Dreaming Sarah (Nintendo Switch) – Le test

Proposé par Asteristic Games, Dreaming Sarah est un jeu de plateformes sorti à l’origine sur ordinateur en 2015. Il a ensuite été porté sur Nintendo Switch et autres consoles le 5 mars 2021 par Ratalaika Games, à qui nous devons les portages d’énormément de petits jeux (Pinkman+ ,  Reed 2Daggerhood, et bien d’autres).

Les éléments de l’histoire :

Tout d’abord, lorsque le jeu est lancé, vous vous retrouvez directement à pouvoir déplacer votre personnage, qui était alors allongée au sol. Vous n’avez absolument aucune idée de l’histoire du jeu ; à l’exception du titre qui nous donne l’information que notre personnage s’appelle Sarah et qu’elle rêve. Si vous avez lu la page de l’eShop, vous avez plus d’informations, mais ces informations ruinent la découverte de l’histoire. Vous pourrez avoir certaines petites informations sur l’histoire en avançant dans différentes zones du jeu.

Comment jouer :

Ensuite, le gameplay est plutôt simple, le jeu est linéaire, vous pouvez avancer ou reculer, et vous devez passer des plateformes pour passer d’un endroit à l’autre. Vous aurez accès à plusieurs zones découpées en plusieurs petits endroits, et pouvez en faire le tour. Pour passer d’une zone à l’autre, il vous sera en revanche demandé de passer par un certain point, comme une porte.

Vous pourrez trouver quelques objets pour avancer dans le jeu. Ils sont au nombre de 16, et la moitié d’entre eux sont utilisables. Certains sont nécessaires pour continuer. Par exemple : vous pourrez utiliser un parapluie pour flotter lors de vos sauts, pour atteindre une plateforme sur une zone plus éloignée.  D’autres seront utilisables, mais sans utilité précise pour la fin du jeu (un sceau de peinture par exemple, qui ne sert qu’à changer la couleur du personnage principal).

Pour avancer dans certains endroits, il vous faudra résoudre des énigmes, elles sont généralement assez simples. Vous pourrez également rencontrer des PNJ à qui vous pouvez parler. Ceux-ci n’étant pas forcément utiles au déroulement du jeu. Une mort n’étant pas handicapante, car vous remettant au même endroit où elle a eu lieu.

Le côté artistique :

Il n’y a aucune cinématique, tout le jeu se joue. Les temps de chargement sont très courts, ce qui est agréable. De plus, les graphismes sont magnifiques, ils sont en 2D et colorés. Pour le côté bande son, nous retrouvons des musiques très appréciables d’Anthony Septim. Ces 16 musiques se mêlent à l’environnement, changeants entre les endroits calmes et les endroits un peu plus étranges. Le jeu est entièrement traduit. Il se finit assez rapidement, comptez environ deux heures, c’est un jeu qui se fait facilement en one-shot.  Cependant, si vous le souhaitez, le sequel est disponible gratuitement sur ordinateur, le lien étant disponible sur le site de Asteristic (seulement disponible en anglais).

Conclusion
Enfin, le jeu a vraiment été très agréable à jouer, pour 5€, nous avons passé un bon moment. Peut-être est-ce un petit peu trop cher au vu du temps de jeu, lors de sa sortie sur l’eShop il était en promotion à 4e, c’était déjà un meilleur prix. Les graphismes sont superbes et la bande son l’est tout autant ; on ne voit pas le temps passer lorsque l’on y joue. Cependant, il se finit très vite et ne propose aucune option de rejouabilité. Le jeu pourrait convenir à tout type de joueur, même à des enfants, bien qu’il risque de ne pas plaire aux joueurs qui attendent beaucoup d’action dans un jeu.
Points positifs
  • Le jeu est vraiment magnifique
  • La musique
Points négatifs
  • La durée de vie
6.9
Correct
Gameplay - 8
Musiques - 8
Graphismes - 9
Fun - 7.5
Durée de vie - 2

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire