Super Street : Racer (Nintendo Switch) – Le test

Quoi de plus excitant qu’une course de rue : un boost de nitro pour le moteur, un autre d’adrénaline pour le pilote, des concurrents qu’on envoie valser dans le décor, des environnements qu’on détruit à grands coups de pare-chocs. Vous pouvez aujourd’hui vivre tout ça grâce à Super Street : Racer.

Dans ce jeu de course de voitures (et non de karts, comme pourrait le faire croire son nom aux plus anciens), tout va commencer, comme bien souvent, chez un concessionnaire qui va vous proposer des voitures que l’on pourrait presque qualifier d’épaves. Une fois le bolide choisi, il faudra vous engager dans des courses, pour gagner de l’argent et de l’expérience. Avec l’argent, vous améliorerez votre voiture petit à petit, élément par élément, avec l’expérience accumulée, vous débloquerez de nouvelles épreuves. La progression dans Super Street : Racer est très linéaire. On choisit une épreuve parmi la poignée proposée et on tente de gagner soit une course classique, soit une course à élimination du dernier toutes les trente secondes, soit une course chronométrée en solo. Il existe aussi des épreuves de destruction au cours desquelles il faut détruire un maximum d’éléments du décor. Et enfin il y a des sortes de boss à battre dans des courses à un contre un.

Bien sûr, dans tous les types de courses, il est extrêmement important de savoir se servir de la nitro, ce qui passera par la maîtrise du drift dans les virages pour en récupérer afin de la dépenser dans les lignes droites. Les courses s’enchaînent sans temps mort, un fait toujours appréciable dans ce genre de jeu. Même si la variété n’est pas au rendez-vous, les différentes épreuves sont bien suffisantes pour s’amuser. De plus, le jeu se décline selon quatre niveaux de difficulté qui permettront de relever le challenge de façon progressive. Entre cinq et six heures seront nécessaires pour en voir le bout une première fois. Ensuite, en repartant avec une voiture à retaper et un niveau de difficulté plus élevé, on pourra s’amuser à refaire le tout sans souci.

Cependant, il y a un élément assez étrange à noter concernant les améliorations à faire dans son garage. On a le plus souvent le choix entre plusieurs éléments similaires à des prix différents. Par exemple, un becquet peut coûter 450, 600 ou 750 crédits, mais seul le côté esthétique change, les répercussions de son amélioration sur les caractéristiques techniques de la voiture sont identiques. On comprend donc très vite que s’équiper avec des accessoires à premier prix aura le même impact sur l’efficacité de la voiture que de prendre les éléments les plus chers. Un concept un peu bizarre, mais pas rédhibitoire en soi.

En revanche, s’il y a bien un point sur lequel le jeu pose de vrais soucis, ce sont les graphismes. On se croirait en 2004, à la grande époque de la Playstation 2. Le pire, ce sont les ralentis des accidents, quand on voit le capot et les portières de la voiture exploser et qu’on reprend la conduite l’instant d’après dans une voiture complètement ravagée mais qui fonctionne parfaitement comme si elle n’avait aucune égratignure. C’est vraiment le seul point regrettable du titre car au niveau de la conduite, c’est fluide, souple et nerveux à la fois, accompagnée par des musiques variées et rythmées sans être assourdissantes, le tout soutenu par des bruitages et des sons de moteur tout à fait correct.

[amazon_link asins=’B07YTCN7G1,B07G1YPK4K’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’44f25a8a-64f8-46f1-bc75-7cff7ab683dc’]

Conclusion
Dans l’ensemble, Super Street Racer est un très bon jeu de course dont l’expérience est un peu ternie par ses graphismes d’un autre âge. Pour peu que l’on aime les courses de voitures et que l’on accepte de ne pas être trop regardant sur les graphismes, on passe de très bons moments dans ce jeu. Super Street : Racer est sans surprise, mais il fait le job. What else ?
Points positifs
  • La maniabilité
  • La bande son
  • Le fun global
Points négatifs
  • Les graphismes
  • Une faible diversité d’épreuves
7
Bon
Graphismes - 4
Bande-son - 7
Jouabilité - 8
Fun - 8
Durée de vie - 8
martien martien
Ecrit par
Je joue depuis l'Atari ST et j'ai acheté la Gameboy Day One. Bref, je suis un vieux joueur, mais j'aime les nouveautés autant que les jeux rétros...

3 commentaires

  1. Man Uto

    peu de defaut, peu de qualité.
    Je pense qu’il y a mieux dans le meme genre

    Répondre
    • gear Club unlimited 2 par exemple 😉

      Répondre
  2. Juliuxx Potter

    La DA est superbe !

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire