Fitness Boxing 2 (Nintendo Switch) – Le test

Les jeux de sport n’ont jamais autant fait parler d’eux : entre deux confinements, le sport a su s’immiscer dans nos salons, déjà bien encombrés de multiples accessoires dédiés au bien être (avouez que vous avez déjà essayé Wii Fit !). Surfant assurément sur le succès de ces jeux promettant de vous faire perdre quelques poignées d’amour et autres petites brioches pourtant non dénuées d’un certain charme, les développeurs de chez Imagineer reviennent à quelques semaines de Noël pour nous proposer le second opus de Fitness Boxing. Si le premier volet répondait plutôt bien à nos attentes, qu’en est-il de ce retour ?

Développé par Imagineer, Fitness Boxing second du titre vous propose dans un premier temps de retrouver vos précédentes données issues du premier opus afin de pouvoir réaliser une continuité dans votre entraînement. Un bon point pour tous ceux qui souhaitent apporter de la cohérence dans leurs sessions. Tous les autres sont invités à soumettre leurs principales mensurations, avec leur poids et leur taille, ainsi que leur poids idéal (selon eux), toutes ces données pouvant être protégées par un mot de passe, comme précédemment. Passée cette phase administrative, assez rapide, nous pouvons entrer dans le vif du sujet.

Il va y avoir du sport !

Tout comme son prédécesseur (tiens, nous commençons à pas mal le répéter vous ne trouvez pas ?), le soft s’articule autour de 3 axes majeurs : l’entraînement du jour, les exercices et les tutoriels.

L’entraînement du jour vous permet de réaliser quotidiennement (ou pas) une session sportive totalement à votre image, avec les critères de votre choix. En effet, le soft offre la possibilité de choisir son objectif (nous avons sélectionné par exemple « se dépenser »), sur la cible de son choix (une partie du corps, ou juste une zone précise à travailler), avec une intensité réglable elle aussi. Ainsi, votre entraînement quotidien vous permettra de travailler selon vos envies, des envies qui peuvent bien entendu être modifiées au fil du temps. Aussi, le soft incorpore une alarme qu’il vous est possible de régler selon vos humeurs afin de ne rater aucun entraînement. Bon… un peu anecdotique tout ça…

Les exercices sont les véritables atouts du soft : 30 séries sont disponibles, mais à débloquer au fil de vos sessions de jeu. Ces derniers peuvent aussi être personnalisés afin de répondre à vos attentes en matière d’entraînement : multipliez-les afin de cumuler les calories brûlées, modifiez le décor, choisissez vos musiques (elles aussi se débloquent au fur et à mesure…), mais aussi, et surtout l’intensité. En effet, les exercices sont globalement assez faciles et accessibles, les plus sportifs devront donc aussitôt jouer avec l’intensité élevée pour retrouver un peu de challenge et transpirer un minimum.

Enfin, les tutoriels permettent de décortiquer l’ensemble des coups et des pas disponibles dans la totalité des exercices. Une rubrique assez anecdotique de prime abord, mais qui s’avère au final assez utile lorsque nous laissons le jeu de côté quelques semaines (booouu ce n’est pas digne d’un entraînement régulier ça !).

Quoi qu’il arrive, une règle d’or : faites de la place devant la télévision (oui, le mode portable n’est pas le plus confortable pour ce type de jeu… et faire de la boxe dans les transports en commun peut parfois faire peur à autrui !). Déplacez la table basse, retirez les bibelots qui traînent et faites attention à ne pas marcher sur la queue du chat ! Ah, et n’oubliez pas de prendre une petite bouteille d’eau… c’est toujours mieux pour accompagner une petite session de sport.

Cross… jab… Uppercut !!

Afin de boxer dans de bonnes conditions, nous vous conseillons d’attacher consciencieusement vos dragonnes. En effet, chacune de vos mains porte un Joy-Con et la mauvaise manipulation est bien vite arrivée… ce serait dommage de voir la petite manette s’envoler et briser votre nouvel écran plat !

Vos sessions de boxe seront toujours articulées de la même façon : un coach s’agitera devant vous (nous y reviendrons à ces gugusses !), avec plus ou moins d’élégance, et vous montrera les pas et les coups à effectuer. En plus de ce coach, les figures défilent sur deux axes verticaux de part et d’autre de l’écran. Il vous faut alors frapper avec le timing parfait à l’instant même où la figure, qui défile plus ou moins vite, vient se loger dans la case. Un petit coup de main est à prendre… mais vous parviendrez rapidement à enchaîner les coups parfaits. Enchaînez les combos, et plus particulièrement dans les moments les plus intenses où les bonus s’amoncellent (et l’écran s’illumine de partout), et votre score n’en sera que meilleur.

Vos efforts seront récompensés par de nouveaux exercices, de nouvelles musiques, mais aussi de nouvelles tenues pour vos coachs. Autrement dit, une fois le tour des 30 exercices réalisés (et cela peut être très rapide si vous êtes un peu acharnés), vous serez surtout récompensés par le nombre de calories brûlées… les tenues des coachs ne vous amuseront pas plus de quelques minutes assurément.

Les coups prodigués tout au long de vos exercices seront multiples et cohérents avec l’univers de la boxe. Plus vous avancerez dans le soft, et plus vous en découvrirez de nouveaux, notamment des pas, plus ou moins complexes à réaliser. Soulignons par ailleurs qu’il est possible de soustraire certains mouvements, notamment si vous rencontrez des douleurs aux genoux. Un bon point qui permettra à chacun de s’entraîner à son rythme, mais aussi selon ses critères physiques et médicaux.

L’entraînement débute et se clôture par une série d’étirements. Ces derniers manquent grandement d’intérêt et de renouvellement, ce qui nous a conduits à les supprimer de notre programme très rapidement. Un tort dans la bonne condition physique. Un tort aussi dans l’intérêt même du soft qui semble manquer d’originalité pour permettre à ses joueurs de poursuivre ses entraînements avec assiduité… et ce n’est malheureusement pas le seul.

Motivation et déception

Tout comme dans chaque jeu de sport, la motivation sera votre seule arme pour parvenir à brûler un maximum de calories au quotidien. Malheureusement, le soft ne vous facilitera pas toujours la tâche, notamment par une redondance des actions assez rébarbative. En effet, même le dernier exercice manque cruellement de profondeur, le joueur doit sagement patienter que son coach lui rappelle pour la 79ème fois le positionnement des pieds et des mains, sans parler des premiers coups, toujours d’une lenteur effroyable. Ainsi, malgré quelques sessions un peu plus intensives, il faut sans cesse prendre la peine d’attendre la longue mise en place, et les premiers coups qui n’ont pas lieu d’être après avoir englouti l’intégralité des exercices du jeu. Après plus de 4h sur le soft, il semblerait que le joueur ne soit toujours pas capable de frapper simplement du poing droit ou du poing gauche, tout du moins le soft lui demande éternellement de reproduire ces gestes basiques.

Les coachs, par ailleurs, risquent de rapidement vous taper sur le système : en effet, nous avons eu la fâcheuse mauvaise surprise de retrouver les mêmes frimousses que dans le premier opus (oh, vraiment ?!), avec les mêmes défauts. Ces derniers ne parlent toujours pas français (fort heureusement le jeu dispose de sous-titres), et reflètent toujours un fort cliché de notre société. Les hommes sont particulièrement musclés, Bernardo est une armoire imposante ! Les femmes, quant à elles, sont plutôt frêles. De nombreux vêtements sont à déverrouiller au fil de vos parties, mais ces derniers n’apporteront rien… pas plus que le changement de coach, si ce n’est une latence importance lorsque vous en changez. Au final, nous n’avons toujours pas adhéré à ces coachs, qui se bornent à répéter sans cesse la même chose…

Combat de boxe dans le salon

Nous étions impatients de pouvoir retrouver le multijoueur dans cet opus, conservant un bon souvenir de nos précédentes parties dans le premier opus, notamment lors du passage sur le ring où les joueurs étaient amenés à se confronter l’un à l’autre.

De nouveau, il est possible de jouer avec une seule paire de Joy-Con ou deux (forcément, c’est mieux !). Néanmoins, quelle déception de constater que les jeux ont disparu… en effet, seuls les entraînements du jour et les exercices sont disponibles en duo. Une fois la partie lancée, nous avons la vive impression que notre partenaire n’est là que pour faire de la figuration… les exercices proposés sont strictement les mêmes et aucune action n’est portée en mettant en scène les deux joueurs. Finalement, mis à part consoler le petit frère qui veut lui aussi jouer à la Switch en même temps que vous, le mode deux joueurs risque de rapidement vous lasser puisqu’il n’apporte rien de nouveau…

Pourtant, Fitness Boxing premier du titre parvenait à apporter un vent de fraîcheur et de renouveau dans les parties en multi… s’il y avait bien une chose à laisser dans la suite de cette série, c’est bien celle-ci ! Pourtant, les similitudes entre les deux jeux sont importantes et nous conseillons aux joueurs du précédent opus de ne pas investir dans ce second Fitness Boxing. Pour tous les autres, l’investissement dans le second est un bon choix à condition de se contenter de la partie solo. Par ailleurs, le budget à prévoir est tout de même assez conséquent… et pourrait freiner plus d’un sportif du dimanche.

Fitness Boxing 2 est disponible sur l’eShop de la Nintendo Switch au prix de 50 euros environ.

 

Le saviez-vous ?

Muhammad Ali était un grand admirateur de Sugar Ray Robinson (un boxeur américain), il aimait l’appeler « le roi, le maître, mon idole ». Quelle ne fut pas sa déception lorsque ce dernier lui refusa de lui signer un autographe… touché et peiné par ce geste, Ali se fit la promesse de ne jamais refuser le moindre autographe à ses fans. Une promesse qu’il a tenu, allant même jusqu’à concevoir une boite postale dédiée à ses fans afin qu’ils lui adressent leurs attentes d’autographes.

 

Conclusion
Fitness Boxing 2 réussit son tour de force de nous amuser en dépensant quelques calories sans trop s’en rendre compte. Pourvu de multiples petites options paramétrables, de quelques bonnes musiques (mais trop peu nombreuses) et de plusieurs dizaines d’exercices (manquant néanmoins de challenge...), le titre dispose de suffisamment d’atouts pour séduire les amoureux des jeux alliant le rythme et le sport. Néanmoins, son tarif un peu trop élevé, son manque de renouvellement par rapport au précédent opus avec un certain manque de contenu général, couplé à un manque de challenge, et un multijoueur peu intéressant, sont autant de défauts qui viendront salir la belle popularité de la licence.
Points positifs
  • Un entraînement intéressant, certains muscles peu utiles dans la vie de tous les jours vont se réveiller... ainsi que quelques courbatures !
  • Quelques musiques populaires afin d’agrémenter les entraînements
  • Beaucoup de paramètres afin de mettre en place un entraînement à son image
Points négatifs
  • Manque de challenge malgré la présence de plusieurs niveaux de difficulté
  • Des coachs agaçants et bavards
  • Quelques lenteurs frustrantes pour les sportifs !
  • Contenu un peu trop faible : les plus acharnés feront vite le tour...
  • Un multijoueur sans intérêt puisque similaire au mode solo, préférez le premier opus pour jouer à deux !
  • Tarif trop élevé
5.4
Moyen
Musiques - 7.5
Jouabilité - 7.5
Challenge - 5
Innovations face au premier - 3
Fun à plusieurs - 4
cooky
Ecrit par
Deux passions dans la vie : le monde animal et le monde du gaming ! Adepte des belles plumes, je "switch" entre les poils et les manettes =) .

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire