60 parsecs (Nintendo Switch) – Le test

Alerte ! Alerte ! Alerte ! Votre station spatiale est sur le point d’exploser, il faut agir vite les amis ! Prenez donc tout ce qui vous tombe sous la main, l’orteil ou l’oreille avant de vous jeter dans le cockpit de la navette spatiale. Il ne faut pas perdre une seconde, le temps est précieux ! Ensuite… Eh bien, vous improviserez pour survivre !

5… 4… 3… 2… 1… BOUM !

Développé et édité par Robot Gentleman, 60 parsecs ! n’y va pas avec le dos de la cuillère en bois pour vous propulser sans préliminaire dans la tension palpable d’une explosion imminente ! En effet, il vous faudra rapidement comprendre ce qu’il se trame dans votre écran : prenez vos jambes à votre cou et attrapez tout ce qui se trouve à proximité, y compris quelques compatriotes de galère avec une seule contrainte : le temps (si vous ne sautez pas à temps dans le vaisseau, votre premier Game Over ne tardera pas !). Rouleau de scotch, pelle, batterie, et bien entendu masse de boites de conserve de soupe en poche, il faudra survivre ! Une fois tout le monde dans la navette, vous pouvez vous détendre mais cela marque pourtant le début de votre survie. Désormais, tout sera calme et sans grande agitation. D’ailleurs, vous pourriez bien être un peu perdu au début…

Une survie minimaliste

Qui dit survie dit nourriture. Admettons le, c’est la première chose auquel nous pensons, petits gloutons que nous sommes. Effectivement, l’alimentation sera bien au cœur de votre aventure, même si cette dernière s’avère être plutôt minimaliste. Les boites de soupe que vous avez pris soin de jeter dans la navette seront salvatrices et vous permettront en effet de survivre pendant quelques jours, à l’abri de la faim et des terribles maux de ventre. Mais attention, il va tout de même falloir vous rationner, vous ainsi que l’ensemble de votre équipage. Vous êtes le chef de ce groupe insolite et votre attitude sera importante tout au long de votre courte vie à venir.

Chaque individu aura différentes capacités : la force, l’intelligence mais aussi l’agilité. Autant de facéties humaines qu’il convient de maîtriser pour répondre aux différents besoins émanant de la survie à bord d’un endroit clos et austaire. Chez Nintendo Town, nous avons fait le choix de sélectionner les membres d’équipage en fonction de leurs différentes aptitudes : un grand costaud est toujours utile pour les expéditions, tandis qu’un petit malin est d’une aide précieuse pour rafistoler tout ce qui tombe en panne…

Chaque journée sera marquée par une cascade d’étapes : le résumé des faits du jour précédent, les décisions importantes pour la journée en cours et la gestion des ressources. La navette vous délivre en effet chaque jour un fax avec les conséquences de vos actes de la journée qui s’est écoulée. Vous saurez alors si vous avez fait les bons choix et connaîtrez l’état de santé de votre équipage, sans oublier la bonne entente qui règne, ou non, dans le vaisseau. Ces annotations ne sont pas dénuées d’humour et même si elles peuvent paraître un peu longuettes, elles n’en restent pas moins rigolotes et nous vous invitons à les lire quotidiennement, au moins lors des premières parties.

Concrètement, que se passe-t-il à bord d’un vaisseau perdu dans l’espace ? Contrairement à ce que nous pourrions penser, pas grand chose… L’ordinateur général vous demandera de prendre une décision importante par jour, impliquant des réparations, des communications avec des extraterrestres ou encore les liens unissant les rescapés de la navette. Il vous suffit simplement de sélectionner l’objet ou l’attitude à avoir et de valider tout ça. Enfin, vous avez la lourde responsabilité de sélectionner le rationnement de votre équipage, ainsi que la gestion des soins (les trousses de secours sont précieuses !) et de ses distractions (légères, en même temps, les conditions sont quelque peu particulières !). Un petit clic par ci, un petit clic par la et la journée est finie. Une poignée vous permet de valider l’ensemble de vos choix avant de passer à la journée suivante.

Viens dans mon vaisseau, il y fait beau !

Une fois les mécaniques de jeu en main, vous allez pouvoir tenter de trouver toutes les subtilités pour parvenir à survivre le plus longtemps possible. Vous l’aurez compris : vos choix initiaux ne sont pas sans conséquences. Quelles ressources emmenez avec soi ? Combien de coéquipiers souhaitez-vous ? À plusieurs nous sommes plus fort mais nécessitons aussi plus de ressources ! Nombreuses combinaisons sont alors possibles, à vous de trouver la meilleure ! Afin de pimenter un peu le soft, les développeurs ont eu la bonne idée de donner la possibilité aux voyageurs de l’espace d’accoster sur les planètes. Sans véritablement en connaître la véritable saveur, il vous est possible d’envoyer (au charbon) un compagnon et d’attendre patiemment son retour. Ce dernier peut tout de même s’équiper au mieux pour espérer revenir en vie de sa mission (les pertes humaines seront à déplorer !) tout en dépouillant le vaisseau. Le choix vous revient à nouveau : prendrez-vous le risque d’explorer une planète ? Y trouverez vous de bonnes ressources ou bien reviendrez vous atteint d’une maladie rare ? La survie implique aussi quelques bidouillages à droite à gauche. Ainsi, vous pourrez fabriquer de nouvelles ressources en recyclant certains objets d’apparence inutile. La concoction de nouvelles boites de soupe ou encore de trousses de secours devrait vous sauver de bien des situations…

Viens chez moi, je suis sympa !

Confinés dans un petit environnement, il est indispensable pour tous les passagers de bien s’entendre. Ainsi, ne soyez pas trop avare non plus en nourriture et restez à l’écoute de vos compagnons. Quoi, vous vouliez sacrifier le petit à lunettes ! L’évolution de votre état général sera visible directement sur les traits de vos personnages : les blessures, les maladies, la faim… Vous pourrez même apercevoir les ventres bedonnant après un gros repas (oui, nous avons fait les petits sadiques chez Nintendo Town en gavant notre équipage avant de le faire jeûner.)

Quand la survie manque de… survie

Si le soft est attachant avec un choix esthétique coloré qui emprunte les codes du dessin animé traditionnel, l’aventure manque de pep’s pour s’élever au rang des jeux que l’on apprécie pendant de longues heures. En effet, l’ensemble des escapades dans l’espace s’avère être globalement répétitive, avec des choix redondants et des résultats forcément peu à peu similaires. Nous aurions adoré un peu plus de dynamisme dans le vaisseau, des dialogues poussés entre les différents membres de l’équipage, des expéditions avec de nombreux challenges, et globalement, plus d’activités générales.

Néanmoins, nous apprécions la présence de plusieurs modes de jeu permettant aux joueurs de réaliser l’aventure dans son intégralité (avant l’explosion), ou bien avec pour seule objectif la survie (les ressources et l’équipage sont alors générés aléatoirement), ou encore au cœur d’une stratégie féroce : une succession de missions à relever. De quoi accroître significativement la durée de vie du soft. Enfin, soulignons que le jeu ne peut se jouer qu’en mode portable, avec l’écran tactile au cœur des mécaniques du jeu pendant la survie.

60 parsecs ! est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch au prix de 10 euros environ.

Le saviez vous ?

L’univers de 60 parsecs ! ne vous est peut être pas méconnu, et pour cause ! Le soft est en effet la suite d’un jeu sorti en 2015 sur PC. Le principe était très proche : tandis qu’une attaque nucléaire s’apprête à éclater, vous aviez 60 secondes pour récupérer un maximum d’objets et de personnes avant de vous enfermer dans votre bunker. Le test est disponible sur Nintendo Town !

Conclusion
Les jeux de survie sont toujours aussi séduisants sur le papier : nous immiscer dans des situations toujours plus farfelues avec pour seul objectif de rester en vie. Avec humour et ambiance décalée, 60 parsecs ! parvient à nous distraire quelques parties mais risque de lasser les joueurs les moins persévérants qui trouveront l’ensemble des aventures redondant et manquant de profondeur. Les plus acharnés en revanche tenteront de décortiquer le soft dans tous les sens, cherchant encore et encore les meilleures combinaisons d’objets et de décisions pour se maintenir en vie le plus longtemps possible.
Points positifs
  • Ambiance décalée (et colorée)
  • Principe original
  • Une bonne retranscription à l’écran des états de santé des personnages
  • Totalement traduit en français
Points négatifs
  • Répétitif
  • Une aventure toute molle
  • Un manque d’activités significatif
6.3
Correct
Graphismes - 6
Jouabilité - 7.5
Fun - 5.5
Richesse du contenu - 6
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

2 commentaires

  1. Man Uto

    ca m’attire pas de base, mais si l’aventure est molle… c’est clairement pas pour moi

    Répondre
  2. Juliuxx Potter

    Pas mon trip :/

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire