Thief Town (Nintendo Switch) – Le test

Le jeu Thief Town développé et édité par Rude Ghost paru à la base sur Steam en 2014 pour se retrouver sur la Switch le 20 février 2020, un petit party game avec 3 modes jeux dont on va vite faire le tour.

Une ville de voleur prêt à en découdre

On commence avec la base du jeu, le mode classique ville des voleurs sans capacité, le but est simple trouver vos amis et les poignarder. Vous aurez un écran fixe où vous aurez plein de voleurs qui seront contrôlés par l’ordinateur et qui erreront sur la carte sans but, avec de la patience et de l’observation vous devrez trouver les autres joueurs parmi la masse.

Votre arme de prédilection est le couteau si vous frappez un voleur il se mettra à saigner et mourra s’il se révèle être un joueur il aura une couleur reconnaissable sinon le sang sera marron.                                       Si vous ne bougez pas votre personnage décidera de faire semblant d’être mort afin de tromper votre adversaire malheureusement, cela peut vous jouer des tours puisque les PNJ ne peuvent pas mourir d’eux même donc si vous oubliez de bouger votre position sera compromise.

Si les 2 meilleurs joueurs de la partie sont à égalité alors c’est l’heure du DUEL, vous n’aurez aucune limite de temps et vous serez seulement 2 joueurs sur la carte, le 1er qui touche est victorieux et gagne 1 point.

Le system des points est simple si vous êtes 4 joueurs le 1er joueur mort donne 1 point, puis le second 2 points et le 3ème 3 points en revanche si vous êtes 3 le 1er vaut 2 points et le dernier 3 points, la limite de score sera changeable dans le hub du jeu.

Différentes stratégies sont possibles, mais si vous allez tuer tout ce qui bouge les autres joueurs seront immédiatement au courant et ils pourront vous prendre par surprise, alors avancer avec prudence.

Vous n’aurez que 2 niveaux pour régler vos comptes qui auront plusieurs variations entre jours, nuit et des événements spécifiques à la carte rien de trop folichon, mais ça pimentera un peu les parties.

La ville des voleurs spéciaux

Le deuxième mode de jeu est identique, mais il ajoutera 6 capacités distribuées aléatoirement avec un usage unique pendant la partie

Les capacités :

  •  On pourra poser un Piège, si un joueur passe près du piège, il sera révélé aux yeux de tous.
  •  Le Leurre tue notre personnage et on se retrouve à la place d’un des voleurs non-joueurs.
  • Lorsqu’on active le Camouflage pendant une courte durée le joueur disparaît derrière un mur de fumée pour se mélanger aux autres PNJ sèmera ses poursuivants.
  •  On posera la TNT au sol et tous les ennemis environnants mourront par l’impact d’ailleurs on peut se suicider si on reste trop près de l’explosion.
  •  La Bière transforme tous les personnages en alcooliques et les empêchent d’attaquer sauf le joueur qui a activé la capacité.
  • Le Pistolet permet de tirer à distance, tous les voleurs dans sa ligne de mire seront éliminés.

Le shérif et ses alcoolos en libertés

Le dernier mode jeu est la ville des alcooliques un joueur sera le shérif et devra éliminer un des joueurs bourrés pour cela il aura un pistolet et il n’aura que 2 tirs pour trouver les malfaiteurs. Dans le cas où un joueur soul se fait éliminer par le shérif il deviendra lui-même le shérif, si plusieurs voleurs sont éliminés le jeu choisira aléatoirement qui sera le prochain Marshall.

A la fin d’une partie, les joueurs se feront attribuer un petit titre selon leur façon de jouer, après la fin d’une partie on se retrouve à nouveau dans le hub. Le hub est très petit et permettra de changer le nombre de points, d’activer la musique, de changer les couleurs du jeu et évidemment de choisir les modes de jeux, on fera très vite le tour.

Conclusion
Thief Town est un petit jeu, on n’a l’impression de jouer à « où est charlie » Brutal édition, le jeu est sympa, mais on fera très vite le tour du jeu. Les différents modes de jeux sont similaires et on se lassera assez vite du jeu puisqu’on dirait plus un mini-jeu qu’un jeu entier. La musique tournera en boucle et on choisira de l’arrêter, les graphismes rappellent l’Atari simple mais correct. Le jeu n’ayant pas de mode solo et un multijoueur uniquement en local, son utilisation restera très limitée.
Points positifs
  • Les différents modes de jeu
  • Les graphismes nostalgiques
  • Les stratégies pour dénicher ses adversaires
Points négatifs
  • Pas de mode online, pas de mode solo
  • La musique redondante
  • Plus un mini-jeu qu’un jeu
5
Moyen
Musiques - 2
Graphismes - 6
Durée de vie - 3
Fun - 7
Gameplay - 7
Ecrit par
J'adore les jeux video et parler donc partager mon avis et en débattre c'est mon dada.

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire