The Outer Worlds : Peril on Gorgon (Nintendo Switch) – Le test

Sortie en début d’été l’année dernière, The Outer Worlds continue sa sortie décalée par rapport à l’autre support en nous proposant enfin Peril on Gorgon, la première des deux extensions (la seconde n’étant pas encore sortie). Alors renfilé votre plus belle armure, et prenez votre meilleure arme, c’est parti pour ce DLC !

On ne change pas une recette qui gagne

The Outer Worlds : Peril of Gorgon, n’apporte pas grand-chose au jeu. Quelques nouvelles armes, des variantes pour les armes et armures déjà existantes. Mais surtout une toute nouvelle planète, celle de Gorgone !

Depuis le début du jeu, vous dirigez l’imposteur, vaisseau que vous avez, après avoir usurpé la vie de son ancien capitaine mort. On vous livre un jour un colis qui contient un bras amputé avec un message. Nous sommes conviés alors à nous rendre sur Gorgone, pour nous faire un max de blés ! Nous rencontrons alors Minnie AMBROSE qui nous demande de trouver le journal de sa mère le docteur Olivia AMBROSE. Son journal permettra d’en apprendre plus sur les expériences qui se trament sur Gorgone.

Le jeu, du coup, n’apporte pas de nouvelles mécaniques, on reste sur tout ce qui fait l’essence de The Outer World, une histoire et des dialogues travaillés, des gunfights (bon vous pouvez aussi jouer au corps-à-corps, mais le jeu ne vous y pousse toujours pas).

Belles améliorations

Le jeu est strictement le même d’un point de vue fonctionnement. Mais penchons-nous un peu sur les améliorations produites par les différentes mises à jour.

Si le jeu est toujours aussi moyen dans les zones pleines de verdure, il se retrouve quand même bien plus stable et agréable qu’avant, notamment sur Gorgone qui a été bien travaillée. Les niveaux en intérieur sont toujours aussi fluides, et même carrément beaux.

Vraiment là où le jeu était très limite à sa sortie, il est devenu vraiment jouable, ce n’est toujours pas exceptionnel en extérieur, mais réussir cet exploit sur switch est toujours aussi remarquable.

Loot Simulator

Comme dans le jeu de base, il y a toujours autant de lots, un ennemi tué, c’est 4 ou 5 objets, il y en a de partout, dans des boites, des ennemis déjà morts par terre, bref partout. Pour résumer The Outer Worlds, c’est : 2min de shoot, 3 mins de ramassage et encore 3 minutes pour faire le tri dans ton sac.

Nous sommes dans un vrai RPG, avec des stats, etc., mais pour ça, vous pouvez lire notre test de The Outer Worlds. Le DLC est vraiment un nouveau pan d’histoire. Il peut être fait aux alentours du niveau 20 dans l’histoire, en plein milieu. Pas besoin d’avoir terminé le jeu pour se lancer dedans. Nous avons passé le DLC de notre niveau 23 à 29. Pour une durée de vie d’environ 10h.

 

Conclusion
Ce premier DLC Peril on Gorgon ne réinvente pas le jeu, mais nous fournis une bonne histoire annexe, qui améliore encore la Lore du jeu et qui est très bien construite. D’une durée de vie d’une dizaine d’heures, il est accessible même si vous n’avez pas terminé le jeu de base.
Points positifs
  • Une bonne durée de vie
  • Une histoire intéressante
  • Le jeu s’est bien amélioré sur switch
Points négatifs
  • Pas de nouvelle mécanique de gameplay
7
Bon
Lordo NT
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

1 commentaire

  1. jerodoalle

    cool , merci pour la mise au point sur les mises a jour

    Répondre

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire