Candleman (Nintendo Switch) – Le test

Dans le noir, une petite bougie s’enflammait. « Pourquoi je me brûle ? » se demanda-t-elle. « Pourquoi je suis différente ? » La petite bougie errait dans un ponton, sans comprendre pourquoi elle se brûlait. Elle brillait dans le noir sans voir la direction. Elle cheminait sur un pont secouant, sans connaître sa destination. Elle arriva devant une porte en fer, une voix l’appela par derrière…

Une histoire unique

Candleman est un jeu indé d’action, d’aventure, de casse-tête et plateforme. Créé par le studio Spotlightor Interactive, il est venu éclairer l’eShop de la Switch début octobre 2019. Il sera disponible en version physique en avril 2020, les précommandes sont ouvertes au prix de 29,99 €.

Un mini livret de 20 pages sera glissé à l’intérieur de la boîte, accompagné d’une pochette.

Le jeu en vaut-il la chandelle ou bien brûle-t-il celle-ci par les deux bouts ?

Vous incarnez une intrépide bougie où seule l’obscurité lui tient compagnie.
En quête de vérité et avec une ambition peu banale, vous traverserez un dédale de pièges, sur des parcours de fleurs polypétales. Son gameplay facile à prendre en main, vous embarquerez dans une aventure épique au rythme d’un refrain silencieux. Son ambiance douce, bercé par les sons ambiants de l’environnement, vous n’aurez de cesse de trouver une échappatoire dans ces milieux uniques. Dix secondes de lumière que vous saurez économiser pour éviter d’être consumés dans ces lieux graphiquement appliqués. Recherchez vos consœurs, éclairez-les de votre lumière, délivrez-les de l’obscurité dans 12 chapitres aux environnements multiples, vous ne serez pas lassés de trouver les réponses…

Musique douce, posée, mélancolique, le démarrage du jeu se fait en douceur. Notre premier chapitre commence dans la cale d’un bateau tanguant, secouant les chaînes du navire. Nous devons nous frayer un chemin entre les multiples caisses en bois et éviter de se faire mouiller par l’eau qui s’est infiltrée. Très vite, les premiers obstacles apparaissent, nous avançons pour mieux être piégés. Dix vies nous sont offertes, à chaque mort notre cire diminue, tout comme lorsque nous nous éclairons pour avancer dans l’obscurité. Avançant avec le joystick droit ou la flèche du haut, sautant avec A ou B, s’éclairant avec X ou Y, rien n’est insurmontable comme nous le prouve notre petite héroïne.

Sur chaque avancée, des bougies plus imposantes servent de sauvegarde sur le parcours en cours, d’autres sont les objectifs du niveau, pas obligatoires pour valider le palier mais un plus pour obtenir la phrase illustrant le chemin. Une très grande diversité des niveaux devenant mieux que le précédent rend l’histoire fabuleusement fabuleuse. Des déplacements différents à chaque chapitre, nous ne faisons pas que marcher, il se peut que, par endroits, un souffle nous aide à rejoindre un autre lieu ou bien que notre flamme débloque des accès… Dans tout les cas, vous serez surpris dans vos déplacements, mais faites attention : la nature peut-être dangereuse, belle et cruelle … Des rencontres surprenantes, effrayantes, belles, seront là pour nous guider ou nous piéger !

Pourquoi la Bougie brûlait-elle ?

Candleman amène de la fraîcheur dans le répertoire des indés. Cette histoire étonnante apporte son lot de surprises très bien manœuvrées. Poésie, action, casse-tête, les niveaux sont couverts par différents angles de vue, dessus, troisième personne, côté, pour aborder chaque lieu avec une immersion bien précise. La musique est présente seulement pour soutenir des moments importants, l’ambiance reste tout de même prenante, le son des parcours est très bien souligné, donnant plus d’intérêt à notre bougie et aux décors. La diversité de ces 12 chapitres, avec un nombre différent de niveaux à chacun d’eux, n’apporte aucune lassitude. Ôtez l’obscurité des bougies jalonnant vos chemins pour délivrer une poésie ; mis bout à bout, elle racontera l’histoire de notre héroïne. Les décors sont très bien soignés et détaillés, des jeux de lumières harmonisant l’histoire sont parfaitement en adéquation avec l’ambiance du jeu. Entre balades tranquilles et parcours épiques, vous aimerez jouer en mode portable où les graphismes sont nickels, aucune anicroche. Un titre enchanteur, dédié aux petits comme aux grands, apportant son lot d’actions, il vous éblouira tel un phare…

Conclusion
Un indé à ne pas ignorer, son histoire change, un héros unique, lisez mon test vous comprendrez qu’il vous le faut ! Un point à ne pas ignorer : son prix en version physique est à 29,99 € mais avec des bonus. Sa version démat est à 13,99 € sur l’eShop de Nintendo sans bonus. Environ 6h de jeu avec une envie de refaire les niveaux pour ne pas louper les bougies ou juste parce qu’un ou plusieurs passages sont vraiment bien.
Points positifs
  • Ambiance
  • Niveaux uniques
  • Le personnage principale unique
  • Le déroulement des chapitres
  • La qualité des décors
  • Des niveaux illuminés par de riches couleurs
Points négatifs
  • Problèmes sur la traduction VF écrite, gâchant certains moments poétiques, si on doit chercher à comprendre ce que la phrase veut dire, c’est que la traduction bloque… dommage
  • Durée de vie, malgré les longs niveaux il reste court pour la version physique à 30 € (15 euros les bonus)
8.5
Génial
Histoire/ambiance - 9
Graphismes - 10
Durée de vie - 7
Jouabilité - 8
Orchidia01
Ecrit par
Sorcière sur Switch, Play 4, irl & Discord, j'aime martyriser mes adversaires, et partager de bons moments avec mes amis gamers! ^^ Twitter: Orchidia_one

8 commentaires

  1. Zean

    Le jeu a l’air d’être bien sympa à première vue ! Dommage parcontre pour sa durée de vie…

    Répondre
    • Orchidia01

      Oui il est très bien ! J’ai adoré le faire ^^
      Si j’ai l’occasion j’aimerais le stream ^^”

      Répondre
  2. Man Uto

    une note que j’attendais pour ce jeu

    Répondre
  3. Juliuxx Potter

    Le concept est bizarre quand même… Qui rêve d’incarner un chandelier sérieusement ? xD

    Répondre
    • Man Uto

      dans un sens, ca a un petit coté la belle et la bete

      Répondre
    • Orchidia01

      Ce n’est pas une question de rêve mais une question de changer de personnage principal … 😉

      Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire