Xenon Valkyrie+ (Nintendo Switch) – Le test

Sorti de l’esprit machiavélique du studio Diabolical Mind, Xenon Valkyrie+ rejoint l’interminable liste de roguelikes qui est aujourd’hui bien à l’aise, au point d’en devenir le genre de prédilection de la Nintendo Switch grâce aux caractéristiques de la console, comme sa portabilité et la possibilité de s’envoyer de courtes sessions de jeu sans soucis a tout moment.

Du haut de ses pixels rappelant les années 80-90 du jeu vidéo et de sa difficulté qui vous donnera du fil à retordre, Xenon Valkyrie+ vous ramènera cette petite vague de nostalgie de la période SNES.

Die and retry, and redie.

Concernant l’histoire, vous devrez explorer la lune à la recherche d’une sorcière cachée depuis la fin d’une grande guerre oubliée depuis longtemps. Cette dernière prépare un plan depuis des années pour mettre fin à la paix et envoyer l’humanité dans une ère de ténèbres. Vous serez donc la lueur d’espoir permettant de stopper ce plan et la sorcière, ce qui sera votre but principal.

Vous commencerez avec un choix entre 3 personnages, chacun ayant des stats propres, démarrant avec une épée, une arme à feu et quelques grenades et héritant également de caractéristiques qui leur sont propres : Renna a une capacité de radar permettant de détecter les mini-boss aux alentours, Eloen utilise une bombe collante en combat et enfin Nue, le crapaud, sera probablement le personnage le plus pratique vous octroyant la capacité de sauter bien plus haut que les 2 autres personnages (bien plus avantageux pour l’exploration).

Comme tout roguelike, la difficulté sera assez corsée et chaque run que vous effectuerez se passera dans un environnement généré aléatoirement et qui sera donc effacé à chaque mort. Il vous faudra donc avancer en faisant attention à votre vie qui sera vite une ressource rare tout en éliminant des ennemis pouvant vous donner potentiellement du loot ainsi que de l’expérience pour améliorer vos caractéristiques. Chaque niveau s’explore de haut en bas et vous pourrez progresser en trouvant le téléporteur en bout de stage vous permettant de continuer. Chaque stage sera séparé par une zone de repos dans laquelle vous pourrez dépenser votre or difficilement obtenu pour acheter de nouvelles armes, faire des donations (cela influe sur votre fin de jeu), découvrir des messages cryptés vous donnant un peu plus de lore et améliorer vos statistiques.

Car en effet, Xenon Valkyrie+ comporte un léger côté RPG dans lequel vous pourrez monter de niveau selon la quantité d’ennemis que vous éliminerez. Chaque montée vous permettra de dépenser des points de caractéristique pour améliorer des stats comme votre santé maximale, vos munitions max, votre défense…

L’exploration est au final peu gratifiante, même risquée, mais une fois que vous comprenez la subtilité, vous serez bien plus à l’aise en jeu. Chaque étage dispose d’un coffre verrouillé avec une clé qu’un mini-boss détient qui sera le seul intérêt de chaque étage. Pour une optimisation maximum, il suffira de chercher ce boss et d’ouvrir le coffre puis de foncer vers le téléporteur amenant au niveau suivant. Le tout doit bien sûr s’effectuer en prenant le minimum de risques pour votre vie, ce qui revient à éviter tout combat inutile pouvant vous pénaliser.

Tous les deux niveaux terminés, vous pourrez affronter un boss généré aléatoirement selon le monde dans lequel vous êtes. Les combats, bien que difficiles, ne sont pas pour autant insurmontables tant que vous mémorisez les patterns et mouvements de chaque boss, et ce jusqu’au boss final. On pourra reprocher tout de même la désactivation des armes à distance et capacités spéciales lors de ces affrontements, ce qui vous forcera à attaquer au corps à corps et à vous exposer à d’inévitables dégâts dont vous préféreriez vous passer volontiers tant les soins se font rares.

La difficulté du jeu est liée à votre courbe de progression et d’apprentissage et il vous faudra de la patience pour comprendre les différentes hitboxes, les mouvements et capacités de chaque ennemi ainsi que les meilleures stats à garder. Si au départ le jeu va vous sembler être un cruel die and retry, la compréhension de la plupart des éléments de gameplay vous permettra d’avancer à tâtons et de finalement prendre vos aises.

Bien heureusement, 2 mécaniques basées sur une monnaie unique sont présentes pour vous aider à progresser plus simplement, cette monnaie appelée Teamerite qui se garde entre chaque run vous permettra d’acheter des armes de départ plus efficaces pour faciliter votre progression dans les premiers niveaux. Vous pourrez également utiliser cette monnaie pour déverrouiller des téléporteurs disponibles après chaque boss battu pour pouvoir commencer d’un point plus avancé et ainsi éviter de vous coltiner les premiers niveaux. Il y a de fait un certain équilibre entre la difficulté punitive nécessitant un bon apprentissage et une aide gracieuse fournie par le Teamerite.

Au final chaque personnage disposera de sa propre fin, ce qui vous donnera probablement l’envie de refaire plusieurs parties pour toutes les découvrir, envie qui pourra aussi être motivée par celle de tester les 100 armes disponibles en jeu.

Conclusion
Xenon Valkyrie+ est un roguelike exigeant comme peuvent l’être un Risk of Rain ou un Dead Cells : son côté die and retry associé a des graphismes rétro colle bien au genre avec une difficulté ne pardonnant aucunement le manque de connaissance des patterns des ennemis qui, fort heureusement, est contrebalancée par un système de téléportation rapide entre chaque run vous permettant de maintenir une certain forme de progression généralisée jusqu’au boss de fin. Les 4 différents personnages présents disposant chacun de leurs capacités et cinématiques uniques de fin apportent une certaine rejouabilité. Pour les plus curieux ou avant de passer à l’acte, n’hésitez pas à tester la démo disponible sur l’eShop !
Points positifs
  • Un côté jeu rétro graphiquement
  • La musique en chiptune
  • Un gameplay intéressant mêlant RPG et génération prodcédurale
  • Le système de Teamerite permettant de créer des raccourcis pour vos futures runs
  • Le challenge d’un roguelike...
Points négatifs
  • ...Et ses frustrations
  • La désactivation des compétences spéciales et armes à distance contre les boss
  • Manque de lisibilité par moments
6
Correct
Graphismes - 5
Bande-son - 7
Durée de vie - 8
Rejouabilité - 7
Accessibilité - 3
AntwnSan
Ecrit par
Rédacteur et testeur en manque de sommeil. Streameur a mes heures perdues Twitter/Twitch @AntwnSan

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire