What Remains of Edith Finch (Nintendo Switch) – Le test

Créé par Giant Sparrow, l’équipe à l’origine du jeu de peinture en vue subjective The Unfinished Swan et édité par Annapurna Interactive, What Remains of Edith Finch est sorti le 4 juillet 2019 sur l’eShop de la Nintendo Switch. Ce jeu d’aventure narratif a reçu plusieurs récompenses prestigieuses à sa sortie en 2017 sur PC et consoles. Nous nous sommes ainsi plongés dans cette collection de contes étranges sur une famille de l’État de Washington.

Dans ce test, nous évoquerons le point de départ du scénario et la première histoire avec le personnage de Molly. Nous ne dévoilerons pas les autres histoires ni la fin du jeu. 

What Remains of Edith Finch est un jeu d’aventure de type walking simulator qui vous permet d’incarner Edith qui retourne dans l’énorme demeure des Finch qu’elle avait quittée à l’âge de 11 ans, et qui en a aujourd’hui 17. Vous partez donc à la recherche d’histoires sur le passé de la famille et vous devrez découvrir pourquoi elle en est le dernier membre encore vivant. Tout débute dans une forêt sur le chemin menant à cette grande maison verticale. Ici, aucune énigme ne sera proposée et même si l’on ressent bien l’influence de Gone Home sorti quelques années auparavant, vous n’aurez pas non plus de documents à lire ou à éplucher pour en savoir plus. What Remains of Edith Finch vous propose simplement, pendant deux heures, de découvrir l’histoire de chacun des membres de la famille Finch.

Chaque pièce de la maison est scellée par la mère d’Edith et la seule façon de voir à l’intérieur, au début du jeu, étant de regarder par l’œil percé dans la porte par la grand-mère. Il y a derrière tout ça une histoire de malédiction et ce sera à vous de déambuler dans la maison afin de trouver tous les passages secrets de cette bâtisse abandonnée ou tout est resté comme avant. La famille dispose d’un arbre généalogique important et le point commun entre chacun d’eux étant que nous jouons en vue subjective leur histoire. Chacune de ces histoires vous permettra de vivre l’expérience d’un nouveau membre de la famille le jour de sa mort, à des époques allant d’un passé lointain à aujourd’hui. C’est à travers un objet dans la chambre associé à la mort de ce dernier que l’on déclenche l’histoire du personnage.

Côté scénario, le titre vous réserve de belles surprises et la qualité d’écriture est au rendez-vous. Chacune des scènes de mort des personnages de la famille est mise en scène différemment avec une sorte de mini-jeu qui se déclenche. Molly sera le premier personnage dont nous connaîtrons le destin tragique. Dans une sorte de rêve où elle a faim et cherche à manger tout ce qu’elle trouve, elle se transforme ensuite en divers animaux au gameplay différents jusqu’à revenir dans son lit. Sans entrer dans les détails, c’est l’un des récits parmi tant d’autres où chacune des chambres réserve une histoire touchante et un gameplay surnaturel intéressant. Les mécaniques dans ces contes sont assez surprenantes, la mise en scène bien amenée et la narration très travaillée grâce à un doublage de qualité.

Dans la maison, la prise en main est très limitée puisque nous déplaçons Edith et interagissons seulement avec des éléments lumineux. On ne peut que vous conseiller de vraiment prendre votre temps pour éviter de rater une histoire, même si on peut y rejouer ensuite une fois le jeu fini. Chaque pièce dispose de sa propre ambiance avec des effets de lumière et beaucoup d’objets à observer sans pouvoir forcément interagir. Le titre n’est pas avare en texte avec des lignes de dialogue un peu partout sur les murs et environnements du jeu. What Remains of Edith Finch est traduit en français et doublé en anglais. Graphiquement, les pièces de la maison sont très correctes encore aujourd’hui mais les environnements extérieurs commencent à dater. Le titre est tout même assez sombre visuellement, dommage de ne pas avoir augmenté la luminosité. Un dernier mot sur la bande-son qui joue parfaitement son rôle, à la fois discrète et juste.

Conclusion
What Remains of Edith Finch est loin d’être un simple walking simulator, c’est un titre narratif fort et marquant. Cette plongée au cœur de la famille Finch à travers toutes ces générations est passionnante grâce à un gameplay et une mise en scène différents pour chaque personnage. Le jeu est très court (2h) mais l’ambiance est là avec des thèmes forts comme la mort, la famille, l’enfermement avec de nombreuses métaphores et twists scénaristiques intéressants. Chaque joueur sera touché à un degré différent selon les histoires, certains n'apprécieront pas le genre mais c’est un titre qui a su prouver que les jeux narratifs sont encore bien représentés. À privilégier en promotion cependant.  
Points positifs
  • La mise en scène et le gameplay des histoires
  • Ambiance et direction artistique fascinantes 
  • Doublage et narration maîtrisés
  • La justesse de la bande-son 
Points négatifs
  • Une aventure courte (2h)
  • Visuellement un peu sombre
  • De très rares ralentissements 
8
Génial
Scénario - 9.5
Graphisme - 8
Gameplay - 8
Durée de vie / Tarif - 6.5
Bande-son - 8
juju05
Ecrit par
Webmaster Adjoint

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire