tel animal (le chat est incroyable, mais tout de même, nous n’en avons encore jamais vu avec un arsenal de tirs… si ?!). Vous trouverez en effet sur votre parcours divers combinaisons perfectionnées qui feront de vous un chat de compétition ! À vous les tirs à foison, les rockets, et même la plongée. Kiki n’a peur de rien !

Tant mieux, car les ennemis seront relativement nombreux, et il vous faudra rester sur vos gardes afin de ne pas vous retrouver pénalisé par manque d’attention. Certains ennemis seront plus sensibles à certaines armes, n’hésitez pas à essayer plusieurs types de tirs. Si certains demandent du temps pour être rechargés, ils sont souvent plus efficaces ! Mais parfois, une grosse rafale de tirs est appréciable, à vous de doser le rythme en fonction des compétences de minette et de la situation en cours ! Afin de passer d’un gentil petit chat à un matou parfaitement équipé, il vous suffit simplement de vous glisser dans la bonne tenue disponible. Pour en sortir, rien de sorcier : un bouton et vous voilà dehors, prêt à retrouver la grâce féline.

Votre aventure sera parsemée par quelques dialogues avec votre maître. Telle une valeureuse guerrière à moustaches, vous resterez en contact avec votre humain afin qu’il vous guide étape par étape. Aussi, le soft vous réserve quelques surprises, notamment la possibilité de changer les couleurs de votre aventure. Et si nous passions en mode sépia les amis ? Enfin, Kiki sera bien entendu confrontée à quelques boss, dont certains vous demanderont une certaine rigueur pour en venir à bout. Votre jauge de vie n’est pas bien épaisse mais vous revenez d’entre les morts à proximité de l’endroit où vous avez péri, le retour au combat est donc rapide !

Comme énoncé précédemment, les graphismes de Gato Roboto ne font pas dans la fine dentelle. Oubliez les graphismes bourrés de réalismes et de couleurs chatoyantes. Le soft propose en revanche un parti pris intéressant avec une réalisation propre et soignée. Certes le jeu ne déborde pas de précision mais il conserve un certain charme et malgré des traits simples, Kiki n’en reste pas moins mignonne. La possibilité de changer la trame de couleurs au fil du jeu donne un petit bonus aux joueurs qui souhaitent donner un nouvel élan à l’aventure sans pour autant la dénaturer. Gadget pour certains, bonne idée pour d’autres, à vous de vous faire votre propre opinion, tout en sachant qu’il est possible de conserver le monochrome initial. Les bruitages quant à eux sont assez simplistes aussi, l’impression de se replonger dans une salle d’arcade vient d’ailleurs peu à peu à nos esprits…

Avec une prise en main rapide et un univers simpliste mais soigné, Gato Roboto est proposé à moins de 8 euros sur l’eshop de la Nintendo Switch. Un petit prix qui permet d’accepter sa durée de vie un peu faible (comptez 4 à 6 heures). Sans être totalement foufou, la fluidité du soft rend le moment de jeu assez fun et agréable. Nous avons envie de nous plonger dans la peau de cette petite Kiki afin de venir en aide à son humain en détresse, envie d’aller plus loin dans l’aventure. La difficulté bien dosée permet en outre d’avancer tranquillement, de braver les quelques difficultés, conservant la fierté de battre certains boss récalcitrants sans être frustré de stagner dans l’aventure.

Le saviez vous ?

Si Kiki fait sa maline dans Gato Roboto, sachez que tout le mérite du premier chat projeté dans l’espace revient à Félicette, une femelle noire et blanche, envoyée à 157km d’altitude le 18 octobre 1963. Véritable outil scientifique (sic), elle sera euthanasiée quelques mois plus tard afin d’étudier son activité cérébrale.

Conclusion
Mixant avec ingéniosité l’aventure d’un petit chat attachant et une bonne dose d’action, Gato Roboto pourrait bien vous surprendre... Affichant des graphismes simples mais totalement efficaces dans un tel univers qui veut aller directement à l’essentiel, les quelques heures d’amusement qui vous attendent sur le soft méritent sans grande hésitation son petit prix d’achat, à condition d’affectionner un minimum ce type de jeu !
Points positifs
  • Prise en main rapide
  • Univers simple mais propre
  • Petit prix
  • Kiki mimi !
Points négatifs
  • Un peu court
7.1
Bon
Graphismes - 6.5
Jouabilité - 8
Durée de Vie - 7
Fun - 7
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire