1979 Revolution: Black Friday (Nintendo Switch) – Le test

1979 Revolution : Black Friday est un jeu développé par inkStories et publié par Digerati. Disponible depuis ce 2 Aout 2018, l’œuvre des développeurs new-yorkais n’a aucun rapport avec l’évènement commercial américain. Navid Khonsari, ex membre de Rockstar Games, nous raconte ici la révolution Iranienne qui s’est produite en 1979 ayant renversé la dictature impériale de l’époque. Plongeons-nous dans l’Iran de la fin des années 70…

Frères et sœurs, c’est la révolution !

Vous êtes dans l’un peau d’un photographe revenant chez lui en Iran après avoir être parti à l’étranger, mais des évènements inattendus vont changer votre vie. Le contexte historique dans lequel vous êtes plongés vous amène au cœur du soulèvement populaire se produisant contre la tyrannie d’un gouvernement négligeant son peuple. Vous serez amenés à faire des choix qui vous mèneront dans différentes situations dans cette révolte ! On sent vraiment la volonté des personnages de vouloir changer l’injustice qui se déroule. Lorsqu’on marche dans les rues, on voit les écritures iraniennes sur les bâtiments,  la radio dans la langue du pays, la manière de parler des gens, les voitures, les décors, la nourriture… Tout est d’époque et typique du pays !

Ensuite nous avons des graphismes se voulant réalistes, et même s’ils ne sont pas de toute beauté, ils sont assez corrects et reprennent tout un ensemble d’éléments tels que de vraies photos de personnes ou de foules, des reconstitutions de vrais bâtiments qui ont existé, de copies de textes journalistiques, etc. Ce tout sert à plonger visuellement le joueur dans cette ambiance. De surcroit, l’atmosphère dégagée arrive à être décuplée d’avantage par une bande son exceptionnellement travaillé. Les sons de radio, les tirs, les exclamations de la foule dans la rue, … ces effets sonores semblent réel. Puis accompagné de tout cela on aura droit à des musiques décuplant comme jamais cette atmosphère de révolte en Iran tant elles reprennent des thèmes en parfait accord avec la culture locale, d’autre plus oppressant ou heureux en fonction des évènements et changeant avec brio en fonction de la situation. C’est une expérience auditive à absolument écouter avec un casque si possible, vos oreilles vous diront merci !

Une histoire narrée trop vite ?

Etant donné que le jeu se base sur une histoire réelle, cela amplifie davantage l’atmosphère et notre implication en tant qu’humain. On a vraiment l’impression d’’y être puisque nos yeux voient la situation de l’époque.  On est révolté par ce qui se passe, plusieurs réflexions philosophiques s’imposent, on comprend le message anti-américain proposé (ce fait demeure plus symbolique lorsqu’on sait que ce sont des new-yorkais à l’origine de l’œuvre) et c’est surtout un message de paix voulant se propager en nous. Les émotions, par contre, se verront plus dégagée par l’injustice qui se déroule que par l’attachement aux personnages car le jeu ne s’y attarde pas autant que l’on aurait voulu.

Puis nous avons la manière dont les événements s’enchainent de façon très bien rythmée, ça peut même aller un peu trop vite, nous amenant à ne pas comprendre entièrement certains éléments scénaristiques. Mais généralement l’intrigue est suffisamment étalée et ne laisse pas place à l’ennui grâce à des péripéties et des retournements de situation inattendus. Après, on pourrait se voir parfois pris de vitesse avant de décider de nos choix tant on doit être rapide. Et en parlant de nos décisions, bien qu’elles ne changent en rien la fin, et même si le jeu peut paraitre comme un Telltale game – like, le fait que nos actes ne changent pas réellement ce qui va se passer à la conclusion de l’histoire est justifié par ce qui a déjà été écrit par l’histoire. Mais il faudra préciser que la manière dont l’ouvrage de inkStories met un terme au scénario est assez décevante car pas mal de questions sont encore en suspens. Peut-être cela est-il fait exprès pour que l’on se renseigne par la suite, mais pour un jeu qui se donne à fond dans cette reconstitution historique, il aurait pu le faire jusqu’au bout en concluant dignement cette petite épopée.

Par contre, le jeu dure 2 à 3 heure maximum. Ha, on ne vous l’avait pas dit ? Il y a de quoi être surpris, mais la durée de vie est effectivement le gros défaut du jeu.  Plus encore aurait pu être montré, et on n’a pas assez de temps pour s’attacher aux personnages entièrement, c’est dommage.

Une envie de paix

Malgré ces défauts, on ne peut que ressentir l’envie des développeurs de marquer le joueur, et cela marche. Toute une documentation est à retrouver dans le jeu, chaque photo que l’on prendra sera accompagnée d’un texte explicatif, nous apprenant davantage sur la révolution iranienne. Une belle documentation sur le pays a été faite, surtout dans le cadre du soulèvement de 1979. On rencontrera des personnalités qui ont réellement existé, ayant des principes pacifiques ou au contraire basé sur la violence. Il est beau de voir que des personnes ont osé œuvrer autant pour la liberté, et il est beau de voir que l’équipe dirigé par Navid Khonsari ait voulu montrer au monde ce qui s’est passé à travers cette œuvre jeu vidéoludique.

Finalement pour nous occidentaux, 1979 Révolution : Black Friday peut nous marquer et même si on ne connaît pas vraiment bien la situation là-bas ni ce qui s’est passé pendant toute ces années, on se verra pourtant impliqué humainement. L’émotion fortement émanée  une fois le jeu terminé restera l’envie de paix, de la protéger et de répandre cette philosophie pacifiste demeurant la plus seine pour l’humanité.

Conclusion
Un bon rythme dans une intrigue proposant de quoi divertir, un contexte historique important et une ambiance réussie avec brio, tels sont les ingrédients qui font de 1979 Révolution : Black Friday un bon jeu. Mais en dépit de cela, l’œuvre de snkStories souffre d’une durée de vie trop courte, d’une fin pouvant insatisfaire le joueur et d’une trop grande vitesse dans la manière d’amener certains éléments scénaristiques. Pourtant, le jeu parvient à marquer émotionnellement grâce la remise en question du joueur sur certains aspects du monde. Finalement cette œuvre est une révolution qui incite à la paix.
Points positifs
  • Un ost superbe, à écouter avec un casque absolument
  • Un scénario bien construit, bien rythmé
  • L’atmosphère qui donne l’impression d’y être
  • Une œuvre qui s’engage en voulant faire passer un message
  • Un contexte historique bien repris
  • Tout un contenu donné pour expliquer l’histoire
Points négatifs
  • Une durée de vie vraiment bien trop courte
  • Trop rapide dans la manière d’amener le scénario à certains moments
  • Fin pouvant ne pas combler le joueur
  • Pas assez de temps pour s’attacher beaucoup aux personnages
7.3
Bon
Graphismes - 7.5
Bande son - 9
Scénario - 8
Durée de vie - 2
Ambiance - 9
Amusement - 8
GénéralKaiminus
Ecrit par
Étudiant de 21 ans en informatique, je croque à pleines dents les jeux indépendants de toute sorte ! J'adore tout particulièrement les metroidvania.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire