The Stretchers (Nintendo Switch) – Le test

Sortie de nulle part début novembre, The Stretchers en exclusivité sur Switch est un jeu multi-joueurs qui veut se tailler une place aux côtés des très populaires Heave-Ho ou Overcooked. C’est cette fois une simulation de sauvetage ambulancier loufoque dont il est question.

Solo voy con mi joycon ?

Si le jeu est jouable seul (vous devrez alors diriger les deux personnages), il n’a aucun intérêt de cette manière mais est clairement fait pour jouer à deux. Malheureusement, la maniabilité au joycon seul est imposée, impossible de jouer avec 2 manettes pro ou quelques autres configurations, ce qui est bien dommage quand on joue sur Switch. En dehors de ce petits désagrément, le jeu se prend en mains très facilement. Une touche pour valider les textes, une pour monter/descendre de l’ambulance, une pour attraper les choses et autre pour se baisser. Vous pouvez utiliser une gâchette aussi pour émettre une belle note musicale et ainsi appeler votre ambulance.

Tournicoti, tourni content

Comme les jeux cités dans l’introduction, le titre repose sur la coopération des joueurs dans leur entreprise de sauvetage des villageois, étant donné qu’un ancien collègue n’a pas apprécié son licenciement et décide de « tournicoter » la population de l’île qui est un monde ouvert. Sans brillé par son originalité, le scénario est suffisant pour introduire notre travail qui sera alors de récupérer ces personnes dans notre ambulance et de les ramener à une machine pour se faire soigner. Les endroits où récupérer nos patients sont variés : une scierie où il faudra éviter de tronçonner nos patients), une ferme où l’on tâchera d’éviter de se faire attaquer par les animaux de la basse cours ou bien encore près d’un bateau qui nous envoient des poissons comme des boulets de canon. Bref un peu de folie, des énigmes gentillettes, de la stratégie et surtout de la bonne entente pour une bonne coordination avec votre camarade de jeu.

Un accès au soin immédiat et pour tous

Dans ce genre de jeu, les touches doivent être très simple afin de permettre aux moins expérimenté de comprendre et de s’amuser tout de suite. En vous y prenant seul, vous pouvez traîner les personnes sonnées en les tirant par les bras, et à deux, cela ira plus vite (un pour les bras, un pour les jambes). Mais la façon la plus rapide de mener vos malades jusqu’à l’arrière de votre véhicule restera la civière, disponible à tout moment dans le dos de chaque joueur.

Grand Theft Ambulance ?

Pour récupérer certaines personnes il faudra parfois résoudre des micro énigmes ou bien esquiver des projectiles ou obstacles. Le jeu n’est pas punitif du tout et ne comporte aucun grade aux différentes missions, avec seulement un score que l’on pourra s’amuser à améliorer : ramener une personne c’est 500 points, mais se manger une taupe c’est 10 points en moins ! En dehors des missions (que nous pouvons recommencer par la suite), il y a des événements secondaires pour débloquer des nouvelles petites fonctionnalités pour s’amuser encore un peu sur l’île. Des objets cosmétiques peuvent être trouvés mais ne seront pas très utiles pour le gameplay (on peut par exemple débloquer un billard pour notre caserne, mais on peut pas y jouer …). Il n’y a finalement que les missions qu’il vous faudra enchaîner.

Des défauts qui ne font pas mal

Le jeu souffre de petits problèmes, sans pour autant nuire à l’amusement proposé. L’idée d’une caméra fixe paraît être le choix le plus judicieux pour profiter du jeu à deux mais rencontre ses limites à certains endroits. L’autre souci parfois gênant concerne les « accroches », les points pour attraper un objet ou une personne. Lorsqu’il y en a 2 qui apparaissent sur des objets à la forme un peu alambiquée, on dirait que ça se joue au pixel près, et cela est souvent peu pratique quand plusieurs points se chevauchent. On pourra enfin souligner le manque de variété des missions, parfois au point de se demander si on a pas déjà fait un niveau. C’est finalement la faible durée du titre qui permettra de pas avoir le sentiment de trop tourner en rond.

Conclusion
The Stretchers est un jeu au concept un peu déjanté mais facile à comprendre et à prendre en main. Le titre, même s'il manque de variété, vous proposera pas mal de petites choses à faire et vous passerez de bons moments de rigolade. Si vous avez déjà fait les 2 Overcooked, il pourra alors combler vos soirées avec votre moitié ou votre meilleur ami(e).
Points positifs
  • Gameplay efficace
  • Prix raisonnable
  • Loufoque
  • Prise en main instantanée
  • Pas d’échec
Points négatifs
  • Quelquefois rageant sur la prise des objets
  • Rien à faire vraiment sur l’Île en dehors des missions
  • Pas très long
  • En solo c’est la galère
7.6
Bon
Gameplay - 9
Fun en solo - 5
Fun à plusieurs - 10
Durée de vie - 7
Musique - 7
Lordo
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

2 commentaires

  1. Man Uto

    il a vraiment l’air sympa

    Répondre
  2. Juliuxx Potter

    Il a l’air sympathique ce petit jeu LOL

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire