Kathy Rain: Director’s Cut (Nintendo Switch) – Le test

Raw Fury refait parler de lui avec la sortie de Kathy Rain: Director’s Cut qui est une version améliorée du jeu original (meilleurs graphismes, histoire etendue, énigmes supplémentaires). L’éditeur n’est pas un inconnu sur la Nintendo Switch, car il a à son actif de nombreux titres qui sentent bon les pépites indés (West of Dead, Night Call, Townscaper, Star Renegades,…). Alors, est ce que Kathy Rain: Director’s Cut peut être ajouté à la longue des bons jeux de la Nintendo Switch ?

Kathy Rain : une détective est née

Nous sommes en 1995. Kathy Rain est une jeune étudiante en 2ème année de journalisme. Lorsque Eileen, sa coloc, lui apprend la mort de son grand-père, qu’elle n’a pas vu depuis longtemps, elle se sent obligée d’assister à l’enterrement. Elle grille alors une cigarette, met son casque et grimpe sur sa moto. Elle arrive en retard, comme d’habitude, et assiste discrètement à la cérémonie, sous une pluie battante.

Une fois, tout le monde parti, il ne reste plus qu’une vieille dame, seule, triste, devant la tombe recouverte de fleurs. C’est la grand-mère de Kathy. La mamie encore émue par la cérémonie est heureuse de revoir sa petite fille. Elle l’invite donc à boire une boisson chaude chez elle. Alors qu’elle boit un petit thé avec mamie, Kathy découvre que d’étranges phénomènes se sont produit dans la ville de ses grands-parents, Conwell Springs. Cela refait surgir tout un tas de souvenirs à Kathy. Finalement, que s’est-il réellement passé ce soir-là en 1981, le soir où son grand-père est revenu comme lobotomisé, cloué à son fauteuil roulant ? Cela, a-t-il un rapport avec la mort de la jeune Lily Myers ? Et pourquoi tant d’habitants de Conwell Springs semblent souffrir des mêmes maux que son grand père ? Cela fait trop de questions sans réponse pour l’apprentie journaliste. C’est décidé, elle va mener l’enquête. Mais elle ne s’attendait certainement pas à découvrir la terrible vérité…

Tu cliques ou tu pointes ?

Kathy Rain : Director’s Cut est un Point’n Click dans lequel vous menez une enquête sur les étranges événements qui se sont produits à Conwell Springs. Joseph, le grand-père de Kathy, enquêtait lui aussi sur ces étranges phénomènes jusqu’à ce qu’il subisse officiellement un AVC. Heureusement, il a laissé plein d’indices derrière lui, dont notamment des cassettes audios.

Comme dans tout bon Point’n Click, il vous faudra donc résoudre des énigmes, trouver des objets et les utiliser à bon escient. Mais avec ce genre de jeu taillé pour les PC, qu’en est il de la prise en main sur la console de Nintendo ? Eh bien, cela fonctionne plutôt bien ! Notre personnage bouge avec le stick gauche, nous avons accès à l’inventaire en appuyant sur X à tout moment et nous voyons tous les éléments interactifs du lieu en appuyant sur le stick gauche. Pour interagir, il suffit d’appuyer sur A ou Zr en pointant l’élément d’interaction avec le stick droit. La sélection des éléments avec le stick droit demande parfois un peu de patience, mais sinon, c’est très simple d’utilisation. Et encore plus simple en mode portable…

Car en mode portable, vous pouvez utiliser l’écran tactile ! Il suffit de toucher un élément pour interagir avec lui. Pratique pour un Point’n Click, non ? Mais ce n’est pas tout ! Lorsque vous utilisez le mode tactile, les textes deviennent plus gros pour pouvoir les sélectionner avec vos gros doigts. Bref, l’équipe chargée de réaliser le portage sur Nintendo Switch a pensé à tout, pour notre plus grand plaisir.

Une enquête digne d’un film de cinéma

Les énigmes que vous aurez à résoudre ne sont pas les plus compliquées, car elles sont plutôt logiques. Ici, vous n’aurez pas de choses farfelues à faire pour avancer dans l’histoire. Tout semble couler de source. Notre apprentie Erin Brokovich suit son enquête petit à petit. À part peut être deux ou trois énigmes qui vous prendront du temps, le reste ne vous fera pas trop arracher les cheveux. Et c’est peut-être ça que l’on peut reprocher à ce jeu : on aurait aimé avoir plus d’énigmes et peut être parfois des choses plus complexes à résoudre.

Mais la vraie force de Kathy Rain : Director’s Cut se trouve dans son scénario. À partir d’une quête de la vérité sur le passé de sa famille, Kathy va découvrir une vraie machination avec une pincée de science-fiction. L’histoire fait la part belle sur la relation entre les personnages et sur leurs choix passés. Le personnage principal, Kathy, possède une personnalité très intéressante, un peu rebelle mais pas dénuée de sensibilité. Son caractère bien trempé nous fera sourire plus d’une fois.

Puisque nous évoquons le cinéma un peu plus haut, il est à noter que tous les dialogues du jeu sont doublés en anglais. Le doublage est de très bonne facture et aide beaucoup pour l’immersion du joueur. Et même si vous ne parlez pas la langue de Shakespeare, ne vous inquiétez pas, tout est sous-titré en français. D’ailleurs, la traduction française est poussée jusque dans les environnements du jeu. Les inscriptions sur les bâtiments ou pierres tombales sont également en français, sans sous-titre. C’est plutôt une bonne attention de la part des développeurs du jeu. On peut regretter simplement que parfois, la traduction est un peu hasardeuse, mais cela n’arrive que très rarement.

Une réalisation vintage au top !

Ce qui saute aux yeux lorsqu’on commence le jeu, ce sont évidemment les graphismes vintages des années 90. Le pixel art utilisé ici est très soigné et fait mouche. Cela nous a rappelé nos jeunes années lorsque nous jouions sur notre ordinateur aux bons Point’n Click de l’époque. La version Director’s Cut du jeu apporte quelques animations dans les décors et les personnages qui font prendre vie à ce qu’on voit à l’écran. Nous n’avons pas systématiquement des arrières plans statiques. L’équipe de développement s’est donc inspiré très fortement des jeux des années 90 tout en apportant une touche moderne. Le seul petit bémol que l’on peut noter est que sur grand écran, les pixels sont un peu gros et baveux. Nous vous recommandons donc de jouer en mode portable pour profiter pleinement du jeu.

Pour accompagner ce pixel art, une belle musique fait irruption dans nos oreilles. Là aussi, cela sonne un peu vintage. Parfois musique douce, parfois guitare électrique, la musique est bien adaptée au contexte dans lequel on se trouve.

A quand la suite ?

Pour terminer Kathy Rain : Director’s Cut, comptez 7 ou 8 heures de jeu environ. Nous aurions aimé en avoir plus, mais cela reste honnête pour un jeu de ce genre, au prix de 15€.

Mais quelle surprise de découvrir à la fin du jeu un dialogue qui annonce de façon à peine cachée que les aventures de Kathy Rain ne sont pas définitivement finies ! Il est très clairement sous-entendu qu’il y aura une suite. Nous avons hâte de découvrir ce qui arrivera la prochaine fois à notre héroïne !

Conclusion
Kathy Rain : Director’s Cut est un très bon Point’n Click qui s’inspire très fortement des années 90. Le scénario vous tiendra en haleine et vous n’aurez qu’une hâte : découvrir la vérité. Le pixel art fait mouche en mode portable mais il peut être un peu baveux sur grand écran. La musique est très belle et les doublages de qualité. Si vous aimez les Point’n Click, pour 15€, vous avez là un très bon jeu du genre qui vous prendra entre 7 et 8 heures pour le finir.
Points positifs
  • Un beau pixel art …
  • Des énigmes logiques …
  • Une belle musique vintage
  • Tous les dialogues sont doublés en anglais
  • Un scénario intéressant
  • Possibilité de jouer avec l’écran tactile
  • La personnalité de Kathy Rain
  • Une suite en perspective ?
Points négatifs
  • … un peu baveux sur grand écran
  • … parfois un peu simples
  • On aurait aimé que cela dure plus longtemps
7.6
Bon
Bande-son - 7
Gameplay - 8
Graphismes - 8
Durée de vie - 6
Scénario - 9
Ecrit par
Lorsque j'étais petit, on se faisait des sessions Zelda ou Secret of Mana en famille. "Papa fais-ci, papa fais ça !". Pour moi c'est ça le jeu vidéo !

Laisser un commentaire

Mot de passe perdu

Veuillez entrer votre nom d’utilisateur ou votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien pour créer un nouveau mot de passe par e-mail.

S'inscrire