Bubble Bobble 4 Friends (Nintendo Switch) – Le test

Il était une fois deux adorables jeunes hommes, Bub et Bob, qui allaient connaître une bien sinistre épreuve. Leur charmante dulcinée respective, Betty et Patty, sont enlevées par l’horrible Baron von Blubba tandis qu’eux se retrouvent transformés en petits dragons (ridiculement mignons). Ils disposent néanmoins d’une botte secrète, précieuse et originale : plutôt que de cracher du feu comme tout bon dragon qui se respecte, nos charmants protagonistes ont la capacité de cracher des bulles encore et encore. Dites les amis, vous vous souvenez de ce pitch incroyable n’est ce pas ?

Développé par Taito et édité par ININ, Bubble Bobble 4 Friends devrait susciter chez de nombreux joueurs une certaine émotion. En effet, le soft original est né dans les années 80 et à commencé par faire ses preuves sur bornes d’arcades avant d’être généralisé sur bon nombre de supports pour le plaisir des joueurs. Chez NT, nous sommes effectivement quelques un à avoir compter Bub et Bob comme premiers compagnons vidéoludiques, entre deux tartines de brioches au chocolat et les devoirs du soir. Préparez pas à retrouver une madeleine de Proust pleine de charme.

Bond dans le passé et retour au présent au rendez vous

À peine aurez vous démarré le jeu que la musique allumera la zone dédiée à la mémoire dans votre cerveau. Le thème d’introduction de ce jeu est emblématique pour tous ceux qui ont tenu entre leur main la cartouche NES, notamment. Votre premier émoi est déjà là, et pourtant, vous n’avez même pas encore joué ! Suite à une petite séquence introductive mignonne et colorée, deux modes de jeux vous sont proposés : la version originale du jeu sortie en 1986 (ô bonheur) et la version 2019 avec ses nombreux nouveaux niveaux notamment.

Pour tous ceux qui n’ont guère eu la chance de grandir parmi les bulles, prenons quelques instants pour rappeler le principe de ce jeu. Vous contrôler un petit dragon capable de cracher des bulles sans limite. De nombreux monstres sont amassés dans chacun des niveaux, il vous faudra les emprisonner dans une bulle (simplement en leur crachant dessus !) puis éclater cette bulle avec son ennemi cloîtré dedans afin de le voir transformé en item qui vous rapportera de nombreux points. Le principe est donc d’une extrême simplicité dans le faits, les niveaux sont des tableaux fixes dans lesquels il vous faudra éliminer tous les ennemis pour passer au suivant. Bien entendu, les niveaux se complexifient au fil de votre progression et vous êtes aussi capables de gravir vos bubulles pour atteindre des zones inaccessibles à un petit dragon comme vous.

La Madeleine de Proust : la version originale de Bubble Bobble

Vous y êtes enfin, sourire aux lèvres tandis que résonne cette pétillante mélodie annonçant le début de votre partie en tant que petit dragon. Votre aventure débute dans une bulle qui vient se mourir dans le premier niveau. Un niveau qui vous permet de prendre en main le soft pour celles et ceux qui le découvrent, ou simplement de retrouver un plaisir enfoui pour tous les autres. Sachez dès à présent que les contrôles sont accessibles dans le menu pause du jeu, et cela dans les deux versions du jeu, originale ou nouvelle.

La remasterisation du jeu original est quasi inexistante, l’ensemble reste assez basique d’un point de vue graphique (l’écran de jeu se logeant dans un cadre) et les musiques d’époque. Elles pourront d’ailleurs sembler quelque peu rébarbatives pour tous ceux qui ne les pas ont pas connues précédemment. Pour tous les autres, le sourire, vous conserverez !

Strictement identique à l’original, vous retrouverez aussi toute la panoplie des objets : de la célèbre chaussure qui vous permet de marcher bien plus vite, jusqu’à la ribambelle de bonbons pour crachoter plus de bulles ou bien les envoyer bien plus loin, sans oublier le parapluie qui vous permet de passer à la trappe quelques niveaux. Évidemment, les lettres (afin de former le mot EXTEND) sont toujours présentes et vous ne manquerez pas de toutes les récolter afin de gagner une précieuse vie supplémentaire. Le visuel est dès lors quelque peu différent de la version originale… Souvenez-vous, les couleurs y étaient très (trop ?) flashies. Une petite baisse du risque d’épilepsie après avoir collecté toutes les lettres n’est sans doute pas une si mauvaise chose !

Notre petite dragon est toujours capable de sauter sur les bulles pour atteindre d’autres plateformes mais aussi de les pousser (tout) doucement pour les regrouper. En effet, l’explosion simultanée de plusieurs bubulles pleines d’ennemies est une aubaine pour le score. En effet, le scoring est au cœur-même de Bubble Bobble, à tel point qu’une simple explosion de bulle (n’importe laquelle) vous rapporte 10 points, si bien que des souvenirs reviennent dans lesquels on entendait avec détermination « Fais des bulles, fais des bulles, ça fait des points ! ». Une madeleine de Proust nous vous disions…

Mais le temps vous est compté étant donné qu’après un certain temps (plus ou moins long en fonction des tableaux), les ennemis seront soudainement pris d’une rage fulgurante, et deviendront rouges ! Gare à vous alors, car leur vitesse augmente. Si vous ne parvenez toujours pas à les réduire en miettes dans vos jolies bulles, des fantômes (Baron von Blubba !) viendront vous chasser avec insistance et la seule solution sera de terminer le niveau. Mourir, ça marche aussi… Soulignons que vos ennemis séquestrés dans les bulles devront être rapidement anéantis sans quoi ils finiront par s’en extirper et seront alors bien rouges de colère eux aussi !

Tout comme dans les années 80, il est parfaitement possible de jouer à deux : le premier joueur dirigera Bub, le dragon vert, tandis que le joueur 2 contrôlera Bob, le dragon bleu. Et comme nous le savons tous, « Tout seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin ! ». Cet adage s’avère être adapté dans notre histoire pleine de bulles : en multi, les niveaux s’enchaînent avec bien plus de facilité ! Assurément, ceux qui souhaitent retrouver leur petit bonheur de jeunesse seront charmés par ces retrouvailles. Les petits nouveaux, quant à eux, seront peut-être quelque peu déroutés au début mais pourraient bien rapidement y prendre goût ! D’autant plus que la difficulté y est supérieure à la version moderne, pour les 50 premiers niveaux tout du moins !

Les petites bulles des temps modernes

Une trentaine d’années plus tard, un petit coup de fraîcheur en prime et voilà une nouvelle version à peine sortie de l’œuf (de dragon) disponible sur Nintendo Switch, afin d’offrir une nouvelle expérience de jeu aux adeptes de la bullette. A première vue, rien de bien neuf si ce n’est 5 mondes comptant chacun 10 niveaux, avec leur boss final afin de toujours finir sur une petite note rigolote. L’histoire se veut aussi quelque peu modifiée puisqu’il vous faudra cette fois ci affronter le terrible Bonnet (le nom est tellement effrayant !), qui n’est autre qu’un magicien aigri de ne pas être le joujou favori.

Au delà d’une histoire sans grand intérêt et en y prêtant véritablement attention, les différences avec le Bubble Bobble d’origine ne sont pas si anodines. Bien entendu, les graphismes sont revisités, sans être non plus d’une extrême beauté. Sans être bluffé, notons tout de même l’esthétisme de ces derniers, offrant de jolis notes pastelles et plus contrastées, ainsi qu’un rendu global correct. En revanche, côté jouabilité, une grosse différence se fera bien vite sentir chez les connaisseurs. En effet, les bulles sont bien (mais alors vraiment BIEN !) plus rigides, elles peuvent littéralement vous porter sans que vous ne daigner faire le moindre effort. Leur solidité est telle que nous nous sommes plus d’une fois retrouvés coincés dans un recoin, dans l’obligation d’éclater toutes ces bubulles rebelles afin de passer sans encombre. En d’autres termes, les bulles nous ont parfois donné l’impression d’avoir changé de camp !

D’autre part, les objets habituels ont disparu (et quel dommage…), laissant place à une multitude d’items qui vous donneront beaucoup de points, notamment à la fin d’un niveau. Les lettres en revanche sont toujours là. Néanmoins, si le scoring semble être toujours au cœur de l’aventure, nous sommes restés pantois, pour ne pas dire déçus, de constater qu’aucun point ne venait agrémenter notre score tandis que nous éclations nos petites bulles… Pourquoi donc avoir changé cet aspect du jeu ? Ne courrions-nous pas tous dans un coin à la fin du niveau, une fois tous les objets collectés, éclater un maximum de bulles jusqu’à être transportés dans le niveau suivant ? Quant aux ennemis, ils deviendront passablement fous de rage si vous ne vous débarrassez pas d’eux suffisamment rapidement une fois piégés dans les bulles mais seront nettement plus zens le restant du temps…

Une fois les 10 niveaux terminés, vous décrocherez une tenue complète (des gants, des chaussures et un casque) avec une compétence particulière, comme par exemple le passage furtif à travers les ennemis. Ces compétences pourront être améliorées si vous parvenez à acquérir toutes les lettres de EXTEND. Ainsi, vous pourrez choisir une tenue avec son équipement associé pour partir à l’assaut des prochains niveaux ! Comptez 50 niveaux d’une difficulté très abordable, puis une nouvelle session de 50 niveaux nettement plus costauds.

Néanmoins, sachez que le soft reste tout de même particulièrement protecteur vis à vis de ses joueurs un peu surpassés par la difficulté. Il vous est en effet possible de recommencer votre partie autant de fois que souhaité ! Et si vraiment, mais alors vraiment, vous n’y arrivez pas, vous pouvez même recommencer en étant invincible ! Là par contre si vous n’y arrivez toujours pas, le jeu ne pourra plus rien pour vous ! Cette aide précieuse n’est en revanche pas automatique et libre à vous de la solliciter ou non.

Enfin, le mode multijoueurs, particulièrement en avant ne serait ce que par le titre du soft lui même, est bel et bien présent et à l’honneur dans ce nouvel opus de Bubble Bobble. Jusqu’à 4 joueurs peuvent partir à l’assaut de la centaine de niveaux disponibles, chacun arborant avec fierté son petit dragon et sa capacité spéciale débloquée ! À nouveau, plus on est de fous, plus on rit, c’est certain ! N’attendez guère pour tester le soft avec vos amis d’enfance, vous y prendrez un plaisir certain. Libre à vous de leur venir en aide lorsqu’ils seront prisonniers (après avoir été touchés par l’ennemi par exemple) et vous hurleront de les délivrer avant de perdre une vie. C’est là toute la beauté du multi : un savant mélange entre compétition et solidarité ! Bien que sur Bubble Bobble, il vaille mieux être solidaire ! « Tout seul on va plus vite. Ensemble on va plus loin. » vous a-t-on dit…

Bubble Bobble 4 Friends est disponible sur l’eshop de la Nintendo Switch pour 40 euros environ. Malgré un charme indéniable, le prix reste exagérément élevé et pourrait bien jouer en la défaveur de ce titre ! Une version boite est prévue pour l’année 2020.

Le saviez vous ?

Connaissez-vous les origines de Bubble Bobble ? En 1983, Taito sortait « Chack’n Pop », un jeu de plateformes particulièrement original dont on ne peut nier la ressemblance avec notre jeu phare. Le bestiaire, quant à lui, est une véritable mise en bouche du Bubble Bobble à venir…

[amazon_link asins=’B07XH8YMDF’ template=’ProductCarousel’ store=’nintendotownf-21′ marketplace=’FR’ link_id=’74ef302b-7b2d-46da-a15c-68054a7f1c12′]

Conclusion
Bubble Bobble est un mythe dans la culture vidéo ludique. Retrouver les joies de ce soft indémodable sur la Nintendo Switch reste un plaisir sincère, que de nombreux joueurs pourront éprouver avec beaucoup de nostalgie. La version moderne, mettant en scène 100 nouveaux niveaux, ainsi que la possibilité de jouer jusqu’à 4 joueurs, permet de donner un joli coup de fraîcheur au soft, et devrait donner envie à tous ceux qui n’ont pas grandi avec les charmants petits dragons cracheurs de bulles, de découvrir la série gorgée de charme. Néanmoins, cette nouvelle version pourrait bien aussi susciter un petit agacement des joueurs les plus férus de la version originale, de part ses modifications dans la configuration propre des bulles et notamment leur solidité incroyable ! En outre, le prix particulièrement élevé risque de freiner de nombreux joueurs...
Points positifs
  • L’original Bubble Bobble, véritable madeleine de Proust, jouissive et pleine de charme !
  • 100 nouveaux niveaux, avec de nombreux boss
  • La possibilité de jouer jusqu’à 4 joueurs sur la version moderne
  • Une version moderne accessible pour ceux qui le veulent (sur les 50 premiers niveaux notamment) mais aussi nettement plus difficile (refus d’utiliser les Continus suite au Game Over, 50 niveaux plus ardus)
  • Des nouveautés...
Points négatifs
  • ... mais qui ne parviennent finalement pas à égaler le plaisir de l’original, notamment par l’absence des objets emblématiques et des points obtenus en éclatant simplement ses bulles
  • Une jouabilité différente entre la version moderne et la version rétro
  • Un tarif beaucoup trop élevé
6.8
Correct
Graphismes - 6
Musiques - 7
Jouabilité - 6
Durée de vie - 6.5
Fun en solo - 6
Fun à plusieurs - 7
Le vrai, unique et indétrônable - 9
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

3 commentaires

  1. Orchidia01

    Je vais sûrement me le prendre merci pour le test 🙂

    Répondre
  2. martien martien

    j’ai passé des heures à y jouer en duo sur Atari ST, mais je préfère garder ce jeu dans mes souvenirs de gamer et ne pas y rejouer aujourd’hui même si le test fait envie…

    Répondre
  3. Damien-LCDG

    J’ai toujours aimé ces jeux, je vais forcément craquer sur celui là !!

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire