Borderlands : Legendary Collection (Nintendo Switch) – Le test

Si vous ne connaissez pas la saga Borderlands c’est que vous avez vécu dans un bunker depuis plus de 10 ans, si c’est effectivement le cas tant mieux ! Vous allez pouvoir vivre une vie de chasseur d’Arche dans un univers post apocalyptique. Alors préparez votre plus grand sac, vos plus belles injures et vos milliers d’armes !

Borderlands, terre de fortune

On ne va pas faire ici un test de chacun des jeux, mais plutôt se baser sur leurs façons de jouer et surtout ce qui fait l’essence de la saga.

Si chaque Borderlands a son scénario, ils vont tous reposer sur le même schéma, vous avez un but et pour y arriver, vous devrez parcourir des lieux plus fous les uns que les autres, mais aussi rencontrer des gens farfelus (qui seront pour la plupart récurrents d’un épisode à l’autre), affronter des ennemis de plus en plus puissants et souvent absurdes/drôles.

Vous jouerez un chasseur de l’arche, chaque jeu possède au départ 4 héros, si dans leur globalité ils sont équivalents (principalement vous tirerez avec une arme), ils vont chacun avoir un coup au corps à corps spécifique, une attaque spéciale spécifique et une attaque ultime, sans compter que chacun d’entre eux a un arbre de compétences divisé en 3 branches qui vous permettront de spécialiser votre personnage. Et gros point positif de ces versions c’est que vous avez l’intégralité des DLC ! Donc encore plus de personnages !

Ça défouraille sec !

Vous aurez compris que vos héros vont avoir leurs propres pouvoirs mais ce ne sera pas suffisant pour affronter tout ce qui va vous menacer en Pandore. Borderlands est un RPG/FPS, le côté RPG est présent par l’évolution et le gain de niveau de vos héros, mais aussi et surtout, par son loot, c’est même pour ça qu’il est souvent appelé Looter Shooter, si depuis d’autres titres lui ont emboîté le pas comme Destiny ou encore Warframe (disponible sur Switch), Borderlands est vraiment la définition parfaite de ce genre.

Des milliers d’armes différentes sont disponibles, comme tout RPG du genre cela va de l’arme commune, à la légendaire, vous aurez alors un plaisir à regarder la couleur du rayon des armes qui tombe quand un boss meurt. Et c’est là toute la force, c’est que les armes vont pleuvoir de partout, si les munitions sont limitées vous ne serez que très rarement à sec vu qu’elles sont disponibles un peu partout et que les ennemis en lâchent à tout va.

Votre rôle consistera donc à avancer dans la quête principale, parcourir des centaines de quêtes secondaires, et de défourailler des dizaines de boss pour obtenir des milliers d’armes ! Alléchant comme programme non ?

Un univers Borderlandesque

Borderlands pique un peu à tous les univers post-apocalyptiques, si dans les 2 premiers il y a un gros air de Mad Max, Pre-Sequel quant à lui lorgnera sur la science-fiction spatiale. Chaque univers et ambiance est différent et logique. Tout semble cohérent et agréable à visiter.

L’univers est donc globalement sale et violent, les ennemis d’ailleurs n’hésiteront pas à vous insulter régulièrement, nous ne sommes pas dans un jeu adapté aux plus jeunes, c’est violent, sanguinolent, vulgaire bref pas pour les gosses, mais tout ça n’est pas vraiment gratuit (sauf les insultes il faut l’avouer), c’est encore une fois cohérent avec l’univers décrit.

L’humour est aussi hyper présent, notamment avec le personnage de CL4P-TP (connu aussi sous le nom de Claptrap), une unité robot qui adore faire du breakdance et fêter son anniversaire avec ses amis et de la pizza. Mais cet humour est distillé partout, tout est sujet à la dérision.

Un portage au top

Des portages de jeux sur Switch il y en a, des réussis et des ratés … malheureusement aussi. Mais Borderlands : Legendary Collection est clairement situé dans le haut du panier, c’est un portage presque parfait.

Les jeux étant sorti sur l’ancienne génération de consoles (PS3/360), le portage a été fait depuis ces versions, et non les plus récentes sur génération actuelle (PS4/One), ce qui fait qu’une fois fixé à 30 images seconde le jeu n’en bouge pas. Le jeu est fluide 99% du temps, on n’est jamais à l’abri d’un petit souci de temps à autres, mais c’est quand même très très rare.

Le mode en ligne est toujours présent, le mode deux joueurs local aussi, les deux fonctionnent très bien. Ce dernier est justement limité à 2 maintenant, et plus à 4 comme au départ. C’est le genre de concessions à faire pour être fluide et jouable.

Les 3 jeux sont très beaux en portable et en docké. Si Borderlands est très beau, il subit quand même le coup de la vieillesse, et certaines mécaniques qui évoluent par la suite sont faibles dans ce premier opus, notamment la conduite. Il y a aussi souvent des problèmes de collisions, mais c’est inhérent au titre et non au portage. Borderlands 2 quant à lui est sûrement celui qui est un peu moins joli, un poil plus d’aliasing se fait sentir, mais ça reste très agréable et surprenant sur Switch comme rendu. Borderlands The Pre-Sequel, qui est le plus récent des 3 jeux est bizarrement, le plus joli et le mieux porté des 3 titres. Presque aucun aliasing ne se fait sentir, les textures ont l’air même plus jolies qu’à l’époque, vraiment on sent qu’une maîtrise du moteur a évolué d’un titre à l’autre.

Conclusion
Vous l’aurez compris, Borderlands : Legendary Edition, est la version ultime du jeu à posséder si vous ne les avez pas faits, pouvoir y jouer aussi bien en portable qu’en docké est un vrai plaisir. Si jamais le nombre d’heures de jeu vous fait choisir un jeu, alors rares seront ceux qui égaleront cette compilation, chaque jeu vous prendra une trentaine d’heures en ligne droite, plus une quinzaine pour finir tout les DLC de chacun, sans compter les centaines d’heures supplémentaires pour looter l’arme de vos rêves, si le plaisir de dé-couvrir un nouveau personnage se sent alors vous décuplez le nombre d’heures de plaisir. Trois jeux, une ambiance de folie, un contenu dantesque grâce à la présence de tous les DLC et surtout un portage aux petits oignons. Si vous n’avez pas encore fait Borderlands vous n’avez aucune excuse, si vous les avez déjà faits … et bien c’est l’occasion rêvée d’y retourner !
Points positifs
  • La qualité du portage
  • La présence de l’intégralité des DLC
  • Pre-Sequel présent en plus des deux premiers
  • Une durée de vie monumentale
  • Un plaisir de se faire insulter
  • La folie de Borderlands au creux de la main
  • Un petit prix (50€ les 3 jeux)
Points négatifs
  • Limité à 2 joueurs en local
  • La durée de vie qui peut vous faire perdre la notion du temps
  • Difficile de décrocher
  • Absence du DLC pour Borderlands 2 : Commandant Lilith et la bataille pour Sanctuary
8.8
Génial
Gameplay - 9
Qualité du portage - 10
Durée de vie - 10
Bande-son - 6
Lordo
Ecrit par
Fan de comics et de jeux vidéos, j'aime partager mon avis et débattre autours de mes deux passions.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire