Car Mechanic Simulator Pocket Edition (Nintendo Switch) – Le test

Garage Nintendo Town à votre service,

Nos mécaniciens seront ravis de prendre en charge votre véhicule ! Une simple bosse sur votre carrosserie ? Un moteur qui rencontre des problèmes ? Nous sommes là pour intervenir ! Votre essieu sera minutieusement analysé grâce à notre fiabilité et nos outils high-tech ! N’hésitez pas à nous confier votre voiture, Garage Nintendo Town et son équipe de professionnels en prendront grand soin ! Réparation tous véhicules, tarifs compétitifs, rendez-vous rapide, toutes pannes auto.

Car Mechanic Simulator est une licence de jeu développée par PlayWay opérant en Pologne depuis 2011. La société produit et édite des jeux à petit et moyen budget et a été créée en coopération avec une trentaine de filiales et de nombreuses équipes internes. Leurs plus gros succès sont les licences Car Mechanic et House Flipper. Sorti le 29 septembre de cette année sur Switch, Car Mechanic Similutor Pocket Edition est basé sur la version PC de 2015. Alors est-il la version de poche de la licence ou un simple portage bien fidèle à l’original ?

Paulette, passe-moi la clé à molette !

Le démarrage du jeu est assez simple : un moteur de voiture nous accueille pour nous permettre de choisir notre langue, nos préférences de son, vibreur et même gyroscope. Une seule partie de jeu peut-être créée en supprimant la précédente si nous souhaitons repartir sur une nouvelle session. Nous pouvons voir aussi nos statistiques, le nombre de boulons et de pièces démontées, l’argent gagné et dépensé, le nombre d’interventions et d’autres petits bonus que nous découvriront au fil du jeu. Avant de lancer la partie, nous sommes en mesure de choisir de jouer avec les joy-cons séparés, de garder la manette pro ou d’opter pour le mode portable. Un petit didacticiel résumant ce qui va nous attendre nous est proposé. Tellement petit qu’il est très facile à retenir, « le téléphone sonne, c’est un nouveau client, rendez-vous à la réception et décrochez pour savoir ce dont-il a besoin  »

Nous sommes enfin dans notre garage ! Vu à la première personne, la première chose que nous voyons c’est le vide de la pièce, un grand espace pour accueillir notre première réparation.

Mais en regardant de plus près, nous apercevons plusieurs servantes d’un rouge vif, ces fameuses caisses à outils sur roulettes très répandues chez les garagistes américains. Elles vont nous permettre de faire évoluer nos talents de mécano ainsi que d’ajouter des outils de réparations qui nous serons très utiles. Pour cela, il nous faut 1000xp pour débloquer 1 talent ou 1 outil. Nous avons donc le choix d’améliorer ces options qui vont devenir très avantageuses. Il y aura 3 type d’outils : les ordinaires (déboulonnage rapide,  montage/démontage rapide, inspection manuelle rapide, tablette, les outils d’inspection (sacnner ODB, Compessiomètre, Compteur électonique ainsi que les outils de réparation qui est l’amélioration permettant de bricoler les pièces de véhicules endommagées sur l’établi. Démarrant du niveau 1 avec 50 % de chance de réparation jusqu’au niveau 4 pour 80 % de chance de réparation. La dernière amélioration est pour la carrosserie qui à droit à 90 % de chance de réparation.Plus nous avancerons dans nos remises en état, plus nous saurons laquelle de ces 12 améliorations est à choisir en premier. Ah, le téléphone sonne, répondons.

Garage Nintendo Town, bonjour,

Le téléphone qui se situe sur un bureau dans un coin du garage, est le menu des commandes. Nous pouvons le consulter et voir les voitures qui attendent pour une à plusieurs rénovations. Nous avons la possibilité d’accepter ou de refuser les travaux sans aucune pénalités. Les véhicules montrent brièvement ce que les clients souhaitent réparer ou juste la description du problème «  mon moteur fait un bruit bizarre », «  Le train de roue n’est pas très maniable », et nous devons alors chercher la ou les parties à changer. Les premières missions sont très simples, nous habituant à un seul élément sur plusieurs voitures jusqu’à ce que la localisation ou les noms des pièces rentrent bien dans la tête. Mieux nous avancerons, mieux nous aurons des interventions complexes et nombreuses à faire sur un véhicule. Le carnet de rendez-vous ne désemplit pas, dès qu’une carriole est prise, une autre arrive.

Le travail accepté, la voiture est placée automatiquement dans le Centre du garage pour les premières analyses. Il faut cibler la voiture, avec le stick R pour accéder au menu Contrôles qui a plusieurs onglets pour exécuter les travaux. Comme l’onglet Commande de réparation détaillant la description des tâches, les pièces défectueuses trouvées et réparées, ainsi que la catégorie de travail avec l’argent dépensé pour les réparations, bonus des tâches terminées et bonus pour avoir terminé le travail nous donnant ainsi notre revenu total. Certains éléments ont besoin d’être démontés en passant sous la voiture. Pour cela, notre panneau de contrôle nous proposera de la déplacer sur des élévateurs qui sont cachés derrières des rideaux épais. Il nous révèle aussi un magasin de peintures, un banc de diagnostic et un parking, tous accessibles en atteignant un certain niveau pour les débloquer avec l’argent amassé sur chaque intervention. L’expérience se gagne en démontant et remontant les pièces, 1 xp pour chaque action, hors boulon, et en finissant la totalité des travaux, 100xp par véhicule. Nous gagnons aussi 1xp pour chaque pièce réparée grâce à la chance de réparation débloquée.

Emile, attention fuite d’huile !

La présentation du véhicule nous immerge sous un format 3D où l’on peut tourner la caméra pour bien visualiser toutes les parties de la voiture. Les novices en mécanique aussi bien que les confirmés seront guidés par un visuel coloré pour savoir quelle pièce peut être démontée en premier et celles qui bloquent pour accéder à la panne. La rouille est un premier indicateur des éléments qu’il faut changer mais lorsqu’un véhicule est proche de l’état critique, cela peut devenir compliqué de trouver ce qui ne pose problème, surtout si nous n’avons pas encore débloqué les outils spéciaux. C’est là que la commande Passer en mode état va nous aider. Tous les éléments deviennent blancs hormis ceux défectueux devenant rouges. Beaucoup de pièces devront être achetées, il faudra pour cela retourner à l’accueil où se trouve aussi un ordinateur. Un écran shopping est disponible sur celui-ci pour les boutiques de pièces automobiles, de carrosserie, de jantes et d’emprunt. Nous commençons avec 2000$, chaque pièce achetée contribuant à la réparation du véhicule nous sera remboursée à la fin des travaux, mais celles prises par erreur peuvent rester dans l’inventaire pour un prochain véhicule ou afin de les revendre, même si elles perdent de la valeur. Les allers-retours entre le véhicule et l’ordinateur pourront vite nous faire choisir la tablette qui a les même fonctions que le PC mais largement bien plus pratique.

Dès le début, les mécaniques du gameplay ne sont pas évidentes à prendre en main. Même si c’est bien légendé pour savoir quelle touche utiliser, la caméra n’est pas très maniable sur les différentes approches à adopter pour l’accès aux objets mécanique. Sa sensibilité, contrôlée avec le stick L peut être réglée mais le ciblage nécessitant une bonne précision sur chaque pièce avec le joystick R n’offre pas de possibilité de réglage. Nous pouvons perdre beaucoup de temps rien que pour cibler une bougie et la dévisser.

Dans l’ensemble il y a un bon visuel, le graphisme est propre, les décors sont sobres, simplistes. Il est d’ailleurs de changer l’aspect du sol, des murs, des élévateurs avec 1 point de compétence via l’escabeau de peintre placé dans un coin du garage. Tout est assez bien agencé, représentant bien un garage assez désert vu qu’il n’y a que nous en mécanicien. Ce jeu comporte un supplément assez intéressant qui est accessible depuis le portail du garage.  Lorsque nous atteignons 9000Xp et 50000$, nous pouvons acheter un parking qui va nous permettre de débloquer un lieu d’enchère. En sélectionnant la porte du garage, une petite map s’ouvre nous montrant son emplacement ainsi que celui de notre garage. Le déplacement se fait avec un long temps de chargement nous conduisant ainsi sur les lieux qui sont assez bien présentés. De nombreuses voitures sont proposées, les types de modèles correspondent à celles que nous avons réparées. Tour à tour, les véhicules défilent avec une enchère de départ qui se fait en fonction de leur état et de leur marque. C’est celui qui fera la meilleure mise face à l’ordinateur dans un laps de temps relativement court qui pourra repartir avec la voiture. Nous pourrons la réparer et la revendre ou la mettre dans notre parking pour la collectionner tout en l’ayant remise en état et l’admirer avec notre futur collection de voitures. Nous pouvons la customiser comme bon nous semble mais dans la limite des options du jeu. Donc ne nous attendons pas à faire du pimp my ride0. « Tu veux être un tombeur mais t’as une caisse de loser. Rapplique chez nous, on tunera ton vieux clou » : pas de jantes rotatives, juste des ordinaires, ni de portes papillons, seulement celles du véhicule. Seule la peinture peut-être changée, nous pouvons choisir la nuance avec l’effet mat ou brillant mais là non plus, pas de flammes ni de dragon ou tout autre motif de Mario ou Peach, juste une simple couleur.

Le jeu cible uniquement la réparation de voitures et diffère de la version pc sur quelques points. Le mot Pocket est mérité sur plusieurs éléments qui ont été supprimés comme certains endroits sur la map telle qu’une une zone où nous pouvons essayer brièvement les véhicules, les sites internet de pièces auto qui sont bien moins bien conçus sur console où nous devons lister toutes les pièces de tous les modèles quand on en recherche un précise et les voitures souffrent du manque de choix. Des changements mineurs qui n’enlèvent en rien au but jeu, lifté pour avoir l’essentiel un peu redondant mais accrocheur avec un faible répertoire musical. La mécanique n’aura plus de secret pour nous.

Conclusion
Car mechanic similuator pocket edition est un assez bon jeu de simulation offrant des réparations à la hauteur. Sa durée de vie est assez bonne pour un prix de 19,99euros. Quelques améliorations auraient pu être apportées pour faciliter la vue sur toutes les pièces mécaniques qui sont assez nombreuses ainsi que sur les modèles de voitures assez sommaires pour la Switch. Pour le répertoire musical, mieux vaut avoir sa propre playlist. Dans l’ensemble cette simulation est bien adaptée pour les débutants comme pour les connaisseurs, mais sans cambouis sur les mains !
Points positifs
  • Simple à comprendre
  • Les outils d’analyse
  • Aucun bug
  • Simulation bien réalisée
Points négatifs
  • La caméra capricieuse
  • Répertoire musical
  • Véhicules différents de la version PC
  • Map inutile
  • Le prêt n’a aucun intérêt
6.9
Correct
Graphismes - 8
Gameplay - 6.5
Musique - 5
Durée de vie - 8
Orchidia01
Ecrit par
Sorcière sur Switch, Play 4, irl & Discord, j'aime martyriser mes adversaires, et partager de bons moments avec mes amis gamers! ^^

4 commentaires

  1. JulieSailing

    Bravo pour ce test Ochi <3
    Moi je suis pas fan des jeux de courses, mais c’est sympa 🙂

    Répondre
    • Orchidia01

      Merci Julie 🙂

      Ce n’est pas un jeu de courses , mais un jeu de simulation de garagiste 😀 ^^

      Répondre
      • JulieSailing

        Je voulais dire “jeu impliquant des voitures” LOL

        Répondre
        • Orchidia01

          mdrrr ok ^^

          J’aime les jeux de voitures en général 🙂 et encore + les courses 😀 Si je peux les custom je me régale ^^

          Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire