Gutwhale (Nintendo Switch) – Le test

Vous vous êtes sûrement déjà demandé ce que deviendrait un humain s’il se faisait avaler vivant par une baleine, ne mentez pas, on se pose TOUS cette question. C’est à celle-ci que tente de répondre Stuffed Wombat, qui voit son jeu publié par Ratalaika Games sur nos consoles Nintendo Switch le 21 mai 2021 (aux mêmes dates sur Playstation et Xbox, et le 6 avril 2020 sur ordinateurs.)

Stuffed Wombat est un développeur qui a commencé par travailler sur de petits jeux flashs pendant cinq ans, il en répertorie 43 sur sa page GitHub. Lors de la crise du coronavirus, il a perdu son emploi et a commencé à travailler sur Gutwhale. Soutenu par Britt Brady au soundesign et FranekAu sur le pixelart, il suffit de cinq semaines et voilà que le jeu est disponible. Stuffed Wombat était d’ailleurs l’un des développeurs de Ord.

L’histoire

Nous incarnons un homme dans l’estomac d’une baleine. Comme celle-ci ne mâche pas ses aliments, nous sommes encore en vie, tout comme les différents animaux qui sont avec nous (des méduses, des dauphins) qui vont essayer de nous attaquer (eux aussi ont besoin de se nourrir). Fort heureusement, nous avons avec nous une arme, et dans cette arme nous avons une balle. Une seule balle. Vous pensez sûrement que c’est trop peu pour affronter tous les dangers ici  ? Et bien non, il nous suffit de la ramasser après avoir tiré.

Pour s’échapper de cet endroit, il nous faudra traverser trois zones, chacune avec différents ennemis. Nous nous déplaçons d’étage en étage, commençant par le haut, nous descendons une fois la totalité des ennemis tués. Au dernier étage, nous avons un passage pour la prochaine zone, et nous pouvons choisir une récompense. (Un cœur en plus, une balle en plus, un chapeau différent ou un multiplicateur de score.) Si nous choisissons la balle, elle apparaîtra au sol, notre arme n’étant capable de contenir qu’une seule balle.

Les chapeaux

Nous n’avons pas réellement saisis les différences entre les chapeaux, mis à part la santé qui varie en fonction. Nous n’avons compris que trois chapeaux : un rempli tous les étages de grenouilles (si nous le gardons de zone en zone, tous les ennemis seront des grenouilles), un augmente le score de chaque kill, et l’autre augmente la portée de ramassage de la balle. Nous avons, avant de lancer un run, la possibilité de changer le chapeau dans un vestiaire.

Le score

Chaque kill rapporte des points. Plus nous en faisons sans faire tomber la balle, plus nous avons de points. Un compteur est affiché en bas à gauche de l’écran. Il indique le combo de morts sans faire tomber la balle. Pour ceci, il faut vite la ramasser après avoir tué un ennemi. Le score est affiché en bas à droite.

Tout est généré lors du lancé de la run, nous nous sommes donc retrouvés avec une balle bloquée sans possibilité de la récupérer.

La qualité du jeu

Visuellement, nous sommes sur du pixel art, avec des couleurs dans les teintes violettes, ce n’est pas joli, et nous voyons tout en petit, même si nous comprenons ce que nous voyons (du moins pour les premiers ennemis).

Au niveau de l’ambiance sonore, nous n’avons que des bruitages, aucune musique. Ces bruitages sont ceux de tirs, alliés ou ennemis, nous avons une option assez rigolote qui remplace les bruits par des sons étranges.

Pour ce qui est de la durée de vie, nous sommes arrivés à la fin (avoir tous les succès dans la salle du haut du lobby) au bout d’une heure de jeu. Ensuite, on débloque le mode cauchemar.

Ce qui peut vendre :

Le prix est honnête, nous sommes sur un jeu affiché à 5 euros, c’est le prix d’une pinte, de deux cafés, ou d’un kébab, ce qui le rend accessible.

Une fois le jeu terminé, nous avons accès à un mode cauchemar (« nightmare ») qui mêle les différents ennemis, tous sont répartis aléatoirement dans les étages. Celui-ci est plus compliqué que la descente dans les entrailles pour sortir de la baleine.

Conclusion
Gutwhale est un jeu court proposé à un prix honnête : 5 euros. Son contexte atypique et son gameplay original vous permettront de vous changer rapidement les idées entre deux jeux plus conséquents. Malheureusement, le jeu manque vraiment d’ambition surtout au niveau des graphismes et de la durée de vie... Il occupe un peu et n’est pas cher... Cependant, le bestiaire est assez rempli par rapport aux zones que nous traversons.
Points positifs
  • Un mode cauchemar pour scorer une fois le jeu terminé
  • Le jeu est traduit
  • Le prix n’est pas super élevé
  • Le bestiaire est plutôt bon
Points négatifs
  • Nous n’avons pas d’explications sur les différents chapeaux
  • Le jeu se termine trop rapidement
  • Le jeu n’est pas vraiment beau
3.2
Mauvais
Histoire - 2
Durée de vie - 3
Graphismes - 3
Musiques et effets sonores - 3
Prix - 5

Poster un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Mot de passe perdu

Please enter your username or email address. You will receive a link to create a new password via email.

S'inscrire