The Alliance Alive HD Remastered (Nintendo Switch) – Le test

Peu après la sortie d’un certain The Legend of Legacy en 2015 sur 3DS, l’équipe de Cattle Call, toujours soutenue par Furyu, et quelques vétérans de la série SaGa décident de continuer leur parcours ensemble sur un nouveau RPG. Celui-ci deviendra The Alliance Alive qui sortira en 2018 sur 3DS. Acclamé par les critiques, sa sortie en fin de vie de la console s’est faite dans la transparence. Furyu compte certainement sur cette ressortie multiplateforme en HD pour rappeler aux joueurs que leur jeu a bien existé. The Alliance Alive HD Remastered a pu tourner sur nos Switch et l’on ne peut que vous faire part de l’aventure que nous avons vécu aux côtés de cette grande alliance de personnages.

L’alliance survit sur Switch

Il y a un millénaire de cela, les Daemons envahirent le monde. Ceux-ci craignaient une certaine énergie chaotique se libérant du monde humain. Un conflit s’engagea et les Daemons victorieux divisèrent le monde en 5 régions, au moyen d’une barrière qui dérégla totalement le climat de la planète. Cette barrière semble également être la source d’un mystérieux “Courant Sombre” parcourant les océans du monde. Nous sommes un millénaire après ce grand conflit. Les humains ne sont désormais plus que l’ombre de leur ancienne civilisation. C’est une espèce oubliée et relayée au plus bas de l’échelle sociale. Les Daemons dirigent le développement des différentes espèces du monde, y compris l’espèce humaine. Certains humains forment des guildes et mènent diverses recherches dans divers domaines concernant le monde dans lequel ils vivent. Un monde dont ils ne savent finalement pas grand-chose, cela étant certainement voulu par le schéma de contrôle des Daemons. D’autres tentent dans l’ombre de résister à cette hiérarchie, rêvant de liberté ainsi que d’un ciel azur, qui pourrait un jour remplacer les jours de pluie qui se succèdent suite au mystérieux dérèglement climatique. On suit l’histoire de 9 héros liés ou non entre eux, qui finissent par créer une immense alliance dans le but de changer ce monde !

The Alliance Alive est un peu comme une “suite spirituelle” de The Legend of Legacy. Les développeurs ont tout de suite cherché à faire un nouveau jeu en reprenant le meilleur de celui-ci, tout en suivant les critiques faites. L’une de ces critiques concernait justement le scénario pauvre du premier jeu. L’équipe a retravaillé cela aux côtés de Yoshitaka Murayama, l’homme à l’origine de la série Suikoden. On a un scénario plus entraînant, mieux écrit, avec des personnages plus développés et attachants. De plus, on n’a pas tellement l’impression de suivre une seule aventure, alors même que les 9 héros finissent par faire front commun. Il faut dire qu’avant d’en arriver là, la bonne idée est de nous faire vivre l’aventure de plusieurs petits groupes de héros avec des objectifs et des intérêts différents. Aux côtés d’Azura (et Galil), on est simplement avec une héroïne curieuse du monde et qui souhaite plus que tout voir un ciel azur briller sous ses yeux. Elle entraîne ainsi son ami Galil dans ses péripéties. Galil est membre de la Résistance, dont le père d’Azura est à la tête. Il est également ami d’enfance d’Azura et la suit n’importe où.

Contrairement à Renzo et Barbarossa, également membres de la Résistance mais vacants à leurs propres missions. À l’autre bout du monde, Alstein Tiggy est une jeune prodige menant des recherches sur le “Courant Sombre”. Elle fait la rencontre de Vivian et Ignace qui sont des Daemons. Vivian est fascinée par le monde humain et par les recherches du professeur Alstein. Elle décide de descendre sur Terre afin de satisfaire sa curiosité en suivant la jeune Tiggy dans ses recherches et en entraînant le pauvre Ignace qui n’est autre que son majordome. En effet, Vivian est une membre de la noblesse Daemon. Enfin, Gene et Rachel sont des membres d’une guilde dédiée à la recherche sur la Signimancie. Ils sont en étroite liaison avec les Daemons. Vus parfois comme des traîtres par les uns ou comme des chiens des Daemons par d’autres, ils collaborent simplement avec eux afin d’améliorer la condition des humains à leur manière. La dernière mission de Gene est de rapporter ce qu’il en est des récents conflits humains. Rachel, quant à elle, est plus impulsive et ne semble pas disposée à laisser ses semblables se faire maltraiter. Elle est souvent ramenée à l’ordre par Gene. Voilà un peu l’introduction de tout ce petit monde, ou du moins plus d’une bonne moitié d’entre eux, on vous laisse ensuite les quelques surprises restantes. Une introduction que l’on vit directement en jouant chacun des petits groupes de personnages à travers un récit qui finit par regrouper tout ce petit monde pour combattre sous la même bannière. Une quête assez shonen et classique, mais mieux écrite et amenée que le précédent jeu du studio. On est plus motivé à vivre cette quête d’une trentaine ou quarantaine d’heures qui peut être suivie d’un New Game + lucratif pour ceux qui visent le 100%. On déplore cependant la traduction, uniquement en anglais encore une fois.

Un RPG, c’est de l’exploration et des combats. Le monde d’Alliance Alive semble assez restreint sur la première dizaine d’heures de jeu. Ceci dit, on vit l’aventure à travers le point de vue de plusieurs petits groupes de héros, ce qui peut quand même donner une sensation de grandeur en se sentant petit. Puis une fois l’arc débloqué et les personnages présentés ci-dessus sous la même bannière, le monde devient d’un coup beaucoup plus vaste. Il nous est possible de nous rendre sur les autres territoires séparés par la fameuse barrière et le “Courant Sombre”. Les moyens de locomotion sont également variés et donnent une autre dimension de liberté sur le monde. On peut se déplacer avec une sorte de deltaplane à certains lieux ou encore en grimpant sur un lapin géant qui peut bondir sur des zones inaccessibles du jeu. Ces moyens de locomotion interviennent même en soutien, le lapin donne une première attaque violente aux groupes de monstres lorsque vous démarrez un combat en étant sur leur tête. La carte fourmille d’éléments à trouver et qui peuvent être un potentiel soutien à votre progression. Surtout lorsque vous débloquez le soutien des guildes du jeu. Outre les différentes villes de chaque continent, chaque guilde, au nombre de 5, occupe une tour dont les effets de soutien sont activés sur une région autour de ladite tour. Avec une tour de la guilde de “reconnaissance”, vous pourrez de temps à autre avoir un tir de soutien en combat, qui peut neutraliser un tour d’action d’un ou plusieurs ennemis. Chacune peut vous aider en combat à sa manière, comme vous aider de manière passive. La guilde des “Forgerons” vous permet de mener des recherches et de développer les armes du jeu. La guilde “Bibliothécaire” vous permet d’accéder à de nombreuses informations sur le monde, les monstres, les personnages etc… La guilde “Tactique” vous permet de créer de nouvelle formation de combat et définir de nouveaux rôles. Enfin, la guilde de “Signimancie” vous permet de débloquer de nouvelles magies et de les enseigner à vos personnages humains.

Ces guildes peuvent se développer, gagner en niveau et vous permettre d’approfondir toujours plus les possibilités offertes par le système. Vous pouvez ainsi vous balader en ville et parler à des PNJ potentiellement intéressés pour faire partie d’une guilde. Vous pourrez ensuite les affecter à une tour que vous pouvez construire sur certains emplacements précis et nombreux du monde d’Alliance Alive. Un système déjà riche alors que l’on ne parle pourtant que d’un axe passif des mécaniques de jeu. Le monde d’Alliance Alive regorge de vie et de monstres hostiles, certains même, comme dans un Xenoblade ou MMO, avec une puissance inouïe. Les silhouettes sombres peuvent vous repérer et se lancer à votre poursuite, vous pouvez également les prendre de court par derrière et avoir l’initiative. Si vous nous avez suivis récemment, vous avez peut-être pu lire notre test de Romancing SaGa 3. Sachez que des game designers vétérans de la série sont sur Alliance Alive. On a du coup la même progression basée sur le hasard, l’équipement et les formations de combat. En ce qui concerne les formations de combat, vous pouvez placer vos protagonistes sur 3 lignes de combat : le front, le centre et l’arrière. Chaque ligne possède déjà ses effets, notamment sur l’attention des ennemis et les dégâts qu’ils peuvent infliger. Combinez cela à des positions que vous pouvez donner à vos personnages parmi : attaque, défense et support. Chaque position peut également être associée à un rôle à développer et débloquer en faisant progresser la guilde “Tactique”. Chaque rôle attribue un certain pourcentage de stats en plus à vos personnages. À vous d’utiliser la guilde “Tactique” afin de créer de nouvelles formations, qui pourraient potentiellement vous aider à franchir certains obstacles qui se dresseront sur votre route.

À côté de cela, il reste le fameux système de progression hasardeuse de vos personnages. On ne monte pas de niveau dans Alliance Alive, on monte d’un certain nombre de PV ou de SP à la suite de certains combats. On débloque aussi des techniques de combat qui consomment ces SP de manière aléatoire en utilisant les différents styles de combat du jeu. À l’épée, à la lance, au bouclier ou encore même à mains nues, les styles sont nombreux mais vous ne pourrez affecter que 2 équipements offensifs à vos personnages. Les combats vous rapportent aussi des “points de talents” qui vous permettent de débloquer des talents de chaque style. Ce sont des données passives qui faciliteront par exemple le déblocage des techniques de combat ou réduiront la consommation de SP des techniques d’un style. Comme dans Romancing SaGa 3, vos personnages sont soignés à chaque fin de combat. Nous avons aussi le système de “PV actuel” et de “PV max”. En fait, lorsqu’un de vos personnages s’écroule sous une offensive ennemie, les “PV actuels” maximum diminuent. Mettons que vous commencez avec 200 PV, votre personnage s’écroule et une inscription rouge “25” apparaît. Cela signifie que le nombre de “PV actuels” maximum de votre personnage lorsque vous le soignez au maximum ne sera plus 200 mais 175. Et l’ennemi peut continuer à attaquer un personnage à terre pour lui faire diminuer ce nombre de “PV actuels”. Une fois que les “PV actuels” d’un personnage sont à 0, ou lorsque tous vos personnages sont à terre, vous êtes confrontés au “Game Over”. À ce propos, pas de sort de résurrection ou d’objet de résurrection ici, vous pouvez utiliser de simples soins pour relever un personnage. Enfin, la seule manière de regagner vos “PV max” est d’aller dans une auberge pour vous allonger ou en utilisant certains objets. Un système qui fait ses preuves, qui est efficace et donne un certain challenge aux amateurs de défis.

Rappelons que The Alliance Alive HD Remastered est une version HD d’un jeu 3DS. On ne peut nier le travail de polissage effectué avec un passage au 1080p que l’on remarque sur grand écran. La réalisation est de bonne facture avec des personnages plutôt colorés et avec un design chibi témoin de la sortie initiale sur 3DS. D’ailleurs, le jeu est plutôt joli par ses couleurs et un style aquarelle que l’on note sur de nombreux environnements, sans parler de l’inspiration de la série Bravely avec le dezoom caméra sur les villes, ce qui nous permet d’avoir une idée de la grandeur des villes du jeu. On ne transigera certainement pas cependant avec une sensation de vide des environnements, la texture et modélisation de certains éléments encore témoins de la précédente vie 3DS du jeu. Aussi, la bande sonore de Masashi Hamauzu est tantôt silencieuse par endroits et épique dans d’autres moments du jeu. L’absence de doublage, surtout dans les cinématiques du jeu, est encore un choix archaïque et donne une dimension très étrange aux cinématiques de cette version HD du jeu. Pour cette ressortie, il semblait évident que Furyu et Cattle Call auraient dû penser à donner des voix à tout ce petit monde. Cette sensation bizarre viendra très tôt en voyant les personnages ouvrir la bouche, mais aucun son en sortir et du texte à lire en bas de l’écran. Enfin, le HUB et les nombreuses informations que vous pouvez afficher à l’écran, que ce soit pour l’équipement ou en combat pour connaitre vos techniques, montrent également que le second écran de la 3DS facilitait certainement l’affichage de tout ça. Alors que sur cette version HD on a juste parfois l’impression que notre unique écran, aussi grand soit-il, est noyé par des lettres et des chiffres. Pour le reste, cette ressortie ne bénéficie pas de bonus notable qui justifierait un passage en caisse pour ceux ayant déjà fait le jeu 3DS.

[amazon_link asins=’B07PZ789KX,B07PGX7L45,B07Q3FH9MH’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’aadf1b67-e097-4ac9-8a03-51b0bc6e4178′]

Conclusion
Vous cherchez un jeu de rôle inspiré d’une ancienne époque glorieuse du genre au Japon? Alliance Alive est un représentant plus qu’honorable de cette catégorie. On sait que vous vivrez avec cette alliance de héros une aventure de qualité, desservie par un système de jeu d’une richesse telle que l’on est littéralement noyé dans les textes de description en anglais. Les vestiges de sa sortie 3DS sont encore nombreux et peuvent représenter un certain frein à l’expérience. Toutefois, osons dire que certains attendaient justement de pouvoir faire ce titre acclamé par la presse à l’époque en HD. C’est désormais possible, à vous de rejoindre l’expérience The Alliance Alive HD Remastered sur Switch !
Points positifs
  • Une refonte HD remarquable
  • Le côté Chibi mignon des personnages
  • Un casting de personnages jouables énorme
  • Une OST signé Masashi Hamauzu
  • Le système de guilde bien riche
  • Le système de combat par les vétérans de SaGa
  • Un monde vaste à explorer
  • Une durée de vie très bonne avec un New Game +
  • Un scénario bien amené
Points négatifs
  • On peut comprendre les allergiques au style Chibi
  • Un sentiment de vide avec des textures et un rendu 3DS
  • On est noyé sous les textes anglais
  • Les fans auraient aimé des bonus
  • Pas de doublage
7.8
Bon
Graphismes - 7
Bande-son - 8
Gameplay - 8
Durée de vie - 9
Scenario - 7
Kurosekai
Ecrit par
Rédacteur sympathique fans de JRPG et de jeu très japonais. Par ailleurs, possède de bonne notion de la langue japonaise. Twitter: 00memory

2 commentaires

  1. Man Uto

    j’adore le chibi 🙂
    Du coup, j’avais bien aimé FF XV pocket edition.
    Ici ca passe bien aussi 🙂

    Répondre
  2. Juliuxx Potter

    Encore un jeu où j’aimerais bien jouer mais je vais quand même me retenir un peu (le temps que je finisse les autres) LOL
    Merci pour le test !

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire