Animal Crossing: New Horizons (Nintendo Switch) – Le test

Presque 7 ans déjà que les joueurs observent une nouvelle feuille voler en 3D sur des millions de villages peuplés d’animaux. Il est temps d’abandonner la 3D pour ouvrir les yeux sur la HD et sur de nouveaux horizons. Alors que le débarquement sur l’île déserte mentionné par la formule Évasion de la société Nook Inc. est prévu pour des millions de joueurs pour le 20 Mars 2020, nous faisons partie de ceux qui ont déjà eu la chance de débarquer sur l’île. Le temps pour nous de construire le minimum d’infrastructure et surtout d’avoir une connexion Internet pour enfin vous livrer ce témoignage de notre expérience sur Animal Crossing : New Horizon.

Évasion vers de nouveaux horizons

On commence par dialoguer avec des espèces de ratons laveurs (les fans reconnaîtront les bébêtes) au guichet d’un aéroport, on personnalise rapidement son personnage, on choisit notre préférence entre l’hémisphère nord ou sud de la planète puis on prend un vol en partance vers une île apparemment déserte que l’on a précédemment choisi sur une sélection de 4 îles. Pourquoi pas. Fuyons les virus ou les conflits de société de la vie réelle, rassemblons-nous auprès d’animaux bipèdes au langage Yaourt et vivons un quotidien entre virtuel et réalité. On commence souvent un jeu avec une histoire qui nous emporte ou non dans son aventure. Dans Animal Crossing : New Horizon, dans la série en générale et dans d’autres jeux de gestion du genre, c’est nous-même qui façonnons cette “histoire”.

Il y a tout de même un début, nous sommes sur une île déserte et on peut parler aux quelques animaux sur place. Tom Nook, le plus célèbre des ratons laveurs (ou Tanuki) de la série, nous prête un Nookphone, une sorte de smartphone. Une fois l’objet entre nos mains, il nous résume le montant de sa “Formule Evasion” qui est à l’origine de notre arrivée sur l’île. Un montant à rembourser à votre rythme, les fans de la série sont habitués à la procédure. La différence ici avec les anciens jeux, c’est que l’on ne commence pas dans une maison mais avec une tente. Et puis alors que l’on est plutôt habitué à avoir accès à l’entièreté de l’île et une bonne partie de ses infrastructures, New Horizon nous laisse uniquement avec le minimum syndical.

Le minimum syndical, c’est une tente, un nookphone, une dette, une petite boutique tenue par les membres de la famille Nook et l’accès à une seule partie de l’île. Sans compter les quelques animaux vous ayant suivi dans cette “Formule Evasion”. Vous avez certainement déjà en tête le caractère plus limité de l’expérience à ses débuts, contrairement à n’importe quel autre opus de la série. En fait, elle est à la fois plus limitée qu’elle n’est simplement plus infinie de plaisir et de possibilité. En effet, par le passé, Tom Nook vous tenait un peu par la main afin de vous présenter les diverses expériences possibles de votre nouvelle vie, et vous donnait par la même occasion quelques pistes qui vous aidaient à rembourser votre dette.

Dans ce nouvel opus Switch, une fois avoir serré la patte du Tanuki, vous pourrez vaquer à vos occupations. Ce qui vous laisse une liberté d’action dès le début du jeu. Les habitués chercheront à acheter leur canne à pêche ou leur filet afin d’attraper quelques poissons ou quelques insectes et commencer à avoir du revenu. Mais comment faire quand on commence sans un rond pour acheter même une canne à pêche ? Tom Nook n’est pas si cruel, il nous présentera tout de même son établi que l’on peut utiliser afin de confectionner des objets. Pour une canne à pêche il faudra par exemple quelques branches d’arbres. Cela tombe bien, nous sommes sur une île et il n’en manque pas. Surtout au début du jeu !

Encore une fois, contrairement aux précédents opus, où vous emménagez dans une ville avec déjà de nombreuses choses, dans New Horizon vous êtes sur une île déserte. Avant vous et votre petit groupe, l’île était inhabitée. On a ainsi rarement vu un lieu aussi envahi de mauvaises herbes, de pierres ou de branches d’arbres au début d’un jeu Animal Crossing. Un début de jeu beaucoup plus “Sauvage” et en total corrélation avec le thème de l’Île déserte. Nous n’avons certes accès qu’à une parcelle limité de l’île au début mais vu le travail de ménage à effectuer, vous passerez un bon moment à nettoyer celle-ci. Ceci est bien évidemment facultatif dans le sens où le côté “Sauvage” donne un certain charme à cette île sur laquelle vous vous retrouvez. A vous de choisir de la nettoyer ou de la garder telle quelle ou alors la nettoyer un minimum sans tout arracher.

Gardez aussi en tête que vous pourrez accéder à un moment donné du jeu aux autres parties de l’île et qu’il faudra éventuellement reprendre ce même travail sur celles-ci. Vous vous interrogez certainement sur la limitation d’accès de l’île. En fait, en démarrant le jeu vous avez le choix entre 4 îles comme on vous le disait. Cependant, on démarre toujours sur une parcelle entourée par un cours d’eau, nous empêchant d’accéder à d’autres parties de l’île sans parler des plateaux sur lesquels notre villageois ne peut escalader. Il convient de dire que ça a toujours été le cas dans la série, cependant comme nous déménagions dans un lieu déjà habité, des infrastructures tels que des ponts étaient déjà bâtis. Ce qui n’est pas le cas dans New Horizon et l’expérience d’île déserte. Ici, il nous faudra vivre nos journées jusqu’au jour où l’on reçoit un manuel nous permettant de construire une perche qui nous permet de passer au-dessus d’un cours d’eau par exemple.

Une expérience addictive à vivre au quotidien

Des manuels de construction, il y en a une quantité telle que nous n’avions pas osé tenter de tous les comptabiliser. On vous a mentionné le cas de la canne à pêche ou encore de la perche mais osons dire que vous pouvez construire une infinité de chose allant des outils aux meubles. On ne s’attardera pas sur la quantité ni sur les méthodes de construction mais tout est suffisamment bien pensé pour que l’expérience Animal Crossing soit encore plus addictive qu’elle ne l’a été par le passé. Il est même possible à un certain moment de personnaliser ses constructions, c’est vous dire à quelle point le titre cherche à vous rendre accroc. Il est de notoriété commune qu’une fois sorti d’une session Animal Crossing, on se demande bien ce que nous avons fait durant nos heures de jeu. On se souvient surtout avoir parler à des animaux, leur faire des cadeaux, en recevoir, acheter des objets, meubler sa maison ou encore pêcher parmi d’autres activités. Mais avec du recul on peut se dire qu’on s’est en fait amusés à rien faire si ce n’est perdre du temps sur un jeu dont on s’amuse à “ne rien faire”. Et New Horizon nous livre encore plus d’activités et d’amusement dans cette quête de l’occupation “à ne rien faire”.

Cela passe notamment par cette partie construction. Il nous appartient ensuite de remplir les objectifs “majeurs” donnés par Tom Nook à notre rythme et voir évoluer l’aspect de notre île au jour le jour. Les habitués le savent mais pour les nouveaux venus, il nous faut les prévenir que lorsque l’on parle d’observer l’évolution des choses au jour le jour dans Animal Crossing, il s’agit de le prendre au pied de la lettre. D’ailleurs, on vous disait aussi au début que nous partions vivre une expérience entre réalité et virtuelle. En effet, l’une des marques de la série est de tenir compte de l’horloge de votre console pour influencer de nombreux aspects de votre vie virtuelle. Par exemple, le matin, la boutique ouvre à 8h et ferme à 22h le soir. Il y a un cycle jour/nuit avec une météo changeante. Sans s’attarder sur le cas de la météo, on comprend la frustration de ceux qui auraient aimé continuer à faire leurs emplettes mais qui se retrouvent face à une boutique fermée. Notons tout de même la présence d’une boîte dans laquelle vous pouvez mettre vos objets à vendre et dont les clochettes vous seront transférées par virement bancaire sur votre compte Nook le lendemain.

Ce genre d’élément moderne coupe un peu l’aspect île déserte mais bon, on reste dans un jeu vidéo et puis vos amis sont des animaux. Ces derniers dorment, se lèvent et vaquent à leurs activités avant de se recoucher. Chacun ayant un semblant de personnalité, ils ne se lèvent ni ne se couchent à la même heure. Cela ajoute toujours plus un semblant de réel si ce n’est l’aspect physique puisque vous échangez quand même avec des animaux bipèdes. Petite nouveauté aussi que l’on vous annonçait au début, le choix de l’hémisphère nord ou sud en début de jeu qui prend encore plus de sens. Par le passé, Décembre correspondait à l’hiver pour tout le monde. Et les décors devenaient enneigés pour tous. Désormais dans New Horizon en plus d’avoir une expérience répondant à l’horloge réelle, vous avez même une prise en compte de votre localisation sur le globe. Ainsi vous le devinez via ce qu’on vient de vous dire mais l’horloge réelle permet de voir les saisons défiler comme dans la vie réelle mais également de voir de nombreux évènements notamment festifs de la vie réelle retranscrite à la sauce Animal Crossing. Sans parler d’événements plus propre à la série et fantaisiste pour rappeler que l’on reste sur une expérience située entre le réel et le virtuel. Et c’est cela aussi qui fait le charme de la série Animal Crossing, vivre au jour le jour et profiter de ces célébrations comme si l’on y était.

Il ne resterait plus que cette prise en compte soit calquée sur notre dérèglement climatique pour saluer le réalisme de la chose. En ce qui nous concerne, on est de ceux qui aiment véritablement vivre tout ça dans les règles mais nombreux sont également ceux qui aiment tricher et changer l’horloge de la console pour faire évoluer les choses plus vite. A vous d’adapter votre style de jeu selon votre profil mais en ce qui nous concerne, en vivant ainsi chaque jour sur cette île sans tricher sur le calendrier, on ne peut ainsi pas véritablement vous renseigner sur la totalité des évènements d’Animal Crossing New Horizon. On ne peut ainsi vous dire s’il y en a des inédits et à combien ceux-ci se nombrent. On peut juste vous garantir en regardant le passif de la série que la durée de vie du jeu tend logiquement vers l’infini. Cette garantie passe également par le fait que certaines fonctionnalités de customisation et possibilités de gameplay ne se débloquent que très tardivement.

Il faudra vraiment faire preuve de patience et vivre pleinement chacune de vos journées. On comprend que cela pourrait éventuellement rebuter les plus impatients car il ne s’agit pas nécessairement de simplement faire passer des jours en trichant pour vivre pleinement l’expérience New Horizon. Ajoutons cette probable durée de vie infinie au fait que de nos jours avec les possibilités de mise à jour du jeu via internet, on mise énormément de clochettes sur l’organisation d’événements spéciaux par Nintendo. Cela permettrait de captiver l’attention des joueurs du monde entier sur l’expérience Animal Crossing durant certainement toute la durée de vie de la Switch. Toutefois, cela ne reste que des suppositions de notre part et ne nous empêche pas de garantir la durée de vie exceptionnel du titre.

Prendre part à ces évènements n’est encore qu’une facette de la signature fun de la série Animal Crossing. Toute la partie gestion mobilière avec la possibilité d’avoir à un moment sa maison et la décorer à sa guise fait également partie de cette signature. New Horizon prend même le meilleur des spin-off Happy Home Designer et Pocket Camp pour le plus grand bonheur des joueurs Switch. Ainsi la déco intérieure est une tâche qui devient beaucoup plus ludique et aisé que jamais avec la possibilité de presser la touche bas de la croix directionnelle afin d’accéder à une sorte de mode “Arrangement”. Dans ce mode, votre protagoniste disparaît et vous avez une vue globale de votre chez-vous que vous pouvez meubler à votre guise avec ce que vous avez en poche ou dans votre réserve. Une simple pression sur A pour faire pivoter vos meubles, maintenez le bouton pour attraper celui-ci et le déplacer autre part.

En appuyant sur la touche + il est même possible de décorer une bonne partie des murs de votre maison et ajuster la hauteur de vos décorations sur les 4 murs de vos pièces. N’oubliez pas de mettre un tapis ou carrément un sol tout comme il est possible de changer de papier peint sur vos murs. Bref personnalisez votre domicile à votre guise et donnez-lui de la personnalité afin de convaincre la fameuse Agence des Joyeux Décorateurs de vous donner la meilleure note possible. Notons que New Horizon nous offre même quelques interactions indirectes avec les opus 3DS par le biais de code QR qui vous permettront d’importer les motifs de vos jeux 3DS sur ce nouvel opus Switch. La console n’a effectivement pas de caméra mais elle peut se connecter à l’application Nintendo Online sur votre mobile afin d’importer ces motifs. On vous énonce cela mais c’est plutôt dans la catégorie des promesses des développeurs car l’application ne nous permettait encore aucune interaction avec Animal Crossing New Horizon. Autrement, vous avez toujours la possibilité d’utiliser les Amiibo mais à d’autres fins qu’on vous laisse découvrir.

Enfin, comme on vous le disait, New Horizon se permet également quelques inspirations sur Pocket Camp et la dimension île déserte s’y prête plutôt bien. En effet, vous pouvez désormais aussi aménager l’extérieur et cela ne se limite pas uniquement à planter des arbres, des fleurs ou changer la couleur de votre toit. Vous pouvez meubler l’extérieur et pousser encore plus la personnalisation de l’île en progressant dans le jeu. Contrairement aux jeux 3DS, pas d’interactions entre Pocket Camp et New Horizon. Les développeurs promettent juste des évènements inédits en lien entre les 2 jeux afin de proposer quelques nouveautés dans chacun des titres. Sinon comme dans Pocket Camp, il est possible de passer par une société de vente à distance (dans le jeu, donc une société virtuelle) afin de commander des meubles que vous avez déjà construit ou même des articles inédits, sachant que le catalogue se renouvelle chaque jour. Vos commandes vous seront ainsi livrées le lendemain et sans autre délai. Comme quoi au moins dans Animal Crossing toutes les livraisons sont en “1 jour ouvré”, elles sont en plus gratuites et elles vous parviennent toujours sans faute. Nos sociétés de ventes à distance devraient en prendre de la graine.

Nookphone et collection

Sauf cas de triche sur le calendrier, la nuit passe et vous rallumez votre console au petit matin, histoire de découvrir les annonces de la journée par Tom Nook. La boite aux lettres vous signale la réception de nouveaux courriers mais aussi la réception des colis commandés la veille. Faites quelques petits aménagements de bonne heure, ouvrez l’armoire pour changer votre garde-robe ou placez-vous face à votre miroir pour changer votre bouille, allez parler à quelques voisins, échangez quelques cadeaux avec eux ou faites un peu de construction. Le quotidien d’Animal Crossing New Horizon finira forcément par déteindre sur votre réalité et vous passerez éventuellement plus de temps à ouvrir votre Nookphone via la gachette ZL que jeter un coup d’œil à votre véritable téléphone. Celui-ci possède d’ailleurs plusieurs applications.

Le côté collectionnite est renforcé dans cet opus avec notamment les diverses constructions répertoriées dans une des applications du nookphone. Mais à côté de cela, il faudra toujours attraper les différents Poissons et Insectes eux aussi répertoriés sur une autre application de votre téléphone fictif. Soulignons en ce sens, l’arrivée assez tôt de Thibou qui n’attends que vos dons afin de pouvoir répertorier toutes les espèces existantes sur votre île dans son établissement. Et ils ne se limitent pas qu’aux espèces vivantes, elles incluent également celle d’un lointain passé avec comme d’habitude la possibilité de trouver des fossiles et les faire identifier par votre Hibou préféré. A ce propos, l’oiseau vous donne désormais la possibilité de lui remettre plusieurs dons en même temps et pas juste 1 espèce à la fois.

Toutefois, Thibou a souvent cette manie de vous donner un descriptif à la fois instructif que marrant des différentes espèces que vous lui donnez. Mais si vous lui en donnez plusieurs en même temps, il ne prendra pas ce temps pour vous les présenter. Ce qui est peut-être un peu dommage. Toutefois, rien ne vous empêche de revenir plus tard avec un autre spécimen identique et le lui présenter juste pour qu’il vous en fasse la description. Un travail plus ou moins fastidieux avec beaucoup d’aller-retour mais ce n’est pas comme si le temps vous manquait. On ne peut que vous recommander de lui donner plein d’insecte…

Au-delà de la collection, Tom Nook vous offre la fameuse application Miles Nook. Les reproches faites à Nintendo concernant l’absence d’un système de Trophée ou de Succès reviennent souvent. Imaginez justement que l’application Miles Nook fasse justement office de répertoire à Trophée. Car c’est exactement ce qu’il en est et cela aussi peut éventuellement captiver l’attention des joueurs et fans de la série encore plus longtemps que jamais. Chaque objectif rempli vous rapporte des Miles, des sortes de points de fidélité que vous pouvez utiliser afin de commander de nouveau produits souvent inédits de la boutique spéciale Nook. Certains objectifs sont déclinés en plusieurs paliers avec un nombre de Miles différents en récompense.

On pourrait penser que ces Miles finissent par être limités car aussi nombreux soient-ils, les objectifs ont une limite et on finira un jour par tous les accomplir un jour ou l’autre. C’est sans compter l’ajout du Miles Nook + qui vous propose 5 objectifs annexes “simples” qui s’apparente du coup un peu à des “quêtes fedex” dans un RPG. Ce sont des objectifs qui une fois accomplis, se renouvellent directement mais dont les genres finissent par tourner très vite en rond. “Pêcher 5 Poissons” ou encore “Vendre des articles et récolter X clochettes” (parmi d’autres objectifs du genre qu’on vous laisse découvrir) et qui participent ou non à vous motiver à continuer votre session de jeu ou à faire une pause et sauvegarder.

En parlant de sauvegarde, si vous avez suivi l’actualité, New Horizon effectue très régulièrement une sauvegarde automatique de votre partie. Du coup, plus d’engueulade et de sermons de la part de la fameuse Taupe “Resetti” si vous quittez votre partie sans sauvegarder. Tant mieux diront certains fans. Au-delà de celui-ci et vous le devinez en nous lisant mais les fans de la série seront contents de retrouver de nombreux personnages familiers que ce soit Nook, Meli/Melo, Thibou parmi bien d’autres que l’on vous laisse retrouver voire rencontrer pour la première fois si l’on se met à la place des nouveaux arrivants dans la série. Bien entendu, il y a également de nouvelles têtes vouées également à revenir plus tard dans la série. De nouveaux visages qui plairont à tous et qui s’accompagnent souvent de quelques nouveautés. Tous ces personnages non-jouables se révéleront à vous en temps et en heures en progressant dans le jeu.

Pour tout de même en citer quelques-uns parmi eux, des Dodo de la compagnie Dodo Airlines qui vous proposent de prendre l’avion vers de nouveaux horizons. Vous devinez qu’il s’agit de la fonction d’aller vers les îles d’autres joueurs ou recevoir du monde sur son île. On ne peut que penser la même chose que vous vu qu’il nous était impossible à ce jour d’accéder aux fonctionnalités en ligne du jeu. Toutefois, l’aéroport ne vous limite pas seulement au multijoueur. Il est possible d’échanger des Miles contre un Billet Nook qui vous permet de voler vers une petite île déserte et changer temporairement d’air. Le temps de ramasser de nouvelles ressources, de nouveaux fruits ou capturer de nouvelles espèces d’animaux peut-être. Une fois vos affaires terminées, revenez voir le Dodo pilote qui vous ramènera chez vous. Pour le reste des visages qui se présenteront à vous, on préfère vous laisser la surprise de la découverte.

Un horizon perfectible

Revenons-en à Nook et le fameux Nookphone qu’il nous offre. Nous disions qu’il servait de répertoire à espèces mais vous pouvez également accéder à votre carte de résident ou plutôt à votre passeport. Modifiez votre photo, votre message personnel et votre statut. D’ailleurs en parlant photo, votre Nookphone vous permet également d’accéder à une petite application de photo. Prenez de beaux clichés, zoomez ou appliquez des filtres. Vous aurez de quoi faire avec votre appareil. Si vous êtes perdu sur votre île, ouvrez encore votre Nookphone pour accéder à la carte de l’île, un peu comme vous ouvrez votre téléphone pour ouvrir “maps”. Une autre application vous permet de créer des motifs personnalisés à appliquer sur vos vêtements par exemple.

D’ailleurs concernant cette fonction, on utilisait nos joysticks et les touches pour créer tout ça. Les meilleurs et les plus créatifs donneront naissance à de magnifiques motifs comme d’habitude. Toutefois en termes de confort, il est dommage qu’en mode portable, le jeu ne propose pas de tactile. Cela aurait aidé à gagner en précision sur l’élaboration de ces motifs. Au-delà même de la création de motif, on aurait gagné en ergonomie en mode portable sur la simple gestion d’inventaire. La gestion d’inventaire dans New Horizon est similaire aux anciens jeux et on se retrouve à appuyer assez souvent sur Y pour ouvrir celui-ci et chercher dans ses poches les objets ou l’outil que l’on souhaite saisir. Il y a quelques tentatives pour faciliter l’expérience. Notamment en appuyant sur la croix directionnelle pour switcher d’outil ou encore ouvrir un menu de favori en cercle via la direction “haut” de la croix et sélectionner son outil un peu comme dans certains jeux Zelda. Des tentatives bienvenues mais on regrette toujours l’absence de tactile qui aurait véritablement rendu l’expérience beaucoup plus intuitive en portable

Pour autant, de manière globale Animal Crossing : New Horizon se savoure à l’identique, au jour le jour et partout. Sur sa TV comme dans les transports sans aucune perte notable. Les plus pointilleux décrèteront que la réalisation du jeu est telle que les instabilités auraient été surprenantes. Certes Animal Crossing n’est pas une vitrine technologique mais c’est néanmoins l’un des jeux les plus coloré et mignon de la Switch. Le rendu est repris d’Animal Crossing Pocket Camp en une résolution plus haute, des traits plus fins… en plus joli tout simplement. Certes, l’herbe sans texture ressemble à un tapis vert avec juste des espèces de triangles pour signifier des brindilles, mais les détails accordés aux meubles, aux espèces vivantes ou encore aux habitants sont nombreux.

Retrouver tout cela à l’identique sur TV comme sur portable est un plaisir pour les yeux. Autre plaisir pour les yeux, les différents angles de caméra extérieur. Vous pouvez jouer avec une vue éloignée et légèrement inclinée du dessus comme sur l’opus GameCube ou la vue plus proche de votre personnage et un effet de sphère ronde à votre environnement comme sur les opus DS et 3DS. Choisissez votre angle de jeu comme vous choisissez votre style de jeu. Le tout est accompagné d’une bande son qui accompagnera merveilleusement bien votre exploration de l’île ou encore vos sessions de décoration intérieure, sans être de véritable chef d’œuvres musicaux. Reste à parler du fameux langage “Yaourt” des habitants de l’île. On comprend ceux qui réclament de vraies voix et ceux qui n’aiment du coup pas lire. Toutefois, le jeu est en Français et un peu de lecture ne fait pas de mal. Et puis ce “Yaourt” est aussi une signature de la série. Il est aussi fun de l’entendre puis d’observer votre entourage qui l’entend se demander à quoi vous jouez. Si vous tendez un peu l’oreille, vous pourrez vous amuser à reconnaître certain mot réel “Yaourtisé” si ce n’est pas plutôt le contraire. C’est à dire un doublage initial qui a été “Yaourtisé”. Les mots les plus clairs étant certainement les “Ouh-Ouh” de notre ami Thibou.

Conclusion
Ce n’était au début qu’une île sauvage et l’on reste scotché d’émerveillement en la voyant évoluer et changer jour après jour. On est encore loin d’une station balnéaire mais nous vivons aux côtés d’une communauté d’animaux tous mignons et tous sympathiques. On s’inspire d’environnements réels ou d’environnements fictifs et l’on construit en tentant de reproduire tout cela. On fait de nos fantasmes une réalité à la sauce Animal Crossing. La formule “Evasion” de New Horizon pourra rebuter ceux qui n’auront pas été captivés par l’expérience dès le départ, ceux qui n’aiment pas les animaux, les plus impatients et ceux qui ne comprennent pas le Yaourt. En ce qui nous concerne, c’est justement parce qu’il n’y a rien au début que l’on peut en fait tout faire. Voici le jeu Switch de ce début d’année qui nous emmène vers de nouveaux horizons et nous livre la meilleure expérience Animal Crossing jamais créé à ce jour. C’est sur ces mots que l’on attend votre visite sur notre île.
Points positifs
  • Le jeu le plus mignon et coloré de la série
  • Accompagné de bons thèmes
  • La formule “Ile Déserte” et commencer à partir de rien
  • La construction et la personnalisation Intérieur/Extérieur
  • Un nombre incalculable d’activités
  • Le Nookphone et ses applications
  • Le programme “Nook Miles”
  • Voyager sur d’autres iles
  • Voir le tout évoluer chaque jour
  • Une durée de vie “infinie”
  • Animalement Addictif....
  • Le meilleur Animal Crossing en TV et Portable
  • dgefijenfjbo… OUH-OUH
Points négatifs
  • Une expérience qui ne charmera pas tout le monde
  • Notamment les plus impatients
  • Ou ceux qui ne sont pas créatifs
  • Les “Quêtes Fedex” du Nook Miles
  • Le Yaourt peut donner envie de couper le son
  • Le Tactile en portable aurait apporté du confort en plus
  • Pas de doublage, il faudra lire !
9.2
Excellent
Graphismes - 9
Durée de vie - 10
Bande-son - 8
Jouabilité - 9
Addiction Insulaire - 10
Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

9 commentaires

  1. jerodoalle

    ca va etre tres cool pour les plus jeunes ….

    Répondre
  2. Zean

    Hâte de pouvoir y jouer !

    Répondre
  3. Man Uto

    Encore une grosse sortie pour cette année qui commence très bien.
    Reste juste, aux amateurs de boîte, à le trouver dans le commerce.

    Répondre
  4. martien martien

    que de souvenirs sur le première DS ! Lancer ce jeu a été mon premier geste au réveil et mon dernier geste au coucher pendant des semaines !!!

    Répondre
    • Et benh le rituel va juste reprendre avec ce jeu Switch xD

      Répondre
  5. Tyrannus

    Vivement vendredi. Très bon test Kuro

    Répondre
  6. Juliuxx Potter

    L’absence du tactile ne me dérange pas du tout 🙂
    Les réflexes reviennent pour le tapage des pierres notamment LOL
    J’adore <3

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire